Adieu Mamie...

lubine-marion-ruaud

A ma grand-mère Thérèse. Pas un poème, pas une prose... juste un cri du cœur...
Voilà, Mamie...
Dix jours que tu es partie.
Il y a longtemps tu as donné ton corps à la science
et ils ont bien voulu le récupérer,
ce corps que nous sommes tous venus embrasser.
Tu n'étais pourtant pas une reine de tendresse
mais nous étions tous là
un peu comme dans la chanson La Mama
tous autour de toi,
tous en larmes.
Il n'y aura ni enterrement, ni cérémonie
pas d'amis, personne pour venir
jeter des roses sur ton cercueil,
mais il nous faudra bien faire notre deuil.
C'est vrai que 90 ans, avec un Alzheimer avancé,
on ne pouvait que si attendre,
mais, voilà un pan de notre histoire,
une superbe page qui se tourne,
et une violente prise de conscience
que le temps passe à une allure
qui dépasse largement
les limites de vitesses autorisées,
mais qui n'est pas puni pour autant.
Je ne suis pas croyante
mais je me plais à penser
que tu as rejoint Papy,
parti il y a... je préfère ne pas compter...
Vous vous êtes retrouvés
pour vous disputer de nouveau.
Il t'aura attendu.
Moi j'ajoute une date de décès
à mon arbre généalogique
et je pleure ta disparition.
Je ne savais jamais
comment te dire au revoir,
quand je venais manger chez toi,
avant de repartir au lycée.
Je te disais « Il faut que j'y aille Mamie ! »
Tu me répondais « Oui ! Ah au fait j't'ai pas dit ? »
… et c'était reparti !
Et dans l'entrebâillement de la porte, je te disais
« Oui Mamie ! Je vais être en retard ! »
Ce que j'aimerais de nouveau être en retard au lycée
pour pouvoir t'écouter encore une dernière fois.
Mais ça fait trop longtemps que tu ne te souvenais plus de moi,
que j'étais devenue « une dame très jolie »... mais pas Marion.
Tu te souvenais bien de Marion, mais de la petite fille.
J'avais grandi,
et ton cerveau n'avait pas suivi,
et ta mémoire, elle, était partie.
Tu as bien mérité de t'en aller,
tu as bien mérité de te reposer,
tu as bien tout mérité dans ta vie.
Surtout l'amour que nous te vouons.
Adieu Mamie... je t'aime.


Le 21/03/2014


  • Très bel hommage. Un cri du coeur...

    · Ago over 8 years ·
    Weekendplansnewest

    mlleash

  • Il m'a fallu du temps pour commenter...
    Parce que je sais ce que c'est et que ces mots réveillent tant de douleurs... de grosses bises...

    · Ago over 8 years ·
    B3

    janteloven-stephane-joye

  • "Le petit Bonhomme sans tête" est le premier texte que j'ai publier, il est daté du 31 juillet 2012 et maman avait le même âge que ta grand mère…
    Tristement avec toi Lubine. Bisous

    · Ago over 8 years ·
    Version 4

    nilo

  • J'aime ton cri du coeur et le comprends ! Ma grand-mère a également Alzheimer et je redoute ce jour où elle partira... Mais quand je vois ses yeux vides, je me dis qu'elle est de toute façon déjà partie...

    · Ago over 8 years ·
    Photo  15  300

    chiarra

Report this text