Assise au bord du monde

sophie-copinne

Assise au bord du monde

J'entends le bruit des bombes

Les pleurs des enfants

Les cris des mamans.


J'entends le bruit des bombes

Je ne veux plus les voir

Ces hommes, ces barbares,

Ces combats immondes.


Les pleurs des enfants !

Prisonniers des rafiots,

Dans des cales trop sombres

Pour des rêves brillants.


Les cris des mamans !

Fortes et courageuses

Sur la route sinueuse

Vers la liberté.


Assise au bord du monde

Je vois tous ces bateaux

Réfugiés entassés

Innocents désarmés.


Je vois tous ces bateaux

Rejoindre l'Occident

Pour fuir l'horreur

Et oublier la peur.


Réfugiés entassés

Rêvant de liberté

Beaucoup sont morts en mer

D'autres sont arrivés.


Innocents désarmés !

Arrivés en exil

Personne ne les attend

Et pourtant ... Et pourtant.


Assise au bord du monde

Mes rêves dans la tête

Je veux croire en l'homme,

A la paix, à l'amour.

Report this text