Au palais des délices

aile68

Allumer la musique pour éteindre le silence de mes lèvres, entendre aboyer les chiens dans la cour, et doucement lever les yeux sur la nuit qui tombe peu à peu. Se laisser envahir par la lente communion des notes de musique, sur la portée de l'amour ou de la douce harmonie peinte dans le ciel, faire éclater des rires et des feux d'artifice. Quel est le ruban qui nous liera les mains, quel serment, quel bouquin nous livrera notre clef de sol qui régit toute la magnificence et toute la majesté de nos regards tournés l'un vers l'autre? Ce n'est pas l'horizon ni les nuages bas qui arrêteront notre course, j'ai dans le coeur trois saveurs et deux couleurs qui ne se dissiperont jamais comme un tatouage sur la nuque que tu aimes caresser. Et si jamais je tente de m'esquiver, mais pourquoi le ferai-je, si jamais tes baisers m'effraient, n'aie point de courroux, et suis-moi dans mon escapade, au palais des délices je veux t'emmener.

Report this text