BREXIT - Permis de voter

metis

« Le désespoir est mobilisateur et lorsqu’il devient mobilisateur, il devient dangereux. » – Daniel BALAVOINE à François MITTERAND, 1980.

Ce qui était vrai en 1980 l'est tristement 36 ans plus tard. On n'arrête pas le progrès, seulement le progrès social. Tellement vrai que les anglais ont fini par craquer. Quitte à régresser, faisons le bien.

Comment ne pas être écœurés et démunis dans ce monde où les responsables de la crise économique et sociale érigent des barrières de billets et s'élèvent toujours plus haut en se hissant sur la haine populaire qu'ils attisent.

Afin de masquer l'origine des maux, c'est habilement qu'ils manipulent la rancœur pour se divertir de combats de pauvres. A l'affiche ! « Pauvres d'ici versus pauvres d'ailleurs », cela coûte si peu. Et « si ça ne gagne pas, ça débarrasse ».

Subtile diversion qui éloigne les soupçons de leurs malversations. Tous responsables. Eux, oui, mais pas nous. Qui paient ? Nous, oui, mais pas eux. Eux ? C'est qui eux? Milliardaires, politiciens, personnes d'influence, hommes d'affaires, tous ceux qui nous marionnettisent à la baguette de l'emploi et des impôts.

Emplois et impôts qu'ils délocalisent pour gagner plus. Ces pilleurs de richesses dont le laisser-passer international n'est autre que des pantins dictateurs. Entrainant dans leur sillage des populations entières forcées de tout abandonner pour rejoindre des territoires hostiles. Accusés, allongez-vous ! Nos palais vous accueillent ! Victimes, levez-vous ! Rejoignez nos camps ou le banc de nos fonds marins.

Affaiblis par les désillusions sociales, nous sommes sourds à leur détresse. Effrayés par leur douleur et leur pauvreté nous crayons leur contamination.

Sur la défensive, aveuglée par sa lassitude, l'Angleterre vient de saisir un bazooka pour faire fuir une araignée. La demeure vacille, l'araignée rampe. Lady, as-tu oublié qu'elles n'entrent que dans les endroits sains ? Ne sais-tu pas que « la petite bête n'a jamais mangé la grosse » ?

Je comprends que tu aies peur de ce que tu ne connais pas, de ce qui ne te ressemble pas. Je comprends que personne n'ait su t'aider, ni pris le temps de t'expliquer. Je comprends que tu aies peu et que tu veuilles le garder pour les tiens. Je comprends que ta colère est censurée et que tu te flagelles pour exister. Je comprends ta nostalgie de cette époque délicieusement faste où il n'y avait pas besoin de l'Europe.

Tient, l'Europe ! D'ailleurs, c'est quoi l'Europe ? Tu as voté Lady, savais-tu contre quoi tu votais ?

La libre circulation des étrangers tu me diras. D'accord, tu as voté contre le tourisme, l'argent qu'il te rapporte et le plaisir qu'il te procure ?

La souveraineté Européenne alors. Donc tu préfères renoncer aux subventions pour le soutien des activités fragiles et le développement des produits européens à l'international ?

La finance, peut-être. Tu acceptes la chute de ta Livre Sterling, l'essoufflement de ton poumon financier londonien et la perte de compétitivité de ton industrie à l'étranger ? Moins de revenus, moins d'emplois, plus d'impôts ?

Le chômage, certainement. Près d'un million d'anglais travaillent à l'étranger, des banques étrangères sont implantées chez toi, des départs sont prévus, des arrivées annulées, autant de postes à disparaitre, c'est ce que tu voulais ?

La souveraineté nationale, plutôt. Le monde a changé, les géants américains, chinois et émergents prennent bien trop de place, tu le sais ?

Non j'ai trouvé, une sanction. Oui, mais contre toi. Tes dirigeants se défilent. Ils te laisseront seule avec la récession économique pour te border.

Ils t'ont trompé, ils ne t'ont pas expliqué. Ce n'était pourtant pas si compliqué. Ils ont sciemment souillé de démagogie la parole qui leur a été offerte pour raviver ce sentiment primaire de protectionnisme qui dors en chacun de nous. Ils se sont joué de nos instincts pour servir leurs intérêts.

Sache Lady qu'en France c'est pareil. Les mêmes manipulateurs clament notre harakiri. Rapidement. Proprement. Vite, avant qu'on ne s'aperçoive des conséquences désastreuses qui t'attendent. Ce sont les mêmes procédés. Seule la langue change, la bave reste la même, aucune limite, aucune décence, aucune grandeur. Ils capitalisent sur notre ignorance.

Réfléchis bien Lady. Pour conduire j'ai besoin d'un permis, pour travailler d'un diplôme, pour voyager d'un passeport, pour emménager d'une caution. Et pour voter ? Pour participer aux décisions de mon pays ? Même pas une instruction civique.

Ma seule naissance sur le territoire sert de gage pour tuer ma démocratie. 

  • Avec du retard... Une excellente vision de ce vote aux yeux bandés ! Et, oui, nous sommes aussi menacés.

    · Ago over 3 years ·
    Oiseau... 300

    astrov

    • Merci Astrov :)

      · Ago over 3 years ·
      Img 8710

      metis

  • et bravo pour ce texte

    · Ago almost 4 years ·
    Avatar

    fanche

  • triste mais réelles, belles analyses je pense que toute l'Europe est perdante quand l'intérêt particulier prime sur le générale, affaire à suivre....
    En tous cas la "lady" a le dur réveil des lendemains de fête"

    · Ago almost 4 years ·
    Avatar

    fanche

    • Nous sommes parfaitement d'accord! Et oui l'image est très juste! Merci en tout cas.

      · Ago almost 4 years ·
      Img 8710

      metis

    • merci a vous de m'offrir ce privilège qu'est de vous lire!

      · Ago almost 4 years ·
      Avatar

      fanche

    • Vous allez me faire rougir :)! Tout le plaisir est pour moi.

      · Ago almost 4 years ·
      Img 8710

      metis

    • faire rougir les femmes, voilà mon passe temps favori lol

      · Ago almost 4 years ·
      Avatar

      fanche

  • "tous ceux qui nous marionnettisent à la baguette de l'emploi et des impôts".... oui... c'est exactement ça....

    · Ago about 4 years ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • Triste réalité ...

      · Ago about 4 years ·
      Img 8710

      metis

  • Un article qui reflète la pensée marxiste de notre pays

    · Ago about 4 years ·
    Default user

    lecteuravise

    • Si le marxisme c'est réfléchir pour agir en connaissance de causes et garder la maîtrise de ses choix alors oui! Je suis marxiste!

      · Ago about 4 years ·
      Img 8710

      metis

    • L'idéologie marxiste consiste à penser que tout profit financier est mal, nauséabond, que la lutte des classes sociale existe toujours, que vous avez les riches d'un côté et les pauvres de l'autre et que vous ne pouvez pas passer de l'un à l'autre. Vous n'aimez pas la société mondialisée dans laquelle nous vivons mais dites moi qu'est devenu la politique de monsieur tsipras en Grèce à part avoir failli être viré de la zone et avoir vu son ministre le plus à gauche( varoufakis) démissionner, qu'est devenu le programme anticapitaliste de podemos? Ils se sont confrontés à l'incapacité de mettre en place leur programme résultats des courses podemos se retrouve largué en troisième position des dernières élections législatives et je finirais par notre cher pays qu'est devenu le célèbre "mon ennemi c'est la finance" de notre président de la république et je ne parle même pas de la taxe à 75%. Monsieur Hollande a semble-t-il oublié que mondialisation est synonyme de concurrence notamment fiscale. La conclusion de tout les exemples que je vous ai cité est qu'ils ont tous opté pour une politique libérale car la politique anticapitaliste que vous défendez ne peut fonctionner en 2016. Mettez Marine le pen ou Jean Luc Mélenchon ils finiront tous par faire la même politique que notre président fait actuellement.

      · Ago about 4 years ·
      Default user

      lecteuravise

    • Je pense cher lecteur avisé que vous avez lu mon texte avec vos œillères. Je n'ai pas dénoncé le capitalisme mais ceux qui en profitent pour servir leur intérêt. La nuance est immense. Dommage que vous ayez interprété mon texte avec autant d'apriori, et merci pour vos notes révélatrices ...

      · Ago about 4 years ·
      Img 8710

      metis

    • Vous parlez d'oeillères soit d'étroitesse d'esprit mais lorsque vous dites "Subtile diversion qui éloigne les soupçons de leurs malversations. Tous responsables. Eux, oui, mais pas nous. Qui paient ? Nous, oui, mais pas eux. Eux ? C'est qui eux? Milliardaires, politiciens, personnes d'influence, hommes d'affaires, tous ceux qui nous marionnettisent à la baguette de l'emploi et des impôts" vous critiquez le capitalisme car vous pensez que le riche pille le pauvre et qu'il est responsable de tout les maux de notre société. Moi je pense que vous êtes pour un total égalitarisme. Moi je fais partie des gens qui pensent que le monde à changé. Aujourd'hui les gens sont de plus en plus liberaux. Il y a 15 ans les rappeurs qui avaient du succès étaient ceux qui faisaient de la contestation sociale et politique aujourd'hui ce sont les ultras libéraux qui cartonnent, notre ministre de l'économie obtient près de 40% de bonnes intentions en vue de la prochaine présidentielle. Alors je pense que vous adoptez une posture dogmatique que l'on perçoit à la gauche de la gauche. Honnêtement quand je vous lis je crois entendre un délégué cégétiste. Car oui au risque de vous choquer je pense que cette organisation syndicale est en grande partie responsable de la non reprise économique de notre pays

      · Ago about 4 years ·
      Default user

      lecteuravise

    • Je confirme vous réduisez mon texte à votre interprétation d'une seule phrase. Je ne critique pas l économie seulement ceux qui la détournent pendant que nous fermons les yeux. Vos exemples de libéralisme populaire ne sont aucunement des preuves de ce qui fonctionne juste un constat de ce qui est. Et je ne regrette pas le changement bien au contraire je déplore ces mécanismes intemporels qui justement se servent de la peur du changement ... Vos étiquettes, figées, m amusent.

      · Ago almost 4 years ·
      Img 8710

      metis

  • oui, et plus encore.
    un abrazo

    · Ago about 4 years ·
    Dscn0440

    Jaunie

Report this text