Clichés

Choupette

Je maintenais encore le drap bien haut sous mon menton, n’arrivant pas à céder à tes demandes répétées. Gentiment, patiemment, tu attendais. Le pourrais-je ? Je m’étais pourtant lancé le défi…

Me dévoiler devant ton objectif.

Dur, très dur…

J’abaisse un peu le tissu le glissant sous mes bras, tenant encore d’une main ferme le coin, l’empêchant de glisser. La bretelle de ma nuisette était visible. Ce mince rempart cachant ma nudité ne me suffisait pas. Ton sourire, tes regards doux mais insistants…Bon, je n’allais pas y passer la matinée, non plus…Les rayons du soleil qui passaient au travers de la vitre de ma chambre allaient bientôt s’enfuir devant tant d’hésitations.

Je cédais, le drap tombe. Tu reprends ton appareil et commence à mitrailler, je baisse trop la tête, ou je fais la moue, tu patiente…Je glisse une jambe hors du lit pour…. » Oui, comme ça, montre moi, glisse encore le drap plus loin. » J’hésite et dévoile l’autre pied, l’autre jambe nue…J’arrive enfin à me dégager et je suis offerte à ton viseur qui crépite. Tu n’oses plus rien dire de peur que je me rétracte et m’enfuis ! Alors j’essaie de prendre des poses…mais ce n’est rien de naturel…De face, de côté…de dos, me retournant vers toi, mes cheveux lâchés sur mes épaules…Et puis sans m’en rendre compte, je commence à aimer ça… oui, aimer ton regard sur moi.

Et tu me regarde…vraiment. Tu me vois telle que je suis, sans artifices. Et ça me plait. Alors je souris, je joue avec le cliquetis de ton zoom…Sans arrière pensées. Tu t’approche doucement. Pose l’appareil sur le chevet. Tes mains rajustent la bretelle…relève un peu le pan de la nuisette, découvrant le haut de mes cuisses et la minuscule culotte qui …non. Tu la fait glisser en me regardant droit dans les yeux…Tu ose et je me laisse faire. Tu reprends ton appareil…et excitée par la situation, je m’amuse avec ton objectif, comme si j’avais fait cela toute ma vie. Ma main droite effleure même mes seins libres sous la soie, la gauche, écarte lentement mes jambes pour entrevoir mon sexe nu.

Je mords ma lèvre, inspire longuement et glisse un doigt sur ma chatte humide. Ton zoom s’affole, s’emballe. Et rapidement je me retrouve à me caresser,  impudique sous ton flash…Je crois que j’y prends plaisir…et toi aussi. Tu tourne autour du lit, me prenant sous toutes les poses… …Et… ton appareil gicle au pied du lit, tes mains remplace les miennes…il ne te faut pas longtemps avant que…

« Excitée, ma belle…j’aime. Tu m’as fait bander, regarde. » A peine le temps d’apercevoir ton pieu tendu qu’il est déjà en moi…Quelques allées et venues dans mon antre chaud et trempé…Apaisent ma tension, mon envie…Je suis bien…si bien. Mais ce n’est pas ainsi que tu aimerais…alors tu te relève, me retourne, flattant de tes mains ma croupe… Tu reprends ton appareil et tu déclenche le retardateur… « Oh non…. » Tu souris, le pose consciencieusement sur le chevet vers nous. Tu m’assois sur toi de dos et tes mains empaumant mes seins tu nous dirige vers l’objectif… Je te sens au fond de moi, dur, chaud…tes doigts pincent mes tétons et je n’en peux plus de rester immobile…

Quelques clichés plus tard, tu reprends tes assauts et nous jouissons ensemble sous l’œil  de l’intrus qui immortalise notre amour.

Report this text