EDEN IS A MAGIC wORLD

Laure Cassus

Etude sur une vague à l’âme (concours Institut Pasteur sur la curiosité)


Une vague géante par sa longueur couvrant tout l'horizon arrive calmement en direction de la plage. La barre gonfle, lente et menaçante, tel un rouleau qui va tout compresser sur son passage. Euh…

Dans la paillote mes potes attablés n'ont pas l'air pressés, ils ne prennent pas bien au sérieux ce que je leur dis sur la vague et ça fait un peu chier.

Alors j'agis. Je cours à fond et tourne en direction de l'intérieur des terres vallonnées. Je me dis qu'en descendant la pente en rouler-boulers j'irai forcément plus vite qu'à pied et jusque au moins le milieu du pan opposé de la colline. Rapport à l'énergie potentielle dont je dispose.

Une fois en haut, je me retourne et fait face au raz-de-marée. Il est rose et jaune à présent et dégage des étincelles de lumière. Un brasier solaire à l'intérieur de l'eau. 

Quel est donc ce phénomène ?

La luminescence latérale indique que l'émetteur de lumière est probablement une sphère. Elle se déplace semble-t-il à la même vitesse que la vague. Elle est dans la vague.

L'effet loupe engendrée par l'épaisseur de l'eau doit raisonnablement déformer la taille de la boule d'un facteur à déterminer.

A moins que la concentration de lumière de cet émetteur ne soit telle que son incandescence reste compacte bien au-delà du nœud central.

La variation du jaune blanc au rose opalescent laisse penser que la sphère est en rotation sur elle-même et animée d'une possible fusion.

La vaporisation de l'eau au-dessus de la vague engendre un support à irisation.

La vague progresse à la vitesse réduite d'environ 100 m/min.

Du haut de ma colline verte je fais appel à mes acquis. Habituellement le raz de marée est une terreur mais à quelle occasion en ai-je déjà vus ? Ah bah dans mes rêves bien sûr. Serais-je dans un rêve alors ? Oui on peut dire que cela y ressemble, surtout après cette série de galipettes en boule, c'est quand même un peu bizarre. Totalement irrationnel même à bien y réfléchir.

Ma principale déduction est que je suis en train d'observer un observateur qui est moi, qui lui-même observe la vague merveilleuse. Il y a donc un phénomène, deux observateurs au moins, quelques non-observateurs plus bas sur la plage, des questions.

Visiblement ce qui devait être un cauchemar au départ et dans lequel on devait tous mourir est devenu un rêve merveilleux et ce à l'instant même où j'ai regardé le problème en face.

Je prends l'info, elle pourrait s'avérer être un premier résultat.

Second résultat : en fait les autres avaient raison, inutile de s'exciter  puisque qu'au final il n'y a aucun danger, rien ne bougera dans la paillote. Eux n'auront simplement pas entrevu toute cette beauté, la musique visuelle se déplaçant de proche en proche sur un rythme océanique pouvant finalement absorber complètement ce grand excès d'énergie.

Conclusion principale : La curiosité est un objet du désir.

Conclusion secondaire : Elle fonctionne en contretemps.


  • Top!! A relire plusieurs fois pour tout saisir, mais top!

    · Ago about 5 years ·
    Cat

    dreamcatcher

  • excellent suis mdr la conclusion embarque le tout dans son raz de marrade :) paumé au début du récit qui demande à être lu jusqu'au bout bah brafo !

    · Ago about 5 years ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

    • merci ça fait plaisir d'être comprise psychanalytiquement :]

      · Ago about 5 years ·
      Laure cassus 012

      Laure Cassus

Report this text