Emporte avec toi les beaux-jours

rechab



Cours,
passe le souffle,
appuie-toi sur les nuages,
emporte avec toi les beaux jours,
peigne les herbes,
ploie les blés,

poursuis ta route,
le pas léger,
jusqu'aux versants de neige,
bleutée dans les replis d'ombre,
saisis-toi
de la joie.

Ce sont les berges du jour
qui se prolongent
jusqu'aux étoiles.

Attends-moi quelques heures,
que je chevauche à mon tour,
l'arc-en-ciel .

J'irai avec toi,
sans me retourner.

-
RC

  • Jolie invitation ...

    · Ago 7 months ·
    W

    marielesmots

  • je t'attends :))

    · Ago 7 months ·
    Photo

    Susanne Dereve

    • alors, pour répondre du même coup à "un deux, trois, soleil".... je viens d'écrire ceci...


      Je distribue au grand vent
      le temps morcelé
      de l'été.

      Tu dors encore,
      et je me demande
      si je dois lancer
      quelques notes
      sur le piano
      pour que l'éternité
      me fasse une petite place .

      Dans ton rêve vermeil,
      j'ouvre un peu la fenêtre,
      pour que se glisse le soleil.

      Loins, les bruits de la ville,
      les réverbères de la place ,
      le jour qui s'étire .

      Il suffit que je t'enlace,
      pour que le bonheur
      oublie les heures,
      quand je partage ton sommeil .

      Je suspends
      un voile doré sous les persiennes.
      J'ai laissé sur une chaise
      mon habit d'arlequin.

      Je n'ai jamais froid à tes côtés.

      · Ago 7 months ·
      Another flying machine     ( zouing machine)

      rechab

    • alors, pour répondre du même coup à "un deux, trois, soleil".... je viens d'écrire ceci...


      Je distribue au grand vent
      le temps morcelé
      de l'été.

      Tu dors encore,
      et je me demande
      si je dois lancer
      quelques notes
      sur le piano
      pour que l'éternité
      me fasse une petite place .

      Dans ton rêve vermeil,
      j'ouvre un peu la fenêtre,
      pour que se glisse le soleil.

      Loins, les bruits de la ville,
      les réverbères de la place ,
      le jour qui s'étire .

      Il suffit que je t'enlace,
      pour que le bonheur
      oublie les heures,
      quand je partage ton sommeil .

      Je suspends
      un voile doré sous les persiennes.
      J'ai laissé sur une chaise
      mon habit d'arlequin.

      Je n'ai jamais froid à tes côtés.

      · Ago 7 months ·
      Another flying machine     ( zouing machine)

      rechab

    • tendre ... on commençait à manquer de duos !

      · Ago 7 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • le souffle est là

    · Ago 7 months ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • alors je l'aspire
      ("l'inspiration" quotidienne...)

      · Ago 7 months ·
      Another flying machine     ( zouing machine)

      rechab

  • C est magnifique

    · Ago 7 months ·
    20170505 135341 1

    dentelles-rebelles

Report this text