ENDLESS

mamzelle-vivi

ENDLESS 

Je suis  attachée à cet endroit sans me souvenir d'y être un jour venue

J'y suis née peut être

J'y suis morte dans doute

« Écoutez mon histoire brave gens vous qui entrez dans l'hôtel

Car vous n'en sortirez pas. »

Clac

Clac

Clac

« Foutu volet ! Encore un truc à réparer, ce n’est plus un hôtel ici,  c’est un cloaque ! »

Marge rit , d'un rire franc, ce rire qui fait que même le vieux chat ,d'humeur à l'air maussade, écrasé de chaleur par cette chaude journée d'été, semble lui aussi s'adoucir et prêt à ronronner.

Le rire de marge… Il résonne dans ma tête, encore et encore, sans joie désormais, car elle n’est plus. Enfin pas comme on peut l’imaginer..

Elle a voulu partir un jour, me disant que cet hôtel ne serait pas sa tombe. Elle n’avait pas encore compris…

« Que vous disais-je ma brave dame ? Ah oui…

Ne vous inquiétez pas vous ne serez pas seuls ici »

Il est déjà dix-neuf heures et mes narines hument un doux parfum… quelle est cette odeur ?

Cette hôtesse est ridicule à nous tenir ce discours fantomatique mais c'est sans doute une partie de son travail. Nous sommes en plein milieu de la lande et ici les histoires de maisons hantées font le bonheur des agences de voyages.

Nous sommes ici pour quelques heures. Notre voiture a fait une embardée et nous ne savions ou aller …avec la prochaine ville à 3 km.

Lizzie  a regardé partout avant de me désigner cette bicoque, sorte de Bed And breakfast de l’angoisse.

Brrr j’en frisonne. Par réflexe ou est-ce l’humidité de la campagne anglaise qui commence à faire son travail ?

Sur le panneau il y a marqué : « bienvenue voyageurs, vous êtes arrivés. » 

Rien d'autre.

Pas de tarifs évidemment !

Et ma femme qui discute sans se soucier du temps perdu..

En contournant l ‘hôtel par la gauche, on peut voir une sorte de lac qui…et ma femme qui discute alors que mon fils... Mon fils…

Michael ! Ou est il celui la ? Pas dans les jupes de sa mère ce chenapan..  

Michael ! 

Pas de réponse ... le lac ! Mon fils est un adorateur de poisson. À croire qu'il est issu d'une famille de pêcheurs, nous qui détestons même prendre le bac.

Il possède une bonne dextérité, ce qui fait mon étonnement. 

Michael !!! 

Bon le lac

Une fois arrive au lac, rien. Le vent qui souffle sur la surface de l’eau, et rien d’autre que le silence. 

Je fais le tour mais je me rends compte qu'il est bien plus grand que je n'avais imaginé. On en devine à peine le bout.

Michael !

Je crois voir bouger une forme dans ce lac. Il est d’une structure extrêmement particulière : une plateforme centrale puis deux cercles cylindriques qui m’ont l’air séparés. On dirait plus un enclos à poissons. Mais bon, visiblement mon fils n’est pas là.

Il doit donc être avec sa mère.

D'un pas décidé je retourne voir si Lizzie a fini son opération séduction. Depuis combien de temps suis-je ici ? Il me semble que des heures se sont écoulées..

Allons bon il n'y a plus que l'hôtesse ! 

Je me l'imaginais blonde  tout à l'heure, la voilà rousse.

D'un roux familier.. 

D’un roux dramatiquement familier..

Je sursaute, ou mon corps tremble ?

Dans son regard..

C’est Lizzie !

Ma Lizzie !

Quelle sorte de charme est-ce la ?

Je me rue vers mon idiote de femme 

« Tu trouves ça fin ? C’est quoi cette farce ? Depuis le début c’est une plaisanterie ? »

« Écoutez mon histoire brave gens vous qui entrez dans l'hôtel.. »

Mais qu'est ce qu'elle raconte ?

J’essaie de me calmer.

« Lizzie tu fais l'hôtesse ? Elle a prêté son costume ? Bon arrête tu sais que je n'aime pas les blagues qui durent trop longtemps ! 

Depuis combien de temps sommes nous là ? Je n’arrive décidément pas à me souvenir..

Elle semble sereine et c'est en souriant qu'elle me dit : « as-tu vu Mickael au lac ? »

Oh mon Dieu..

« Michael n'est pas au lac Lizzie ! »

« Si, il y est…avec Marge »

Marge ? 

Qui est Marge ? 

Ma femme à une commotion cérébrale je ne vois QUE ça. Je n'aurai pas vu sur la route ...

Mais je dois trouver Mickael.

Je fais asseoir Lizzie qui me répond tout sourire que tout va bien. Que je ne dois pas être inquiet,  qu'elle doit juste aider à réparer un volet.

Clac 

Clac

Clac

Je me retourne en désespoir de cause.

Trouver Mickael, prendre Lizzie et filer.

Droit devant.

3 km avec un môme et soutenant Lizzie doit être surmontable. Même commotionnée, elle parle, c’est déjà ça.

Je me retrouve au lac.

Je crois devenir fou.

Dans le premier cercle, un aileron de requin passe et repasse devant mes yeux.

Un vrai requin est  dans ce fichu enclos.

Mais c’est quoi ce cirque ?

Une troupe de clowns ?

Avant que je ne reprenne conscience une autre vérité me tombe dessus. 

Je suis arrivé au bord du lac, il est immense …

Et j'aperçois  une forme bien plus grosse que le requin.

Non c’est impossible, biologiquement impossible..ce ne serait pas..

Une baleine

Non un baleineau 

Dans un lac.

Ok Paul tu as toi aussi une commotion.

Avant l'accident de quoi parlait tu ? D’aller faire un baptême de plongée avec Michael, de sa passion pour les mammifères marins. De son envie d’être sur l’eau en permanence.

 Oui, c'est cette dernière conversation qui serai restée et tu..

Ma tête à dû heurter quelque chose.

Je ferme les yeux juste un instant

Je ne me souviens plus.

Preuve de la commotion..

Je remarque que le baleineau tente d’aller dans le second cercle, ou le requin est parqué

Drôle d'attitude.

Non, Michael n'est pas ici. Il doit être entré dans l’hôtel, avec cette fichue Marge.

Quand je remonte, ma femme étant toujours en mode delirium/post-commotion, je rentre d'un pas décidé dans l'hôtel.

M'attendant à voir arriver un responsable de cette histoire. A gagner le jeu peut-être..

Parce que c’est un jeu hein ?

Je mets du temps à réaliser ce qui se trouve devant moi.

Il n'y a rien derrière la porte

Pas un mur encore debout

 Pas une réception,

Juste un vieux volet..

Clac clac

Clac

Alors je fuis

Je sors et j'attrape au passage Lizzie que je secoue sans ménagement 

« Lizzie où sommes nous ? Que t'arrives t'il ? Ou est Mickael ?!»

Elle me gronderait presque : i

« Il est avec Marge au lac je t'ai dit. Elle a été impatiente alors on l’a séparé, mais bientôt, ils pourront jouer ensemble. Tu as vu comme il est grand, il y a de la place pour tous…

Séparé ? 

Au lac la seule séparation est  située entre ce requin bizarre et le baleineau 

J'ai vraiment perdu la raison.

Lizzie continue sa litanie sans ciller, en mode retour case départ, comme si on l’avait rembobinée.

« Écoutez mon histoire brave gens.. »

Puis elle semble enfin un instant revenir à elle

« Nous avons le choix mon chéri et j'ai préféré servir tu sais que j'aimais bien mon travail de serveuse. Je ne fais que continuer ...et tu connais la passion de Mickael pour les poissons, mais aussi pour les mammifères marins..

Ici nous avons le choix et tu verras les autres habitants sont forts sympathiques, chacun doit attendre et remplir sa tâche en attendant. » 

Les mammifères marins ? Le choix ?

La lumière se fait d’un coup, comme si j’avais été frappé par la foudre..

La femme qui se tient devant moi n'est pas ma femme.

 C'est son fantôme.

C'est mon fils dans le lac 

Le baleineau qui veut jouer avec ...

Qui déjà ?

Marge.

Dans  le cercle.. Marge

Qui est Marge ? 

« Marge à été capricieuse » me souffle une voix « elle a voulu s'enfuir avant l'heure

Mais bientôt elle sera pardonnée, votre fils a besoin d’une amie »

« Restez vous aussi, soyez mon jardinier. Il y a longtemps que je n'ai pas eu de jardinier.. »

Qui ?

Parle ? 

Qui est la ? 

Ai-je le choix ? 

Depuis combien de temps suis je ici ? 

Ma tête est trop lourde

Est-ce cela la paradis ? Non, il faut attendre.. Le purgatoire ? Ou autre chose encore ? Après tout que savons nous de l’au-delà ?

 Nous sommes morts dans cette voiture. Nous avons atterri ici. Je dois m'attacher à faire bien les choses.  Lizzie l’as dit, Il y a un but à ce chemin. 

D'autres arrivent je le sens..

Les fleurs.. La bonne odeur de tout à l’heure.. Des violettes

Les fleurs préférées de Lizzie

Il faut que j'aille lui en cueillir un bouquet

Je serai le jardinier.

Je serai le nouveau gardien 

Je serai ...

Je ne me souviens que d'une chose 

Je suis  attaché à cet endroit sans me souvenir d'être venu

J'y suis né peut être

J'y suis mort dans doute

Je vois Lizzie sourire et parler aux arrivants : 

« Écoutez mon histoire brave gens vous qui entrez dans l'hôtel...

Car vous n'en sortirez pas.

Je vois le soupir du père de famille 

Ou est-il encore tombé ?

Il a juste fait une petite embardée sur la route, rien de bien méchant. Combien de retard va t'il prendre ? 

Les nouveaux clients ...

Bienvenue voyageurs vous êtes arrivés. 

J'entends le volet claquer

Je me demande s'il sera un jour venu le temps de le réparer. 

 Violaine De Angelis

  • Justement je cherche à peaufiner .. Si tu aS des conseils je prends ! ;)

    · Ago almost 8 years ·
    Img 0392 orig

    mamzelle-vivi

  • Je suis là !

    Franchement, rien à dire, j'ai bien fait de revenir. L'atmosphère est bien rendue...A part deux trois détails à peaufiner, c'est du bon je trouve.

    · Ago almost 8 years ·
    Sdc12751

    Mathieu Jaegert

  • Quand tu veux reviens ;)

    · Ago almost 8 years ·
    Img 0392 orig

    mamzelle-vivi

  • Issu d'un rêve qui m'as suivi plusieurs nuits... j'ai tenté d'en capter l'essence..merci pour vos commentaires
    Je fais des drôles de rêves parfois..

    · Ago about 8 years ·
    Img 0392 orig

    mamzelle-vivi

Report this text