Entre-deux

Rose Marie Calmet

J’esquive une dernière

Fois

Ma place au soleil

Je serais prête

Il fera doux

A la cohue du ciel

J’ai peur des mots

Je crains les gestes

Parmi ceux les plus beaux

C’est fou

"La bouche au garçon

Elle m’inquiète"

C’est vrai

Le désir est là

Complice de ma bouche

Qu’enfin j’

 _Enjambe

Une énième fois

Le touché

Il serait si bon

De s’étreindre

Mais pour nous

C’est bizarre

Pour nous

C’est comme

Si

Voilà 

Nous étreignions 

Pour de vrai

Et

 C‘est troublant

Moi ça me fait peur

Moi ton touché

Il m’inquiète

C’est comme

Si j’allais tomber

Qu’ensuite

Je me Dérobe

A moi-même

C’est comme si

J’allais mourir

Pour renaître

Ailleurs

Si loin

Et

Si proche

Dans la chaleur

De ton Autre

« Oui »

J’ai tes yeux

Dans mon crâne

Ton cœur

Je le dessine

Dans de mauvais vers

Je l’appréhende

Sous mes virgules

Je prends mon temps

Je fais des pauses

Et

[…]

[…]

Des pauses

J’use d’un jargon

Comme une brute

Qui ne veut pas

Te  brusquer

Et

Je suis émue

Car il se peut

Que le point

Je le capture

Je l’ôte pour

Pouvoir t'embrasser

Un jour

Loin des mots

Je serais prête

Il fera clair

A la cohue du ciel

J'imiterais

Colmatant

L’entre-deux

Lumineux

De ton inquiétant

Toi

« Oui »

Je suis émue

Car il se peut

Que le point

Je le capture

Et la phrase

Je la fissure

Et la forme

Je l'Abîme 

Et le mot juste

Je l'esquive

Par 

Ce

Que

_

[...]

Report this text