Griseries pour grisonnants

Chris Toffans

Florent avait aimablement refusé l'assiette de soupe que lui proposait son grand-père. "Bon pour sa croissance" ou pas, cela n'avait de toute façon plus vraiment d'importance à son âge. Il était majeur maintenant, et il préférait de loin les tapas et la bière aux légumes en potage, même si ces derniers venaient directement du jardin.


Alors que le vieillard aspirait avec bruit son breuvage fumant, Florent le regardait d'un air absent, se demandant quel genre de personne il avait été avant de devenir cet homme ridé, légèrement voûté et passablement aigri.


"Dis Papi, qu'est-ce qui te faisait kiffer dans ta jeunesse ?
- C'est qui qui fait quoi ?
- Non, je voulais savoir ce qui te faisait vibrer autrefois, quand tu avais mon âge ?
- Ah, tu sais mon p'tit, il y a beaucoup de choses que j'ai expérimentées dans ma vie. Tu n'imagines même pas.
- Justement, raconte !
- Eh bien, quand j'avais une vingtaine d'années, mon truc c'était le sexe. Oui je sais, c'est dur à croire quand on me voit à mon âge, décrépit et fatigué. Mais je peux te dire que je ne reculais devant rien.
- Tu veux dire par là que tu n'étais pas homosexuel.
- Pourquoi ? Ah d'accord, toujours le mot pour rire Florent. Non mais sans mentir, je passais plus de temps couché que debout, j'enchaînais les conquêtes comme on enfile des perles. Les filles c'était mon truc.
- 'Les filles c'était mon truc'. Cette expression symbolise on ne peut mieux l'idée de la femme objet, tu ne trouves pas ?
Le grand-père fit mine de ne pas avoir entendu cette remarque.
- Et puis le sida est arrivé, comme pour nous punir, comme une vengeance céleste. Certains n'ont pas pris la maladie au sérieux, ils ne sont malheureusement plus là pour en rire. Moi ça m'a calmé radicalement. J'ai connu ta grand mère, je me suis marié et tu connais la suite.
- Mais tu as eu d'autres passions, rassure-moi.
- Bien sûr ! La vitesse. Les voitures de sport, les motos. Il n'y avait rien de mieux pour faire monter l'adrénaline. Le problème c'est qu'après les années 80, les radars et le zèle de la maréchaussée ont eu raison de mon permis. Je ne l'ai jamais repassé. Trop dégoûté.
- C'est triste. Donc maintenant tu es résigné, tu n'as plus aucun centre d'intérêt.
- Ah mais si, détrompe-toi ! J'ai trouvé une association géniale où je m'épanouis totalement. En fait, j'ai réfléchi et j'ai remarqué que dans notre société répressive où l'on ne peut plus rien faire, il nous reste une liberté : celle d'interdire. Je fais donc partie d'un nouveau lobby écolo-patriotique, appelé 3N (pour "Non, non et non"), qui milite pour l'interdiction de diverses manifestations.
- Ca n'a pas l'air très cool ton club.
- Peut-être, mais ça marche du tonnerre ! On a déjà permis l'annulation d'un rassemblement de motards et d'un rallye qui avait lieu depuis toujours dans la région. En plus on est en discussion avec le maire pour supprimer la programmation d'un salon de l'érotisme et pour interdire aux jeunes de se regrouper le soir après 22 h.
- Bref, si j'ai bien compris, ton but est d'empêcher les autres de faire ce que tu n'es plus capable de faire.
- C'est ça, histoire de montrer que même à nos âges, on a encore un certain pouvoir. Et comme on dit : 'Quand on est vieux, on peut !'"

  • Quand on ne peut plus, on interdit !

    · Ago about 5 years ·
    Oeil

    anne-onyme

    • Interdire pour interdire, ça devrait être interdit !

      · Ago about 5 years ·
      027 orig

      Chris Toffans

  • Ai adoré ton grizzly de vieillard grisonnant et grinçant Chris !

    · Ago about 5 years ·
    389154 10150965509169069 1530709672 n

    sophiea

    • Merci Sophie ! Il faut dire qu'il est vraiment adorable...

      · Ago about 5 years ·
      027 orig

      Chris Toffans

  • Tr ès bon votre texte ! Ah ! Mais l'on ne peut que regretter qu'après la pilule qui laissait la liberté aux femmes, et arrangeait les hommes, cette salo..... de sida a tout fait basculer. A croire que c'était la morale qui refaisait surface... Et puis toutes les autres interdictions mais pour la sécurité quand même, sauf que l'état s'en met plein les poches, et que l'on en voit rarement la couleur.
    J'ai bien ri à la fin de l'histoire, bravo !

    · Ago about 5 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • Merci Martine! Content de t'avoir divertie.

      · Ago about 5 years ·
      027 orig

      Chris Toffans

  • Mieux vieux tard que trop jeune !

    · Ago about 5 years ·
    479860267

    erge

    • Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait...

      · Ago about 5 years ·
      027 orig

      Chris Toffans

  • Succulent! il y a plusieurs ingrédients là! ;-)))

    · Ago about 5 years ·
    Loin couleur

    julia-rolin

    • C'est vrai. Merci d'avoir aimé !

      · Ago about 5 years ·
      027 orig

      Chris Toffans

Report this text