Hello Sixtine !

effect

Rome
Sur la tablette électronique et touristique, je lisais le commentaire d'un internaute américain sur la qualité des prestations du petit loft, que Lilie et moi avions loué pour notre week-end à Rome: « The appartement was fantastic. Very confortable, clean, cosy, fresh and will stuated ». Lilie dormait dans un poncho capuche bleu et des chaussettes jaunes de la compagnie aérienne. C'est au Mexique, en dessous du Popocatepetl, dans une éruption volcanique improvisée et par un épais degré de Mescal qui nous tombait sur la tête assez régulièrement, que nous décidions de quitter la mythologie Aztèque pour la mythologie Romaine, ses oliviers, ses chapelles et son Frascati, beaucoup plus doux dans l'ensemble. Sur le tarmac de Fiumicino, en marbre décoratif, un homme nu dans des cheveux longs, reposait dans les bras d'une jeune femme drapée de pitié. Des anges d'accueil et joufflus au plafond de la salle de débarquement, trainaient des pieds sur des nuages dans un ciel bleu hôtesse de l'air, comme par renaissance. Dans de la pudeur et le désir de nous étreindre, nous avons attendu d'avoir la clé. 'Appartement refait à neuf, très calme, et à deux minutes à peine de la Piazza Navona. Très bon contact, disponible, discret. Parfait'. https://www.airbnb.fr/rooms/1272692?s=39o9
Report this text