J'entends des rires

Troma Oz

Attiré par les vagues sous le soleil marin

J'avance sur les algues et plonge comme un requin

Dans le monde du silence je me mets à sourire,

Derrière les poissons qui dansent, j'entends des rires

 

Sous un ciel étoilé sans la lumière de lune

En train de naviguer dans un mouvement d'écume

Dans un grand désert noir quand la nuit se retire

Oublié du cafard, j'entends des rires

 

Derrière la dune de sable d'une plage dégradée,

Je crois entendre une fable, une histoire murmurée,

En prêtant attention à ce léger soupir

Je prends satisfaction, j'entends des rires

 

À l'orée de la forêt, derrière le muret de souches,

Se chuchotant à l'oreille ou se cachant la bouche,

Je devine le parfum des lèvres qui s'étirent,

Pas besoin d'aller plus loin, j'entends des rires

 

Dans la cours de l'immeuble, dans le gris du béton

Au royaume des aveugles, au pays des ballons,

Des familles entassées, des couples qui se déchirent,

Je vois des enfants et des fées, j'entends des rires

 


Allongé sur l'herbe, les yeux perdus dans l'envol

Je ferme les paupières, tourne ma tête sur le sol

Des vibrations atteignent mes tympans, c'est du délire,

Même sous la terre, même dedans, j'entends des rires

 

Les yeux perdus dans le ciel reniflant l'air du vent,

Les nuages me rappellent qu'ils étaient là avant,

Avant de devenir vieux puis de partir

Mais descendant des cieux, j'entends des rires

 

 

J'entends des rires,

J'entends des rires qui m'inspirent

Qui me redonnent l'envie de jouir

J'entends des rires que je respire,

J'entends des rires

 

 

Sous les couronnes des rois, derrière les idéaux,

Dans les armes des soldats quand le sang coule à flots,

Par ces guerres imbibées de constructions d'empires

Je vois la peur tomber, j'entends des rires

 

Lové dans l'anxiété, figé dans l'immobile

Spectateur attardé voudrait se rendre utile

Chacun reprend sa place tout prêt à réagir

Et quand le silence se fracasse, j'entends des rires

 

Dans un cœur amoureux, dans un tendre câlin

Des étoiles dans les yeux pétillants du matin

Nostalgie n'a plus voix parmi les souvenirs

Car dans nos traces de pas, j'entends des rires

 

  • Jamais déçu de lire tes mots, toujours fragiles, toujours à lire sur le fil, toujours prêt à nous emporter ... Je vois ton sourire là... et j'entends ton rire... Bravo Mec...

    · Ago 8 months ·
    0015859431 10

    aupositeur

    • merci cher aupositeur,
      mais je pensais que tu l'avais déjà lu celui-là...

      · Ago 8 months ·
      Default user

      Troma Oz

    • Je n'ai pas eu la chance de le recevoir en primeur dans ma boite Mail... ;-) Mais je sais ou te trouver maintenant... et Tu dois encore en partager beaucoup ici.. Allez au boulot !

      · Ago 8 months ·
      0015859431 10

      aupositeur

  • C'est tendre et sincère, dissimulé sous les rires ... très beau, enlevé !

    · Ago 8 months ·
    Screenshot 20191224 104148 2

    li-belle-lule

  • Très beau poème ! Un bien joli talent !

    · Ago 8 months ·
    Louve blanche

    Louve

  • Mon Dieu que c'est joliment écrit ! Beau travail, félicitations

    · Ago 8 months ·
    Moi

    odess

Report this text