La mort de la culture

Hervé Lénervé

Avec le confinement le monde du spectacle est en deuil.

-         C'est un scandale ! Le gouvernement ne reconnait pas la culture comme une denrée de première nécessité. On ne peut plus aller au Théâtre, à l'Opéra...

-         Parce que tu allais à l'opéra, toi ?

-         Non, jamais ! Au théâtre pas plus ! Mais il ne s'agit pas de moi, l'enjeu est bien plus important que ma petite personne. C'est l'essence, même, de notre civilisation en péril qui est menacée.

-         Ouais ! Rien ne t'empêche de lire, les librairies sont ouvertes.

-         Je ne lis pas, je trouve que c'est du temps perdu à l'action.

-         Ok ! Alors, comment agis-tu pour sauver la culture ?

-         Je m'insurge, monsieur ! Je m'insurge pour défendre des causes nobles qui valent la peine de s'insurger, moi, voilà !

-         C'est tout à ton honneur, mais à part t'insurger que fais-tu pour faire changer les choses ?

-         Rien ! Je m'insurge contre tout militantisme.

-         En fait, tu es un révolté insurGectionnel.

-         Tout à fait !

Ok ! Avec toi, les causes nobles peuvent dormir tranquilles sur leurs deux oreilles.

Report this text