LE COMPLEXE DE PETER PAN ? VA TE RHABILLER, FREUD !

matt-anasazi

La semaine du 15 Août, ses magasins fermés, ses congés bien mérités, ses marronniers dans la presse de l’été !!! Etant donné qu’en ces temps bénis où les quotidiens s’enlisent dans la torpeur estivale, il serait mal venu de troubler le sacro-saint repos aoutien par des considérations anxiogènes générées par des mots tels que « crise » ou « banlieues sensibles », fleurissent dans les kiosques des articles traitant des deux préoccupations éditoriales de juillet-août : les révélations sur la sexualité moderne (oui, on en apprend tous les jours !) et les analyses psychologiques sur votre moi profond ! La preuve s‘il en était besoin que les grandes vacances ne suppriment pas la volonté de vulgarisation du savoir !

Je ne suis pas sexologue donc j’aurais du mal à apporter la moindre réflexion, et encore moins le moindre conseil à l’homo sapiens sapiens ou même à l’homo consommaticus televisiensis moyen !! En revanche, ayant un sacré grain (il est notoirement connu que personne ne peut mieux soigner un timbré qu’un autre timbré. C’est maintenant officiel depuis peu : Freud avait un grain. Vérifiez et vous verrez !), je peux me targuer de me lancer moi aussi dans la psychologie de comptoir (enfin plutôt de presse : je n’ai pas la descente nécessaire pour faire le pilier de bar !). Voici mon sujet de (désin)thèse(gration) : le complexe de Peter Pan.

Le complexe de Peter Pan (pour ceux du fond qui ressortent d’une grotte ou reviennent d’un aller simple pour les îles Fidji via naufrage !) est le refus d’un individu de grandir et d’assumer les responsabilités d’adulte liées à ce passage si difficile à affronter qu’est la croissance. Il est nommé ainsi en hommage au personnage de Sir James Barrie popularisé par le dessin animé de Walt Disney (merci Wiki !!). Le problème est que ce complexe est à mon sens une appellation abusive car bien peu de personnes refusent totalement de grandir. Généralement, la croissance s’accompagnent d’ajustements, de renfermements et de jeux avec le « je » plus subtils qu’un refus franc et massif. Donc analysons, chers lecteurs, le ci-devant nommé complexe de Peter Pan.

Pour certaines personnes, grandir s’avère impossible. Quitter le foyer douillet, tranquille et accueillant de l’enfance et se jeter dans le maelstrom incertain de l’âge adulte avec toutes ces pertes, accommodements, compromissions, ces remises en cause permanentes et ces questions sans réponses est un bond dans l’inconnu que l’individu ne peut réaliser. C’est au dessus de ses forces. Ici, on peut parler de « complexe de Peter Pan ». Mais on croise assez peu de personnes dans cette configuration d’esprit : en effet, les rares cas concernés sont l’objet d’ « études sociologiques » dans des émissions de haut vol telles « Confessions intimes ». Ces personnes, en tant qu’individu, je les plaints sincèrement : vivre avec un esprit d’enfant dans un corps et pire, un monde d’adulte doit être la pire des prisons !! (comme quoi on peut être docteur Maboul et avoir un cœur !)

Le second cas de figure relève de ce que j’appellerais le « complexe du rémora ». Le rémora (pour ceux qui ont séché les cours de SVT ou qui n’ont jamais aimé les émissions du commandant Cousteau !) est le petit poisson qui se fixe sur le ventre du requin à l’aide d’une ventouse située sur son crâne. Du coup, le rémora peut profiter de la force et de la vitesse du requin pour se déplacer sans effort, des restes du festin du squale quand il a une petite faim… tout en restant un poisson d’une taille négligeable si l’on considère la surface de chasse couverte par le requin ! Ainsi, certaines personnes assument les responsabilités, devoirs, travaux et corvées des adultes tout en restant en essence des enfants, bien à l’abri sous la carapace ou plutôt l’apparence d’un adulte. Ce qui explique le boom des plaisirs régressifs, des « adulescents » et de ma théorie de l’adolescence à rallonge (aidée et artificiellement obtenue à grand renfort de pubs, de 7 à … ans - remplissez par le nombre de votre choix ! - )

Enfin, la dernière catégorie, le complexe de Tornade (vous savez, la X-man noire, la super bombe qui vous foudroie avec sa foudre et son look à tomber par terre !) Elle a perdu ses parents dans un attentat, puis eu une vie aventureuse (petite voleuse, déesse africaine, super héroïne cosmopolite, leader des x-men, et tout cela parfois sans ses pouvoirs !). Cependant, en 20 ans de vie (pour le bien fondé de mon analyse, je m’arrête à l’orée des années 2000. J’entends déjà des détracteurs parler d’une étude biaisée basée sur des données fallacieusement manipulées !) on ne lui connaît qu’une aventure amoureuse, qui plus est, hors du temps dans une autre dimension et sitôt de retour à la réalité, finie, disparue, envolée, la Tornade adulte, elle retourne aussi sec à une vie tourbillonnante sans attaches sentimentales ! (bon, certes, Forge, son chevalier a intérêt à passer à mon cabinet aussi pour régler quelques petits problèmes psychologiques !) Sans prétendre que les petits traumatismes de l’enfance peuvent engendrer à tout coup de telles comportements de fuite, il arrive que pour éviter de régler des valises de troubles liées à la petite enfance, on s’enferme dans la vie d’adultes et ses innombrables préoccupations !

Pour conclure, je me suis lancé dans cette réflexion (nécessaire ?) pour :

a) payer mes impôts

b) régler des problèmes psy sans avoir à débourser un centime

c) aider mon prochain

d) gonfler tout le monde sur WeLoveWords.

Toute réponse hormis la a) sont possibles, à des degrés différents. Il n’empêche qu’aussi inepte soit mon analyse, j’ai le secret espoir d’avoir fait rire, sourire ou réfléchir les quelques âmes charitables qui poseront les yeux sur ces lignes.

Adishtaz, comme on dit au Pays Basque… Eh, vous oubliez quelque chose : la séance, c’est 75 euros ! Merci et à la prochaine !

  • J'accepte les cartes de crédit ! (lol) Merci, Bella, c'est vraie, elle est un peu pourri(r)e !

    · Ago about 6 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • Ta chronique est bien "pourire" et le complexe de Peter Pan au 2ème dégré , j'y adhère...bon les 75 €, on verra pour la prochaine fois lol

    · Ago about 6 years ·
    Ciel %c3%a9toiles2

    bella-leff

  • Merci pour ta franchise, Octobell. C'est connu, "sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur." et une critique de toi est prise à sa juste valeur.

    · Ago about 6 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • Ben hum... de mon avis à moi qui n'engage que ma propre personne et qui du coup n'a strictement aucune espèce d'importance... Je te préfère dans la fiction. Gomenasai gomenasai comme dirait un mec que je connais ^^ J'ai trouvé ça un brin maladroit, un peu forcé au niveau de l'humour et du coup pas très drôle. J'aime pas j'aime pas j'aime pas dire ça... Mais j'aime pas mentir non plus. Je passe sur ce coup là, et je m'excuse très très très platement :/

    · Ago about 6 years ·
    Logo bord liques petit 195

    octobell

  • Merci, j'ai troqué mon costume de prof pour la blouse et le divan ! ^_^
    Rassure-toi, j'admire les caméléons et donc j'ai apprécié le compliment à sa juste valeur (la série "le caméléon" un grand moment de série télé !)

    · Ago about 6 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • T'es vraiment un caméléon Matt (si si c'est un compliment ^^) tu te fonds dans tous les genre sans jamais te louper, et bien au contraire même ! C'est assez impressionnant !

    Comme Mathieu, je me suis bien marrée, et puis j'ai appris des trucs, vu que j'avais séché les cours de SVT :D

    · Ago about 6 years ·
    20130820 153607 20130820153847362 (2)

    rafistoleuse

  • Je savais que ça te plairait (j'ai failli ajouter dans l'invitation "Spéciale dédicace à Mathieu". Parole de Docteur Maboul !)
    Merci beaucoup !

    · Ago about 6 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • Et Pan (!), voilà une chronique comme je les aime.
    Je pourrais utiliser "maelstrom" à l'avenir, un mot que j'emploie très peu et qui me plaît !
    Non tu n'as pas gonflé tout le monde (pas encore, je suis le premier lecteur) et non je ne te paierai par 75 euros (le rire suffit). Bravo !

    · Ago about 6 years ·
    Sdc12751

    Mathieu Jaegert

Report this text