Le flambeau, chapitre 26 : Tromperie

psycose

Chapitre 26 : Tromperie 


L'abandon officiel de Trhon venait d'engendrer une immense vague de joie chez la population gnomienne. Ces êtres miniatures attendaient à présent le coup de grâce, de la part de Brust, pour achever définitivement cet être humain, qui se montra très coriace jusqu'à la transformation récente de leur chef en géant. Pour ce peuple, la mort de Trhon signifiait la délivrance. La fin d'une malédiction qui avait réduit ce peuple de titans à une simple tribu de gnomes. Avec beaucoup de convictions dans leurs cris, les gnomes encouragèrent leur représentant à porter le coup fatal le plus rapidement possible : « Ne perd pas ton temps, Brust ! Tue-le ! Nous allons enfin retrouver notre fierté tant bafouée ! Broie-le sans laisser de trace de son existence ! ». 


Vortex était le plus heureux parmi cette foule en délire. Satisfait par la tournure des événements durant ce combat, le visage triomphant, le djinn ne parvenait plus à contrôler l'euphorie qui reflétait son rire provocateur et narcissique : « Enfin ! Ma patience est récompensée ! Quelle idée de génie, princesse ! C'est comme si il était déjà mort, ce faible humain, ça y est ! Plus personne pour nous mettre des bâtons dans les roues ! Le corps de Spark nous appartient définitivement maintenant ! Bien fait pour ta face, sale humain ! Meurs dans ces horribles conditions ! Meurs pour avoir défié les djinns ! Meurs pour avoir tout simplement foulé nos terres de tes pieds impurs ! Brust, finissons-en sans plus attendre ! Envoie-le pour la deuxième et dernière fois dans l'autre monde ! Tue-le si tu veux ta liberté et celle des tiens ! ». 


Tous les regards étaient rivés sur ce fameux bourreau, Brust. Ce titan d'une hauteur de 30 mètres tenait fermement entre ces mains le corps chétif et à moitié mort de Trhon. Brust transperçait de ses yeux foudroyants cet homme à la respiration haletante qui hurlait de plus en plus de douleurs entre ses doigts imposants. Brust se considérait à présent être maître de la vie et de la mort de ce guerrier. S'il le voulait, Brust n'avait qu'à serrer un peu plus sa victime pour l'envoyer facilement vagabonder dans les prairies mortuaires du monde des âmes. Alors qu'attendait-il pour le faire ? Pourquoi ne l'avait-il pas encore tué ? Pourquoi Brust continuait à percer si longuement Trhon du regard ? Pourquoi sa vue contemplait si pensivement cet être qu'il se devait d'achever sans réfléchir pour délivrer son peuple du joug des démons ? 


Quelle fut grande la confusion qui surpris tout à coup les gnomes ainsi que Vortex lorsqu'ils virent l'immense Brust déposer délicatement Trhon au sol. Ce dernier, tiraillé par les contorsions, ne parvint pas à se maintenir debout et tomba brutalement par terre au centre de l'arène. Autant que les spectateurs qui avaient assisté à son combat, Trhon fut étonné de cette réaction inédite et imprévisible de la part de son opposant. Brust aurait-il eu finalement pitié de lui ? Trhon allait-il être épargné par son adversaire ?  Le titan venait-il de renoncer en fin de compte à tuer Trhon au détriment de condamner son peuple à vivre éternellement en tant que gnomes ? Personne parmi la population gnomienne ne comprenait cet acte déplacé de Brust. Une population qui ne tarda pas à manifester son mécontentement face à ce comportement extrêmement troublant de la part de son représentant : « Qu'est-ce que tu fais, Brust ? Rejetterais-tu ta responsabilité alors que nous te considérons en tant que chef de notre tribu ? Où veux-tu en venir ? Ne désirais-tu pas nous libérer du sort de Juintza ? ».


Tandis que Brust continuait à observer Trhon avec un air curieux sans faire trop attention à la déception de son peuple, la foule fut rejoint aussitôt dans son élan de frustration par l'arbitre de l'affrontement, Vortex : « Oui ! Qu'est-ce que tout ça veut dire ? Explique-moi, Brust ! Juintza, notre magicienne, celle qui a ensorcelé toi et ta tribu à errer tels de lamentables humanoïdes de la forêt, ne pourra vous délivrer du sort tant que tu n'exécute pas cet homme ! C'est maintenant ou jamais !

- J'ai tout mon temps pour l'envoyer dans l'autre monde. . .Mais avant de l'expédier où que ce soit, j'ai une question à le poser, me permets-tu ? Lui demanda Brust, toujours le regard posé sur Trhon.

- Quel intérêt ? N'entends-tu pas l'excitation de ton peuple qui désire retrouver le plus vite possible leur fierté d'autan ? Cette interrogation subite à cet être qui gesticule sur le sol tel un ver de terre t'est-il plus important ? 

- Voilà maintenant que c'est un djinn qui me rappelle mes priorités ! Il ne me manquait plus que de voir ça ! Ironisa Brust.

- Fais comme tu veux, finalement je ne suis qu'un arbitre dans ce combat ! Vociféra Vortex. 

- Ô mon peuple ! N'ayez crainte ! Je n'ai pas perdu la raison ! Faites-moi tout simplement confiance ! » S'écria Brust à la foule ! 


Après un court silence, les gnomes, touché par l'aura charismatique de leur chef, levèrent leurs poings pour s'accorder avec la requête. Vortex fut surpris de constater la confiance aveugle du peuple gnomien envers Brust. Il décida de ne plus chercher à interférer désormais durant le combat jusqu'au dernier souffle de Trhon. Seulement alors il se permettrait de laisser libre cours à sa joie qu'il retenait dans son for intérieur. Quant à Brust, à présent qu'il n'en voyait plus l'utilité, reprit sa forme de gnome pour mieux entendre sa victime qui souffrait de douleurs à ses pieds. Il l'interrogea d'une voix faible et discrète pour ne pas être entendu de Vortex qui se tenait à l'écart: «dis-moi humain. . .Tes derniers mots m'ont interpellé ! Spark ? Sayko ? Roi ? Qui es-tu vraiment ?  Et qui es-tu venu chercher sur cette île ?

- Sayko. . .Sayko. . .L'ultime espoir de mon archipel ! Le roi Sworld m'a envoyé pour retrouver son enfant. . .S'efforça d'expliquer Trhon, la voix extrêmement faible, très peu audible.

- Sworld ? Le naufragé ? Aux dernières nouvelles, il n'avait pas d'enfants avec lui. . .Serait-tu en train de me mentir ? S'énerva Brust.

- Non ! Il fut tombé amoureux ici d'une démone magicienne nommée Juintza ! Sayko n'est que le fruit de cette amour ! S'écria Trhon d'une voix aiguë, le poison avait à présent paralysé la plupart de ses points vitaux. Il ne pouvait plus bouger.  

- Mais si tu dis vrai, Juintza devrait être morte ! L'accouplement d'un mâle humain et d'une femelle djinn conduit directement à la mort ! Or juintza est toujours vivante ! S'écria Brust au point de se faire entendre par Vortex. Ce dernier trembla tout à coup de terreur.

- Non. . .Vortex vous as dupé comme il m'a trompé. . .Comment pouvez-vous encore faire confiance aux djinns ? Juintza est morte depuis belle lurette ! Ce sont les démons même qui me l'ont raconté ! Bronis m'a tout montré par son pouvoir de télépathie ! Le seul intérêt de ce combat était mon assassinat !  Maintenant, je n'ai aucune chance de survie comme vous n'avez aucune chance de retrouver votre forme naturelle ! Hahahahaha ! Révéla Trhon tout en étant pris d'un fou rire angoissant. N'était-il pas au fond du gouffre du désespoir ?

- Si tu dis vrai, cette lutte sans merci n'avait jamais eu de sens, depuis le début. . .Si Juintza n'est plus de ce monde, comment ferions-nous pour s'évader de ce sort qui nous torture depuis si longtemps ? Begaya maintenant Brust, les larmes aux yeux, les mains serrés par la colère. Il était en train d'accepter une bien amère vérité.  

- Les démons n'ont aucune parole ! Je vous laisse régler vos comptes, je vis mes derniers instants. . .Laissez-moi ! » Hurla Trhon avec le peu d'énergie qui lui restait encore. Il finit par s'évanouir, le corps immobile, devant un gnome victorieux mais trahit. 


Vortex cria aussitôt de joie ! Trhon venait de perdre conscience ! Il avait gagné, Trhon avait perdu. Mais son visage changea très vite de couleur lorsqu'il vit la face rougeoyante de colère qui hantait le corps miniature du chef des gnomes. Vortex ne comprenait pas. Brust se dirigea vers lui, l'épée en main, tout en annonçant à son peuple la terrible nouvelle : « Ô mon peuple, à vos armes ! Ce démon nous as trahit ! Juintza est morte depuis bien longtemps ! Nous n'avons aucune chance de retrouver notre apparence normale ! Attaquez VORTEX  sans hésiter ! ». Malgré la stupéfaction, les soldats gnomiens prirent rapidement leur arsenal de guerre et s'orientèrent en direction du démon. Dans un élan de colère générale, ils braillèrent : « Va mourir Vortex ! ». (à suivre)      

  • Et bien voilà... autre chose...

    · Ago about 6 years ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

    • N'est-ce pas un retournement de situation crédible ?

      · Ago about 6 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

    • certainement c'est à moi que je parle en écrivant... Je m'attendais au rebondissement et voilà tu trouves toujours autre chose... Tu as été malade? Tu vas mieux?

      · Ago about 6 years ·
      One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

      vividecateri

    • Oui, je vais mieux, merci ^^
      Mais pas complétement rétabli, dissons que c'est compliqué ! Mais rien de grave en même temps, c'est juste que à la longue, c'est épuisant et cela m'empêce donc très régulier dans l'écriture !
      Oui, j'essaye toujours de surprendre mes lecteurs ^^

      · Ago about 6 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

    • Ok si je peux te réconforter, dans nos messages privés je suis à ta disposition...

      · Ago about 6 years ·
      One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

      vividecateri

    • J'y penserais; merci !

      · Ago about 6 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

  • on l'a attend longtemps cette suite mais c'est merite, maintenant que tu as relance la machine ne t'arrete pas stp c'est trop bon, j'adore vraiment ton histoire. re bon retour

    · Ago about 6 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

    • oui, je suis vraiment désolé, cette longue absence n'était pas prévu. . .J'avais quelques problèmes de santé qui me fatiguaient sur la longue, je devais me reposer mais maintenant, j'essayerais de ne plus vous décevoir. . .Content de retrouvé mes fidèles lecteurs !

      · Ago about 6 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

  • psychose, quelle bonne nouvelle! j'ai pensé si souvent à toi, et tes commentaires m'ont tellement manqué.

    · Ago about 6 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

    • Elisabetha, merci d'avoir pensé à moi ! C'est cool !
      J'ai du m’absenter et promis je passerais lire tes textes ! ^^

      · Ago about 6 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

  • Quel retournement de situation ! Je pense que l'histoire va bien finir pour Thorn et les gnomes... ils vont s'unir pour retrouver Sayko ?

    · Ago about 6 years ·
    Yoda 24 04 09 002 92

    yoda

    • Merci pour ta fidélité, Yoda !
      Effectivement, vu comment çà se présente, çà ne serait pas une mauvaise idée. . .Mais bon, Trhon vient peut-être de mourir (encore une fois ?). . .Merci pour ta lecture et ton commentaire, çà fait plaisir

      · Ago about 6 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

Report this text