Le gentleman élagueur

Hervé Lénervé

Je voulais faire élaguer des arbres. Donc, je consulte via en attendant Google, des Entreprises appropriées.

Ayant choisi le professionnel le plus compétent du marché, selon les avis des consommateurs à jumelles, l'élagueur, grimpeur, écureuil se pointe chez moi pour faire le travail.

-         On les coupe à combien, les peupliers, mon p'tit père ?

Déjà, ça ne me plaisait pas trop, qu'il m'appelle « son petit père », car en toute objectivité, il me paraissait, à quelques siècles près, beaucoup plus vieux que moi, mais passons.

-         Ce ne sont pas des peupliers, mais des érables.

-         On s'en fout, c'est pareil ! A combien ?

-         De moitié, une dizaine de mètres.

-         Il suffit de demander. C'est parti ! Ne restez pas dans les parages, il va y avoir du carnage.

Je lui laisse donc de l'espace et je le vois revenir de sa camionnette avec baudrier, casque, gants, cordes et machine à découper le jambon. Interloqué par le fait, je lui demande.

-         Vous allez tailler avec ça ?

-         M'en parlez pas, mon p'tit père, (il insiste dans son erreur de jugement, le bougre), ma tronçonneuse m'a lâché hier, en pleine partouze. Du matos japonais, de la merde, oui ! J'ai dû finir le boulot à la hache, c'est pas du boulot !

-         Non, des érables ! Mais vous croyez vraiment que vous allez réussir avec ça.

-         Bien sûr, c'est du matériel pro, c'est mon cousin charcutier, qui me l'a prêté. C'est du costaud ! Regardez, ça pèse son poids, cinquante kilos de ferraille au bas mot. Vous les voulez en quelle épaisseur, vos tranches de peupliers, mon p'tit père (ça devient vexant à la fin).

-         Erables.

-         On s'en fout : quelle épaisseur ?

-         Mettez m'en pour quatre personnes.

-         C'est parti ! Ne restez pas dans...

-         Oui, je sais, à cause du carnage.

Honnêtement, le professionnel était nul par son manque d'estimation physionomique, par contre il était précis dans ses termes. Quand il disait carnage, c'était vrai, quoiqu'un peu minimisé. A l'ampleur de la désolation du massacre laissée sur le champ de bataille. Je pense qu'il avait dû finir les arbres, à la dynamite.  

  • Moi j'utilise un coupetout... ça coupe tout ce qui dépasse :)

    · Ago 2 months ·
    Philippe effect

    effect

    • le coupe ongles pour étêter du bois... euh, des doigts. :o))

      · Ago 2 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • Je ne sais pas si tu l'as fait exprès, mais ton texte est très réaliste hélas. Je suis encore un peu du métier (à la retraite en octobre) J'ai passé la moitié de ma vie à essayer d'apprendre le respect du végétal à des boucher charcutier dans l'âme. Au final, c'est un peu comme avec l'écriture, j'ai lâché l'affaire.

    · Ago 2 months ·
    Gaston

    daniel-m

    • A ta futur retraite, tu auras du temps pour jardiner. :o))

      · Ago 2 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Que nenni, me suis mis au bricolage et remis au modélisme. Je ne veux plus rien avoir à faire au jardinage et aux pseudo écolo chasseurs de pacotille qui achètent des armes chez Castorama :o)

      · Ago 2 months ·
      Gaston

      daniel-m

    • Je te comprends, la retraite c'est fait pour changer du tout au tout. Je plains les artistes stars, aux âges canoniques, qui tournent encore dans des séries insipides pour payer leurs retraites. :o))

      · Ago 2 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • tu auras du bois pour la fin de l'hiver...

    · Ago 2 months ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

    • Dommage l'hivers n'est même pas froid ! :o))

      · Ago 2 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • pour l'année d'après et puis ce n'est pas fini...

      · Ago 2 months ·
      One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

      vividecateri

  • Pourtant pour les râbles le matériel de charcuterie aurait pu faire l'affaire !

    · Ago 2 months ·
    30ansagathe orig

    yl5

    • très bon

      · Ago 2 months ·
      One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

      vividecateri

    • les râbles de lièvres, on demande du rab. L'érable de bois, on demande le dentiste. :o))

      · Ago 2 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • Fallait simplement appeler le charcutier d'à côté, surtout qu'en ce moment les petits commerçants sont au chômage !!

    · Ago 2 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • j'ai essayé, mais il était pris sur un gros chantier. le découpages des victimes d'un serial killer pour en faire de la terrine . :o))

      · Ago 2 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

Report this text