Le petit garçon au cœur mécanique

sshaia

Ce premier texte est inspirée du roman La Mécanique du Cœur de Mathias Malzieu.
"Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement, maîtrise ta colère. Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand jamais tomber amoureux ... Car alors et pour toujours à l'horloge de ton cœur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os imploseront, et la mécanique de ton cœur sera brisée de nouveau.", Mathias Malzieu.


Le petit garçon regardait de ses petits yeux cendrés l'homme qui lui indiquait comment mener sa vie, l'homme qui lui apprenait à vivre. Il détestait cet homme qui l'obligeait à vivre et agir selon des règles. Il le détestait parce que Castiel haïssait les règles. Il n'aimait pas qu'on lui dicte des règles, et il n'aimait pas le sens de ce mot. Les règles n'étaient que de stupides lignes de conduite, et il ne supportait pas qu'on dirige sa manière d'agir, sa vie. Le docteur parlait de conseils, Castiel entendait des ordres. Castiel n'aimait pas les docteurs. Ils ne sont  que des anges de la mort pour l'enfant, ils annoncent combien de temps il vous reste à vivre en cas de grave maladie, ils savent quand arrivera la mort.

Le petit garçon se tourna discrètement vers sa mère, sa pauvre mère qui n'avait rien trouvé de mieux que de se mettre à pleurer face aux propos du médecin, le petit garçon n'aimait pas voir sa maman pleurer, parce qu'il détestait l'impuissance qu'il ressentait face à elle. Castiel avait aussi horreur de ce mot, l'impuissance, c'était un réel manque de moyens pour faire quelque chose, pour agir. Et Castiel se sentait mal lorsqu'il ne pouvait pas agir librement. Il se sentait petit, et horriblement inutile, et il n'aimait pas qu'on le prenne pour un petit. Castiel détestait lorsque les adultes le regardaient de haut, et il n'aimait pas lever son petit visage vers eux, pour pouvoir planter son sombre et triste regard dans leurs yeux pétillants de joie. 

L'enfant repensa à toutes ces instructions.

Ne pas toucher aux aiguilles, il pensa que ce ne serait pas une épreuve, puisque il avait une réelle aversion pour les horloges. Il trouvait que les horloges n'étaient que de simples monstres qui ne faisaient que rappeler que le temps passe, et que nous ne sommes que de simples pièces dans une gigantesque partie d'échecs. Une partie d'échecs qui se termine, et qui recommence à zéro. D'ailleurs, Castiel n'aimait pas les échecs, il n'aimait pas n'être qu'un simple pion dans un plan diaboliquement mesquin. Il n'aimait pas être un fou prêt à braver l'impossible pour le compte d'un Roi sanguinaire et d'une Reine tyrannique. 

Maîtriser sa colère. Comment pouvait-il maîtriser sa colère face à un type qui lui donnait de stupides ordres, Castiel sentait son horloge trembler au fond de son être. Plus la colère montait, plus l'horloge bougeait, plus l'horloge bougeait, plus les aiguilles s'agitaient et s'enfonçant dans sa peau, lui extirpaient de douloureuses grimaces. La main que posa sa mère sur son épaule calma l'horloge, cette dernière se mit à fonctionner de manière normale, et les aiguilles reprirent leur silencieux chemin. Castiel n'aimait pas beaucoup de choses, mais il adorait la chaleur que la main de sa mère faisait naître sur sa peau à cet instant. Il se sentait mieux quand cette chaleur venait brûler l'horloge glaciale qui vivait dans sa cage thoracique. Il connaissait alors un court répit, qui le rendait vivant pour quelques instants.

Tomber amoureux ? Premièrement, Castiel n'aimait pas tomber. C'était un réel signe de faiblesse pour lui, et il ne voulait en aucun cas qu'on le prenne pour un faible, parce qu'un faible reste un faible toute sa vie. Et Castiel n'avait pas l'intention d'en être un plus d'une seconde. Tomber, c'est perdre le pouvoir, tomber, c'est être renversé. Et Castiel avait besoin d'avoir du pouvoir, et il rentrait dans une colère noire lorsque quelqu'un le bousculait. Tomber, c'est aussi perdre l'équilibre, et Castiel avait besoin d'équilibre dans sa vie, il n'avait pas eu la chance d'avoir une famille et un cadre équilibré, alors il était hors de question que lui, perde l'équilibre de son existence. 

L'amour. Le visage du petit garçon fut défiguré par un petit sourire à peine contenu qui surprit tant le médecin que sa mère. Castiel repensait à la cour de récréation. Castiel se souvenait du visage de la douce Violette, qu'il avait tant aimé quand il était en classe préparatoire. Mais il n'avait pas eu le droit de l'aimer plus de quelques jours, car il avait failli mourir au bout de trois jours d'amour enfantin.  Il se rappelle de la chaleur que cette dernière lui apportait rien qu'en étant dans la même pièce. Il se rappelait de ses yeux envoûtants, yeux qui lui avaient provoqué le premier et dernier rougissement de toute sa vie. Il appréciait sa compagnie, parce qu'elle ne parlait presque pas, et il était un grand ami du silence. Il l'observait souvent quand elle s'isolait pour dessiner dans un coin de la cour, et il se mettait silencieusement en colère lorsque les autres enfants se moquaient d'elle. Lorsqu'elle levait le doigt en classe, Castiel lançait de terribles regards à Ambre, qui ne faisait que se moquer de la petite fille qu'il voulait protéger en cachette. Il se haïssait de se taire lorsqu'elle rougissait face à la classe les jours de récitation, il se haïssait de laisser les autres rire, alors que lui ne voulait qu'une chose : entendre la douce voix de la petite fille qui débitait timidement une poésie idiote. Fixant encore et toujours ses petites mains fragiles. Il se souvient de la douleur qu'il avait ensuite ressenti, les aiguilles lui transperçant la peau. Alors Castiel n'était plus jamais retombé amoureux.

Et s'il retombait amoureux, la mécanique de son cœur serait brisée ? 

Castiel sourit, il n'aimait pas la mécanique.

  • Toi, tu as un compte AS.
    J'ai beaucoup aimé ton texte, ta façon de reprendre les consignes une par une et de donner l'avis de Castiel, de raconter ses souvenirs. Le fait qu'il soir tout jeune lui apporte une sorte de candeur, et j'aime cette image que tu nous donne de lui. Ça change du rebelle des épisodes.
    Son amour pour Violette le rend encore plus mignon. Tu as bien fait de le faire tomber amoureux d'elle, ça colle parfaitement avec l'image du petit Castiel innocent que tu brodes. Et, en même temps, ça ne fait qu'approfondir les différences avec le grand, tout en laissant apercevoir les bases de son caractère de lycéen.
    Très beau texte, bravo. Je ne sais pas si tu l'as posté, mais si c'est le cas, tu as du avoir une bonne note ^^

    · Ago over 5 years ·
    Vava wlw

    ella

    • Ha ha, bien vu ! J'ai bien un compte AS, du moins j'avais, je n'y vais plus :)

      Et bien merci pour ton commentaire, ça fait toujours plaisir de voir des avis différents, alors tout d'abord merci !

      Et bien vois tu je ne sais réellement quoi te répondre au final xD j'en suis désolée, tu as su bien comprendre ce que je voulais faire avec ce texte !

      Pour la note, je ne m'en souviens plus mais il me semble qu'elle n'était pas catastrophique :)

      Merci à toi ! A bientôt !

      · Ago over 5 years ·
      Tumblr mi7osk9fgr1rkkm4co1 500

      sshaia

  • Oh tiens, je me disait bien que ce titre me disait quelque chose... J'ai complètement tilté quand j'ai vue le prénom castiel ^^ c'était pour un concours sur la rubrique fan fiction, non? En tout cas, tu as une très belle plume :-), j'aime beaucoup comment tu décris le protagoniste, il est franchement attachant ^^

    · Ago over 5 years ·
    Stretched 264806

    noryx

    • Hey ! Oui exactement, c'était bien pour un concours de la rubrique fanfiction :p tu connais le jeu du coup ? ;) En tout cas merci pour ton commentaire et ton avis !

      · Ago over 5 years ·
      Tumblr mi7osk9fgr1rkkm4co1 500

      sshaia

    • Oui je connais ^^, en fait j'avais même participé à ce concours, c'est pour ça que je m'en rappelle bien X)

      · Ago over 5 years ·
      Stretched 264806

      noryx

    • Ah tu y avais participé ! Tu pourrais m'envoyer ton texte de participation, enfin si tu le veux bien sur :)

      · Ago over 5 years ·
      Tumblr mi7osk9fgr1rkkm4co1 500

      sshaia

  • Je n'ai jamais eu l'occas' de lire La mécanique du cœur, mais tu m'as donné envie; demain j'passe en librairie le chercher! ;) Très très joli texte!

    · Ago over 5 years ·
    Cat

    dreamcatcher

    • Je suis contente d'avoir pu servir à quelque chose si tu te décides à aller l'acheter en librairie ! ;) Reviens me voir pour me dire ce que tu penseras de ce roman si tu as le temps bien sur. Merci à toi !

      · Ago over 5 years ·
      Tumblr mi7osk9fgr1rkkm4co1 500

      sshaia

  • J'avais mis un coup de coeur, sans poser un commentaire.
    Il m'a touché ce Castiel, et je suis une grande admiratrice de la plume de Malzieu :)

    · Ago over 5 years ·
    20130820 153607 20130820153847362 (2)

    rafistoleuse

    • Et bien, j'avoue ne pas bien connaitre Malzieu ainsi que ses oeuvres, mais celle-ci m'a particulièrement touché et m'a donné envie d'écrire dessus !
      Merci pour ton avis :)

      · Ago over 5 years ·
      Tumblr mi7osk9fgr1rkkm4co1 500

      sshaia

  • Beau texte sur la sensibilité

    · Ago over 5 years ·
    Img 20140917 230724

    blanche-dubois

    • Merci de m'avoir laissé ton avis sur ce texte.

      · Ago over 5 years ·
      Tumblr mi7osk9fgr1rkkm4co1 500

      sshaia

Report this text