Le tatouage

Isabelle Polle

Une minuscule hirondelle

Petite comme un colibri

Aux couleurs de mes rêves

A ta recherche est partie

Ce chef d'œuvre de couleurs

Gravée sur ma peau

Enfouie bien au chaud

Dans un coin de mon cœur

Un soir a quitté mon sommeil

Pour s'envoler à tire d'ailes

Messagère de l'espoir

Mille fois elle a fait ses bagages

Mon cœur dans les nuages

Pour te rencontrer ce soir

Depuis, sur ta peau blottie

A l'abri en ton paradis

Elle s'éveille chaque nuit

Pour se nicher sur ton torse

Ton odeur, tes rêves et ta force

Marque du péché

Et symbole de Beauté

De tendresse chiffonnée

Et contre l'amour serrée

Elle devient prisonnière

Des caresses de tes mains

De tes baisers, de tes câlins

de la chaleur de ta peau

De ses parfums provençaux

de sa douceur humide

à s'en perdre la nuit, intrépide

Elle s'assoupit au rythme

De ton cœur qui palpite

Elle rejoint au matin

mon cœur chagrin

De ne pouvoir éterniser tes parfums

La Beauté de ta peau, de ton corps

de nos instants quand tu dors

quand nous sommes emmitouflées

blotties, comme protégées

À l'abri dans ta chemise

elle s'enivre, hume, goûte, inhale

tes parfums du jardin de Shalimar

Quand tu pars, elle agonise

comme Jahan dans le Taj Mahal

Comme la Belle dans sa prison d'ivoire

Et ne survit le jour

que dans l'attente de ton retour

pour s'envoler à ton amour

Dans le souvenir pétri

de nos mille et une nuits,

ta peau blanche me raconte

Comme un sortilège de conte

sur les sentiments d'une petite fille

des histoires de bergamote et de vanille

venues de la région de Sava

de citron, de jasmin et de tonka

accrochés à ta chemise trop grande

mélangés à celles de la lavande.

Pour que je ne sombre pas

d'amour dans la folie

Ils sont les aimants de ma survie.

Ma petite hirondelle

t'aime la nuit à tire d'ailes

Pour s'enfouir le jour bien au chaud

lorsqu'elle se re-grave sur ma peau

Si tu n'étais pas

Elle se serait perdue

Si tu n'étais plus

Elle mourrait de froid

Mais Ma messagère

T'espère et T'aime tant

Que de la poussière

Elle te façonnerait du néant

Pour que je puisse t'aimer

Et dans l'odeur de ta peau, tes bras

entre tes mains, au son de ta voix

que je puisse enfin exister.


  • Comme c'est joli ! Quel bel envol ! Et c'est si attachant une hirondelle. J'en vois beaucoup au printemps, de ces petits oiseaux fabuleux, lorsque je vais en Charente-Maritime. Lorsque leurs petits sont assez grands pour atterrir sur ma terrasse, les parents les nourrissent en plein vol, faut vraiment le voir !

    · Ago about 6 years ·
    Louve blanche

    Louve

  • Léger et amoureusement beau une messagère du bonheur!

    · Ago about 6 years ·
    13335743 1312598225434973 3434027348038250391 n

    Colette Bonnet Seigue

  • Je me suis laissée emporter par cette belle messagère ! messagère de l'amour ! ;)

    · Ago about 6 years ·
    Chc2ah2z

    nombredor75

    • J'espère qu'elle vous apporte beaucoup de bonheur ... Merci à vous.

      · Ago about 6 years ·
      Welovewords

      Isabelle Polle

    • Comme c'est gentil ! A vous aussi ! merci !!

      · Ago about 6 years ·
      Chc2ah2z

      nombredor75

Report this text