Le temps file sur le fil

lily-summer

Une réflexion, une déclaration, quelques grammes d’imagination. Une note d’humour, un concerto de figures de style.

Quoi de plus acrobatique que l'Amour ?

On se jette dans les bras l'un de l'autre, à l'image de deux trapézistes. Le timing, la confiance, parfois la chute. Il n'y a qu'avec un peu d'entraînement que l'on sait comment rattraper l'autre, que l'on sait si l'autre nous rattrapera. Je prolonge la métaphore et les clichés, illustrés tous deux par des phrases que je n'ai pas été chercher bien loin. Inutile de préciser qu'au rythme d'un texte par an, je perds les belles tournures de phrase que j'avais autrefois, les adjectifs qui sonnaient juste et puis les rimes que je faisais sans faire exprès. Mais ne parlons pas de ce que j'ai perdu -des kilos, non je déconne, quelqu'un, mes clés.

Donc, oui, le cirque de l'Amour.

La distance est à l'Amour ce que le fil est au funambule.

J'ai longuement regardé dans le vague en murmurant cette phrase, avant d'être sûre que ça veuille dire quelque chose. Je n'en suis pas encore convaincue mais il faut que je termine et que j'ajoute des lignes. 
Reprenons, voulez-vous ?

Fondu au noir, extérieur nuit, séquence 1.

L'Amour se balade sur son fil, tendu, fragile, en essayant de ne pas trop regarder en bas. Ce n'est qu'à la fin -de l'histoire, de la vie ou de la situation- que l'on sait si il y avait un filet ou pas. Lorsque la distance -donc le fil (de l'histoire, que vous ne semblez pas suivre)- se rompt, est-ce que les amoureux vont se casser la gueule ou atterrir dans un filet confortable que nous appellerons… En fait, je n'avais pas réfléchi à cette partie de l'histoire. Je suppose que le filet, c'est la proximité, le quotidien, enfin la vie à deux. Les deux acrobates se promènent et tentent de se rejoindre mais les étreintes ne peuvent s'éterniser. Plus on emprunte le fil, plus il s'affine, plus il ondule sous nos pas. Il se fragilise, tandis que l'Amour se renforce. Il faut trouver l'équilibre, ne pas avoir le vertige et au moment où le fil se rompt, être sûr d'avoir choisi la bonne personne.
Il y a des histoires qui n'existent que par amour des départs, du manque et des retrouvailles. Elles appartiennent aux acrobates amoureux du vide, qui caressent le fil et chérissent la légèreté, la saveur des difficultés. Ça ne dure qu'un temps, puis le fil s'étend.

Il y a des acrobates amoureux de l'autre et de sa présence, qui voudraient en finir avec l'absence, filer le parfait amour, tisser le filet dans lequel finir leurs jours. Ils se rejoignent sur un fil qui tangue, et main dans la main, plongent ensemble vers un avenir commun.

Est-ce que tu m'aimes ? Ou, aimes-tu l'impossible de notre conte ? M'aimerais-tu encore si tu pouvais t'éveiller à mes côtés ? M'aimeras-tu encore lorsque nous séparerons l'im du possible ?

Quoi de plus périlleux que cette aventure qui nous promet bien des blessures ?

Mais quoi de plus merveilleux que cette idylle au fil -du temps, des saisons, de l'eau dans laquelle nous plongerons ? Je t'attendrai, je ne me défilerai pas.
Au cas où cela ne serait pas clair, j'allume la lumière. C'est toi que j'aime, non pas le fil qui nous relie. Je te l'ai dit mille fois, la distance ne nous aura pas.

Fondu au noir, intérieur jour, séquence 12.

Je m'adresse à la personne que j'ai choisie, à l'impératrice de mes nuits. Laissez-moi nommer l'anonyme, la racine du Bonheur qui -paradoxalement au titre de muse- tarit l'inspiration.

Permets-moi de dire à la face du monde entier;


Regardez, c'est elle, ma plus belle moitié.

  • Très joli :)

    · Ago about 8 years ·
    Cat

    dreamcatcher

  • oh beau texte ! chargé de sous textes un poil égocentrique qd même mais vraiment très pertinent sur le choix du comparatif , très intelligent ton texte, vraiment j'aime l'écriture des filles dont la tienne. et puis écrit un peu plus les tournures de phrases te viendront facilement par la suite avec ce que j'ailu je pense que tu as suffisamment de quoi faire pour en écrire plus d'un. les filles d'habitude tournent les sens, toi tu lesmagnifie bravo cdc et 5

    · Ago about 8 years ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

  • Un beau texte assez profond sous ses airs légers.

    · Ago about 8 years ·
    Corbis 42 24047422

    Cleo Ballatore

  • J'aime les changements de points de vue sans transition aucune. Joli texte.

    · Ago about 8 years ·
    Moi orig

    nrik

Report this text