L'inspiration

Ce N'est Pas Moi, Ordi Hacké

L'inspiration me vient d'un visage, d'une attitude, d'une aventure, d'une anecdote. Ou de la lecture d'un mot, à la volée. Parfois le titre d'un livre, décolle mes censures, et porte à ma voix, le tracé de mes textes. Je ne sais, comment l'inspiration vient aux autres. Je ne sais, quoi faire de toutes ces idées. Je m'éparpille, j'entasse, j'amasse. Je noie la masse. J'écris, trop. Nécessité extrêmement vitale. J'écris toute seule, à la maison, au fond du lit, et même en ateliers d'écriture. Je lis mes textes, à moi-même, ou au public des ateliers. De bons échos, souvent sont là. Hypocrisie ou sensibilité ? Je ne me sens jamais confiante. Quand même l'impression d'une évolution. Deux ans que j'ai pris le crayon. Quelques mille textes après je suis toujours aussi fière, que mon stylo me porte encore. Je cherche des thèmes, des étincelles. J'écris toujours dans la sobriété, jamais sans faux sobriquet. Parfois la dépression me fait baisser les armes, blesser les larmes. Je n'écris plus, je suis rompue. Mais de ces temps, où je vais mieux, je boulimique cette aventure, qu'est l'écriture. Je me livre, je te livre, je les livre.

Au fil des saisons, je continuerai à écrire. Jusqu'à la fin du monde, du moins ma fin à moi. Je continuerai à te décrire, à tout écrire, à tout penser, à tout panser. Je prends l'écriture comme une thérapie et comme un très noble art. Parfois, je m'égare. On me le signale, mais suis-je bien têtue ? Les critiques me blessent, mais sont nécessaires. Peu de confiance en moi, alors susceptible. Mais je dois évoluer, continuer à contribuer. A ce site, que j'affectionne, que j'ouvre toujours en premier quand je me connecte. Pour lire les nouveaux textes, depuis ma précédente connexion. Pour lire les nouveaux auteurs. Les nouveaux acteurs. De WLW. Je remercie, cette plateforme, de pouvoir faire que l'on s'exprime, sans avoir à trouver d'éditeur. Je suis candeur, je suis modeste, je ne serai jamais éditée, mais partager ici est la plus belle chose de ma vie (ou presque!).

Toutefois, je ne parviens pas encore à me diversifier. Je reste dans le poème, parfois la prose. Jamais je crois, je n'arriverai à écrire un roman ou même une nouvelle. Je me suis mise à la chanson, une fois.

L'un de mes atelier d'écriture est terminé, j'en suis navrée. J'aimerai continuer de progresser, mais ne plus être seule...

J'avais commencé un roman de 40 pages intitulé "Panser", comme une autobiographie, mais cette dernière, n'est pas sérieuse à mon âge. 

J'aime vous lire, j'aime lire, j'aime lire, oh que j'aime lire et puis écrire. J'ai le souffle court, les idées qui bouillonnent. Tous vos textes m'impressionnent.

WLW, amis auteurs, MERCI.




  • Ah ! J'oubliais....MERCI à toi aussi ;)))

    · Ago about 4 years ·
    Ananas

    carouille

  • Alice, j'aime tes poèmes, mais quand tu te lances dans la prose, chaque fois je flash !!;)) dis, une petite chronique sur un atelier d'écriture, ça t'inspirerait ?? Je n'en ai jamais fait, alors découvrir à travers tes yeux, moi ça me plairait bien !!;)

    · Ago about 4 years ·
    Ananas

    carouille

    • ...c'était bien l'idée !! ;) et comme je ne connais pas, ça m'intéresse vraiment ! ;))

      · Ago about 4 years ·
      Ananas

      carouille

  • pfffff t'écris plus vite que je ne coure ! mais c'est bien c'est même mieux que ça c'est génial :)

    · Ago about 4 years ·
    479860267

    erge

  • Tu vois qu'il y en a plein qui aiment te lire ! Bouillonne ! bouillonne ! moi, j'aime bien venir voir comment tu vas tous les jours ! Quand tu as des idées noires, je me dis que c'est dommage tu es si jeune !

    · Ago about 4 years ·
    Loin couleur

    julia-rolin

    • Merci Alice ! Je vais lire ton histoire de robe, ça a l'air drôle!

      · Ago about 4 years ·
      Loin couleur

      julia-rolin

  • Certains de tes mots me semblent miens. Merci de partager les tiens !

    · Ago about 4 years ·
    Yeza 3

    Yeza Ahem

  • je partage cette envie et cette offrande!

    · Ago about 4 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

Report this text