Mais à quoi ça rime?

sergedecroissant

Rien ne va plus, les jeux sont faits, en effet.

Toi qui m'a plu, toi qui m'a fait, et défait.

C'est révolu, toi, tes forfaits, tes méfaits.

L'amour vient, s'en va, vite, si j'ose, rien, tu me quittes.

Pour ton bien, tu mévites, j'étais, tien, je t'irrite.

Pars, ne reviens jamais, mais j'adviens en retard.

Car, et depuis longtemps, temps long est de te voir.

Mes rimes sont orphelines de destinataire.

J'escrime mon pseudonyme dans la terre,

Tel, certain renard, le ferait sur chemise,

Bel, et bien avare, je ne payerais les reprises,

Je gratte donc le sol, d'un D et d'un S,

Et flatte quiconque,  obole délaisse.

Report this text