Mardi gras (bis)

Choupette

Mardi gras (bis)

(Raconté par l’amie déguisée en gentilhomme)

Mon amie avait l’air d’avoir trouvé un bon « sujet » de conversation…Ce Danton ! Il se la jouait à chaque Mardi gras…sa petite « révolution ».

Et moi ? Mes seins bien serrés sous la chemise à jabot se faisaient oublier. Et ces jeunes duchesses ou marquises semblaient apprécier la bosse dans mes pantalons collants. Hi, hi, si elles savaient… petit secret…que j’espère dévoiler…mais patience. Laissons les imaginer… Tandis que mes mains volages tâtent leur popotins au travers de leurs robes…Hum…Cette époque était magnifique question mode : des décolletés vertigineux, des poitrines rehaussées par les corsets montrant tous les avantages…de la gente féminine… J’adore ! ce n’est pas que je n’aime pas la sexe opposé..non, non, mais enfin pourquoi être…sectaires… Je sais ce dont les femmes sont capables et peuvent offrir…Un avantage de savoir cela. Et j’espère en profiter.

Justement… »Hum, belle demoiselle, vous voilà bien esseulée, accepteriez vous un fidèle servant ? Hum, que ce rose qui vous monte aux joues vous sied a merveilles. Et si j’en suis la cause… Hum ! »Le belle se laisse aborder, frôler, toucher. Entre mes cuisses, le désir déjà entretenu par…achève de se réveiller… » Oh, damoiseau…que de fadaises…j’en ai assez entendu…passez donc à la suite. » Entreprenante, de surcroît ! J’aime ça ! Elle se colle contre moi, offrant sa bouche à mes lèvres, et sa poitrine a mon regard…Un léger grain de beauté affine celle-ci, juste entre les deux seins…Mes doigts virevoltent…pressent, et mon baiser furtif…Enfin, de la tenue ! il y a du monde !

Je l’entraîne vers le jardin…Ah, Cet endroit est déjà occupé… Joséphine…Joséphine ! Déjà…elle n’a pas perdu de temps. Faut dire…Craquant, le manant ! « Filons plus loin, chère marquise…que je sente votre désir plus intimement. » «  Monsieur… » Oh oui…ma chère…Ses seins dans mes mains adroitement placées… Ma bouche qui dérive dans le corsage, la belle qui gémit…Ruban tiré, les seins dévoilés, je tète, suce, suçote même, à la grande satisfaction de la donzelle. Contrôle…oh oui, contrôle…elle cherche à s’immiscer dans mon…pas de suite… oups ! Mon corps s’affole mais de là à…oui, oh oui…Sa main appuie sur mon entrejambe. Et …

Je la retourne et la bascule contre le petit muret du jardin. « Oh, Monsieur de Valette, vous… » « Oh, oui, comme ça ma chère, j’aimerais voir vos fesses…et vous honorez…consentez vous ? » Ma main s’est déjà attelé à soulever les pans de la robe au dessus de ses reins. Hum, culotte a dentelles à l’ancienne…j’aime… » Oh, très chère…consentez vous ? » Mes doigts glissant sous le tissu sentent déjà la moiteur de son sexe humide. « Oh…faites, faites…oui ! »Je sens déjà son clito dur et tendu sous mes doigts. Je la pénètre d’un puis deux…trois…je n’y suffirais pas…il faut… »Oh oui, culbutez moi, faites de moi votre courtisane… » Hum, allez …j’ose, on verra bien… »Oh ! «  Oui ma belle on peut aussi comme ça !

Je savais bien qu’il me servirait ce gode double glissé dans ma veste…Elle ne va pas être dupe bien longtemps mais …Qu’est ce qu’elle prend du plaisir ! Et moi donc ! Elle se cambre, gémit, murmure des choses…non, je ne répéterais pas ! Le gode frotte mon propre clito qui va bientôt exploser. Mon bassin cogne de plus en plus fort contre ses fesses que je maintien fermement. « Valette ! Vous n’êtes… Oui, encore ! » Oh oui… Mon secret est éventé mais c’est si bon… Elle se retient de crier, je le sens… Le gode va et vient entre nous… et le plaisir de l’une entraine celui de l’autre. Je crois que l’on a jouit ensembles se serrant l’une contre l’autre.

Elle se dégage et se retourne, me laissant mi honteuse mi taquine… «  Joli coup cher… chère  Madame de Valette !  Je ne peux vous laisser vous en tirer ainsi ! » Elle saisi le gode le renfonçant dans mon sexe trempé. «  Encore ! Et encore ! Vous m’avez fait découvrir un plaisir que j’ignorais…apprenez moi… » elle se colla contre moi, sexe contre sexe s’empalant à nouveau sur ce gode , basculant doucement son bassin, imprimant à celui-ci une pression en moi, en elle… » Oh, oui…comme ça. » Elle prit l’initiative d’ouvrir ma chemise…découvrant les seins bandés… » La petite tricheuse…je me demandais comment un homme pouvait aussi bien savoir le plaisir que l’on a lorsque vous suciez mes seins… » Elle déroula la bande, fit jaillir mes petits tétons…et sa bouche s’empara de l’un puis de l’autre…

Voulant imprimer son audace jusqu’au bout elle me coucha au sol… » Ainsi ? » Elle glissa à nouveau le gode en moi, laissant l’autre moitié dans sa paume …puis s’empalant dessus encore et encore… »Oui ! » « Vilaine ! «J’ai jouit sous les doigts d’une femme sans le savoir…et j’ai aimé cela. » Belle idée que cet objet pour deux…je ne connaissais pas non plus, forcément. Mais je vais, je pense l’utiliser plus souvent…n’est ce pas ? » Elle s’activait a faire remonter le plaisir …Elle ne parlait plus. Nous haletions ensemble, face à face, et nos lèvres se joignirent à nouveau en un baiser de feu.

J’adore me déguiser en homme…et les avantages qui en découlent sont…je vous fais pas un dessin…cette lecture suffit !

  • Merci à vous tous pour vos commentaires; Ils m'encouragent à continuer de poster ici mes textes.

    · Ago about 7 years ·
    59577 1501068244230 1159900199 31344222 178986 n 465

    Choupette

  • Mais enfin!!!!! Quel est ce jeu dont je n'ai jamais connu la forme, ai-je manqué tant de choses??? Puis-je revenir dans le passé pour expérimenter vos écrits?? Que nenni, je ne puis, me contenterais de vos récits, Madame!

    · Ago about 7 years ·
    Moi

    Yvette Dujardin

  • Jeu de travestis qui fait découvrir d'autres plaisirs. Riche iddée.

    · Ago about 7 years ·
    Imagescad4pavx 465

    erovasion

  • Erotiquement et finement dit!

    · Ago about 7 years ·
    13335743 1312598225434973 3434027348038250391 n

    Colette Bonnet Seigue

  • J'aime beaucoup cet érotisme en costume, ce trouble que vous faites naître.

    · Ago about 7 years ·
    Mouette des iles lavezzi orig

    valjean

Report this text