maux vais à vie

nessim



T'es qu'à moi destinée, c'est cela que je me dis
Et c'est chacun la sienne. Vois-tu j'ai réfléchi…
Ecoute,
Je suis venu te dire un dernier au revoir
Ou plus sûrement l'adieu, c'est décidé je pars
Je sais c'est étonnant on ne le voit pas venir
L'autre quand on l'entend, dire qu'il va partir
J'ai assez attendu un peu de paix, du silence,
Des moments harmonieux en pause où l'on est bien
Dans un temps mélodieux en écoute connivence…
J'ai laissé tourner l'heure, été patient pour rien
Pour rien
Je crois que tu m'auras toujours mal aimé,
Ou bien de ces amours qui se nourrissent du mal.
Tu es de ces femmes-là qui aiment à tourmenter
Passant de la caresse aux coups avec régal
Je tombe de fatigue à ta nuit sans réveil
C'est le trop plein du vide qui m'attire en spirale.
Tirer sa révérence n'est pas dans la morale
Mais la morale des autres me pousse dans le sommeil.
Le chien
Est levé, le métal a sonné au coup de pouce
L'arme de poing a le doigt pointé sur mon destin
C'est cause à toi, tu sais, si tu étais plus douce
J'aurais juste attendu que tu me laisses en chemin.
Mon index est léger, caressant la gâchette
La trace du dernier geste signera en douceur
Je sais ta sœur jumelle toute prête qui me guette
Elle n'est pas comme toi elle pointe pile à l'heure.
Un moment,
Je me suis demandé ce que j'allais faire de toi
Comme si tu m'étais libre comme si j'avais le choix
La question ne se pose plus maintenant je sais quoi
Je vais te faire taire pour une bonne fois
D'ailleurs c'est bien de toi cette petite différence
Entre les soli'd'aires et puis les soli't'aires?
Qui diffère de si peu entre-aide d'indifférence
A une lettre près le silence nous enterre
La poudre
Tu la connais, bien sûr, pour la jeter aux yeux
Tu fuis le son de la balle ta scène est de théâtre
Tu fais porter les masques et distribue le jeu
Et ce ne sont pas des cartes que tu fais abattre
On t‘adule on t‘épouse on te quitte, on te perd,
On ne te remplace pas sans pouvoir faire sans toi
Et le plus ironique c'est qu'on oublie tout ça
On oublie que tes vers nous attendent sous terre
Sans plus de masque
J'ai le geste tout prêt à me brûler la cervelle
Y faire une oubliette de tous tes mauvais tours
Mais, … finir dans tes douves pour me faire la belle
Serait finalement te donner preuve d'amour !
Alors c'est plutôt toi que je m'en vais brûler
Ranger le revolver les idées noires et tout
Et que tu m'aimes ou pas j'en n'ai rien à penser
Je vais traquer ton goût, le mordre des deux bouts
J'te prends en main
J'ai failli y passer, fallait que je passe par là
A présent y'a plus d'arme qui me pointe du doigt
Ce n'est même pas la peine de me tendre les bras
Je vais te sauter dessus que tu le veuilles ou pas
J'irai chercher en tout ce qui est beau à voir
Trouver à me goinfrer de complices plaisirs
Je vais donner, prendre, vider toutes tes armoires
Installer la brocante de ce qui doit mourir
D'avant
Des amours des amis des femmes des enfants
Des connus inconnus des absents des passants
Plus chercher à comprendre cicatriser seulement
Te changer en une autre m'inventer tout devant
Avec plus d'insouciance et même pourquoi pas
Rappeler de l'enfance cette grande envie de toi
Alors, la vie,
c'est pas aujourd'hui qu'on se séparera
c'est moi qui déciderai le jour où ça se fera 
En fin...
Entre nous…
C'est ce que tu leur diras…
  • Où l'on trouve une porte de sortie, dont on se tient proche pour ne pas oublier qu'elle est là tout près : on ne sait jamais

    · Ago almost 3 years ·
    Sorci%c3%a8re

    sortilege

    • oui, et il est des êtres qui ont toujours cette lumière qui se révèle au moment opportun, ils trouvent la sorti, merci Sorti...lege :-))

      · Ago almost 3 years ·
      Img 1355 2

      nessim

  • Je découvre.. Sympathique lecture ! Bel univers et puis, finalement Destinée ne nous échappe que quand on lui laisse prendre les devant. Belle leçon de vie ! :-)

    · Ago almost 3 years ·
    17c25d2b

    Yitou

    • le souci avec la destinée c'est de où elle part, des fois elle a prit un chemin qui se révèle tard:-) à ce moment on peut lui tordre l'avenir ...merci Ytou de cette lecture

      · Ago almost 3 years ·
      Img 1355 2

      nessim

  • Quelle merveille !

    · Ago about 3 years ·
    Oeil

    anne-onyme

    • Merci beaucoup Anne, aussi pour votre réponse au commentaire sur votre texte

      · Ago about 3 years ·
      Img 1355 2

      nessim

  • Magnifique ..

    · Ago about 3 years ·
    Fb img 1499274464706

    Intrigante

    • merci beaucoup

      · Ago about 3 years ·
      Img 1355 2

      nessim

  • Quel texte ! Et j'aime beaucoup le final.

    · Ago about 3 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • merci:-) surtout que finalement il n'y en pas pas :-))

      · Ago about 3 years ·
      Img 1355 2

      nessim

Report this text