Meurtre à la Capitale

Théa Fayel

A Mannathan, l'ambiance à la maison blanche est tendue...

Il est minuit à Mannathan. Le président repose tranquillement dans la maison blanche. La lune est pleine. Le gardien s'est endormi. Une ombre s'introduit dans la maison. Elle porte une arme. C'est une petite fille. Elle dépose un bâton de dynamite devant le pas de la porte. Elle allume la mêche et part en courant. Elle démarre la voiture. Le pétard explose. Une partie de la maison aussi.

-Hé, ma fille, regarde! Ton boulot fait la une des infos!

-Je vois.

La gamine a à peine huit ans et c'est déjà une criminelle. Elle court dans sa chambre et mets des vêtements, de l'argent et des croquettes pour son Boston Terrier, un chien qui ressemble à un bouledogue mais en plus petit. Le petit chien la suit partout. Elle passe près de la table à manger et chipe le revolver  de sa mère qui s'est endormie. Elle sort doucement de la maison et cours dans la rue. Elle s'arrête devant l'hôtel de police, hésite à dénoncer sa mère, puis repart. Elle cours vers le parc central. Puis, à la gare. Avec l'argent, elle paie un ticket pour New-York. Avant le départ, elle cache le chien dans son sac. Le train démarre. Elle s'avance vers la cabine du conducteur.

-Bonjour Papa...

Elle tire. Elle tue son père. Elle saute du train et regarde les passagers hurler de peur. Ils regardent cette gamine, sur le quais, qui les voit mourir. Elle saute sur les rails. Elle s'allonge, et le train suivant passe.

Report this text