Miroir aux alouettes

caza

Je te plumerai la tête, je te plumerai la tête, et le cœur, et le cœur, alouette…..

Je suis désolée Monsieur Nicolas Paladini, je n'ai pas l'honneur de vous connaître, mais vous m'avez profondément blessée ce week-end, ou plutôt, celui qui a usurpé votre identité sur notre réseau l'a fait, mais le résultat reste le même.

Sur le papier, glacé, tout comme sur l'écran de mon ordinateur, j'aurai dû m'en douter que rien ne pouvait nous rapprocher, nous sommes aux antipodes l'un de l'autre, enfin le vrai et moi, sont aux antipodes, car l'autre semblait plus accessible, bien sûr, je ne suis pas une andouille non plus, non, juste assez conne pour croire aux fadaises quand elles ont l'accent de la sincérité.

Et pourtant, je vérifie les profils, tous, sans exception, de celles et ceux qui me demandent un contact sur ce réseau professionnel, je sélectionne aussi, pas de délit de sale gueule, je vous rassure, je ne suis pas une intégriste du profilage, mais j'estime que je dois avoir au minimum de quoi échanger avec mes contacts, donc je trie et écarte impitoyablement celles et ceux dont je ne manie pas la langue.

Mais il a réussi à passer à travers les mailles.

Cela fait plus d'un mois que cela dure, à raison de quelques messages par semaine, puis un peu plus, on échange des banalités sur nos professions, sur le temps qu'il fait, avec 6 heures de décalage horaire, c'est plaisant.

Puis la demande arrive d'échanger sur une autre plateforme permettant des contacts téléphoniques gratuits, vu la distance, c'est mieux, en effet et j'accepte.

Là, naturellement, le ton dévie doucement sur la vie privée, normal, rien de choquant en soi.

Et, à coup de mensonges doucement distillés, le piège se referme sur moi, encore trop fragile je pense, pourtant, je me définis comme quelqu'un ayant la tête sur les épaules, j'intellectualise tout et celui qui veut m'approcher de près doit savoir d'abord parler à ma tête avant de chercher à capter mon cœur ou à toucher…., enfin, vous avez compris, je ne vous ferai pas un dessin.....

Je ne sais pas quel biais il a utillisé, je cherche depuis cet après-midi où j'ai compris, je cherche pour ne pas laisser cette faille ouverte, mais je ne sais pas par où il est passé, toujours est-il qu'il a réussi à toucher mon cœur avant tout le reste.

Et dans tout le reste, j'englobe, fort heureusement, mon portefeuille qui, bien qu'il soit des plus maigres, était peut-être la cible finale car je n'aurai pas l'outrecuidance de penser qu'il voulait me faire traverser l'océan atlantique pour la traite des blanches, non, pas à mon âge, pas avec mon physique, de ce côté là, je suis tranquille ;-)

Mais j'avais baissé la garde, pas longtemps, quelques jours seulement, quelques jours où je n'ai pas touché terre, quelques jours où je me suis sentie.... importante pour quelqu'un, belle à travers les yeux d'un homme qui n'a finalement pas d'existence réelle, pas de consistance, si ce n'est sa voix, au téléphone, et son rire.....

Et oui, je vous l'avoue humblement, j'ai acheté les billets d'avion pour traverser l'océan, pour aller à sa rencontre, pour pouvoir, pendant 4 jours, avoir le bonheur de le rencontrer, la chance, peut être, de repartir sur de nouvelles bases.

Idiote que je suis.

D'aucuns pourraient penser que j'aurai dû me méfier, que lorsque c'est trop beau pour être vrai, c'est que ce n'est pas vrai, oui, je suis d'accord.

Mais je vous répondrai ce que j'ai dit à mes amies qui m'ont mises en garde, je ne vais pas plus vite, ni plus loin, que si je l'avais rencontré dans une soirée entre amis, ou dans une boîte de nuit, il n'était pas question de le rencontrer physiquement avant la mi août, donc, tout est relatif, non ? Les billets ont été acheté pour tenter de les avoir moins chers, donc forcément à l'avance ; au pire des cas, j'aurai visité New York avec un ami si la relation ne s'était pas installée plus loin, si la magie n'avait pas été au rendez-vous.

Mais voilà, une amie plus circonspecte que les autres, plus tenace aussi, a tenu à ce que je vérifie encore et encore, plus avant, le profil de ce contact, avant de me laisser traverser l'océan avec sa bénédiction.

Et, en tirant les ficelles, en actionnant la puissance de Google, j'ai trouvé.

J'ai trouvé que son numéro de téléphone n'avait pas un indicatif de New York mais du Tenessee, à 1H30 de vol (oui, pas en voiture, en avion !! lol comment j'aurai fait en atterissant à JFK ?? ou plutôt, qui serait venu me chercher et pour aller où, faire quoi ??)

J'ai trouvé également que les photos sur son profil LinkedIn et sur l'autre plateforme (au total 4 photos) ne sont pas les siennes, mais celle de Monsieur Nicolas Paladini, illustre inconnu pour moi, mais dont j'ai l'impression d'avoir violé l'intimité à son corps défendant (et quel corps, waouuh, pour avoir été faire un tour sur son compte pour vérifier les photos, j'en ai trouvé des sympas, mais je m'égare, je ne peux m'empêcher de faire de l'humour pour essayer d'avaler cette couleuvre).

Alors, quand il a appelé, à l'heure où nous avions l'habitude d'échanger, je lui ai dit que j'avais un problème et que je voulais des explications. Bien sûr, il s'est un peu emporté, m'a demandé de quel droit j'avais googlelisé ses photos sans sa permission (parce que toi tu as demandé la permission à Monsieur Paladini de prendre ses photos ?), qu'il ne comprenait pas ce que je disais, qu'on allait avoir une explication, mais pas de suite car il était avec des amis (ah oui, alors pourquoi t'appelle, ducon, si t'es avec tes amis ?) et que j'allais devoir lui présenter des excuses..... ben oui, c'est de ma faute, comme d'habitude, je connais cette chanson.

A l'heure où j'écris ce texte, j'ai signalé son profil à LinkedIn, et je ne peux m'empêcher de penser à certains de mes contacts ou de personnes que je croise régulièrement sur le réseau et à qui on a fait des misères pour qu'ils modifient leur photo de profil, jugée inapropriée.

Mais EUX, ils sont vrais, ils existent POUR DE VRAI, sous leurs vrais noms, ils ne se cachent pas des regards, ils se protègent ou ont de l'humour et n'affichent pas leurs trombines, mais demain matin, ils pourront tous se regarder dans un miroir, qu'en est-il de Jonathan, si toutefois c'est son vrai prénom, ce dont je doute aussi, bien sûr.....

Reste que je ne comprends pas ce qui sous-tend cette démarche, ce qu'il cherchait à obtenir et que j'ai eu mal une grande partie de l'après-midi.

Plaie d'argent n'est pas mortelle, les billets ne sont ni remboursables, ni échangeables, il me reste 2 mois pour décider si un jour j'irai à New York seule, puisque je ne peux plus y aller avec toi, comme le disait Téléphone.....

PS: ne le cherchez pas, je l'ai démasqué, il a tout supprimé.

  • Curieuse histoire.
    J’imagine que, Linkedin étant quand même destiné à des rencontres professionnelles, l’individu a créé un faux profil pour Ce type de raison - se faire des contacts -mais que vos échanges ont dévié sur un autre plan
    Cela n’excuse rien mais est quand même plus logique.
    Par contre la personnalité est vraiment du type « pervers narcissique »

    · Ago 5 months ·
    Tete alpaga

    campaspe

    • En effet, c'est exactement cela et je ke précise, la conversation à dévié une fois sur une autre plateforme non pro et je trouve,encore maintenant, cela normal. C'est le fait d'avoir été abordée dans un cadre pro qui ne m'a pas alertée. Je ne suis pas naïve plys que cela, je sais que les faux profils existent sur LinkedIn mais généralement, ils sont moins sophistiqués et je les détecte très vite. Non, là, l'arnaque était très bien montée. Mais je retiens cette leçon, croyez moi.

      · Ago 5 months ·
      20180820 215246

      caza

    • Sans vouloir défendre cet individu, je ne retiendrais pas forcément la préméditation ou alors quel serait le but de cette arnaque ? Au premier regard vous auriez vu qu’il n’était pas celui qu’il prétend être ...

      · Ago 5 months ·
      Tete alpaga

      campaspe

    • C'est ce qui continue de me hanter: quelle arnaque voulait il installer ? Il n'a pas eu le temps de ka dérouler, je ne saurai jamais. Mais, sans tout vous raconter sur nos échanges, sachez que j'ai obtenu une dernière phrase de sa part que j'analyse comme des excuses dans sa tournure et sa concision, je ne suis pas là seule, mon amie aussi. Je pense donc qu'à un moment donné, l'arnaque lui a échappé et une vraie relation s'est installée, éphémère et basée sur du vent, mais certaines réactions spontanées ne peuvent être préméditées. J'ai la faiblesse de croire qu'il y a laissé quelques plumes lui aussi, même si je n'en aurai jamais la preuve, à part cette dernière phrase énigmatique. Je m'en suis relevée, plus forte, et c'est tout ce qui m'importe. Moi qui soigne mon karma, je plains son âme

      · Ago 5 months ·
      20180820 215246

      caza

    • Bah après tout vivre ce genre d'émotion, d’attente, d’espoir
      c’est plutôt agréable. Vous pouvez aussi faire le constat que toute autre suite à cette histoire aurait été plus compliquée à gérer et potentiellement porteuse de plus de désillusions. La colère vaut peut-être mieux que la tristesse.

      Comme je vois les choses l’oiseau s’est laissé embarquer dans une histoire, mais est marié dans le Tennessee, et il vaut mieux éloigner la femme et la (potentielle) amante


      · Ago 5 months ·
      Tete alpaga

      campaspe

    • En effet, la colère vaut mieux que la tristesse.
      Je ne suis pas triste, j'ai été blessée, dans mes sentiments certes, mais encore plus dans mon amour propre je pense.

      · Ago 5 months ·
      20180820 215246

      caza

    • Dans ce cas est-ce finalement si important que cela ? Vous ne le rencontrerez jamais, il ne vous connaitra jamais, il peut bien penser ce qu'il veut en quoi cela devrait il vous affecter ?
      D'un autre coté, vos vacances sont réservées à un prix raisonnable (je ne sais pas si vous êtes comme moi à me décider au dernier moment et à payer le prix fort ou finalement à renoncer... ) la question ne se pose plus, visiter New-York c'est très agréable - je vous conseille le MOMA et leur remarquable équipe (Faites vous raconter l'histoire du Magritte retrouvé) ou le Metropolitan Museum of Arts
      Finalement , tout est peut être très bien comme cela.

      · Ago 5 months ·
      Tete alpaga

      campaspe

    • En effet, tout est finalement bien comme cela, je vais pouvoir aller visiter New York (je vous remercie pour vos recommandations, j'irai) alors que sans cela, je n'y serais peut être jamais allée….
      Je ne regrette pas cette mésaventure qui m'a fait du bien à la tête quelque temps et permis de remettre l'église au centre du village, je me fous pas mal de ce qu'il peut penser de moi, cela n'a jamais été ma préoccupation.
      Je me suis juste découverte plus fragile que je ne pensais mais, en même temps, prête à tourner une page, et c'est cela que je retiens surtout.
      Maintenant, je poursuis ma route, de nouvelles armes
      dans mes mains

      · Ago 5 months ·
      20180820 215246

      caza

  • Quel bel homme sur la photo, eh, oui, c'était trop beau pour être vrai ! Lui, n'a certainement pas besoin d'un réseau pour faire des conquêtes.
    Tu as cherché un peu de bonheur et tu as rêvé quelques temps. La chute est difficile, mais j'espère que la chance tournera pour toi !

    · Ago 5 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • Cet escroc t'aurait peut-être, au fil du temps, demandé de l'argent. De petites sommes, ajoutées aux petites sommes... sous n'importe quel prétexte, ça s'est déjà vu.

      · Ago 5 months ·
      Louve blanche

      Louve

    • C'est clair ! Le vrai est encore plus beau que sur cette photo (d'ailleurs il a été malin le faux car à part celle là, qui lui servait de profil pro) les autres photos, il était juste bien, pas extra terrestre non plus, sinon je me serais mefiée...

      · Ago 5 months ·
      20180820 215246

      caza

  • J'imagine aisément, ta déception... heureusement l'insistance de ton amie t'a sauvée du pire... comme quoi, même me en ayant les pieds sur terre, le pire peut arriver, courage à toi...

    · Ago 5 months ·
    W

    marielesmots

    • Merci, oui, j'ai échappé au pire. J'en sors encore plus forte, j'ai appris où sont mes ami(e)s et constaté avec plaisir que je sais encore parler anglais, et même m'énerver dans cette langue ! Et aussi, que je suis (presque) prête à rencontrer quelqu'un, bref que du bénéfice en quelque sorte.... c'est mon côté résolument optimiste ;-)

      · Ago 5 months ·
      20180820 215246

      caza

    • Exactement, bravo à toi

      · Ago 5 months ·
      W

      marielesmots

  • La clef des escroqueries reste l'argent, d'une façon ou d'une autre. :o))

    · Ago 5 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • C'est ce que je croyais aussi, mais là, sincèrement, je ne vois vraiment pas comment il aurait pu monter une arnaque basée sur l'argent, ou alors, cela lui aurait demandé encore au moins 4 mois, le temps de m'expliquer que sa boîte allait planter, car tout était à long terme… Enfin, heureusement, je ne le saurai jamais ! ;-)

      · Ago 5 months ·
      20180820 215246

      caza

    • C'est, en effet, préférable. :o))

      · Ago 5 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • Et il vendait quoi cet escroc?

    · Ago 5 months ·
    P1000170 195

    arthur-roubignolle

    • Il ne vendait rien, il était censé être ingénieur dans le gaz et le pétrole. C'est aussi pour cela que je continue de me demander quel genre d'arnaque il préparait, car l'argent ne lui manquait pas, vu le train de vie affiché....

      · Ago 5 months ·
      20180820 215246

      caza

    • Ok

      · Ago 5 months ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

Report this text