MODERNISER L'EDUCATION

franek

MODERNISER L’EDUCATION ?

 

              

          Oui je sais, vous allez encore me traiter de ringard et même pour certains de vieux con rétrograde mais la coupe se remplit à une telle vitesse  que le mur du çon sera très vite ‘’over out’’ !!En effet depuis quelques temps les infos banalisent la violence au sein des bâtiments scolaires, je n’ai pas comptabilisé les blessés et les morts mais à ce stade de l’étude  le bilan des chauffards va paraitre dérisoire et perdre son statut de bouche trou des actualités. Je me permettrais une remarque : ‘’des collégiens ont blessé mortellement un de leurs camarades’’, bel euphémisme pour dire qu’ils l’ont assassiné !!

          Ces faits divers en passe de devenir anecdotiques sont le révélateur des conséquences des principes d’éducation imposés par une pression d’une élite bien-pensante. D’un âge quasi canonique, j’ai souvenance d’une émission de radio dans les années 70 où une certaine F. Dolto affirmait  d’une manière péremptoire : ’’l’enfant est une personne’’, ado à l’époque ce discours a eu mon adhésion instantanée. La lecture d’autres ouvrages moins médiatiques, moi le myope bigleux, m’a entrouvert les yeux et depuis je complète par ‘’en devenir’.

La décennie 80 a amplifié la perte de repère pour une jeunesse déboussolée par la pub et les discours guerriers pour une réussite sociale : ‘’Faut être un tueur’’, ‘’les autres sont des concurrents’’, associés à un individualisme exacerbé et le respect se perd dans un obscurantisme latent et la barbarie primaire. Hors les classiques (orthographe, lecture, calcul) l’enseignement sans saignement a délibérément négligé l’humanisme et le tolérance, valeurs obsolètes dans notre modernité conquérante, au profit du développement de l’individualisme jusqu’à l’égocentrisme. Autre oublié de la formation d’un adulte le respect associé à la générosité, sans omettre le sens de la frustration qui valorise le plaisir. Lorsque que l’on écoute les enfants dans les nombreux reportages qui leurs sont consacrés, la justice est souvent remplacée par la vengeance, l’amour par la possession. Pour mémoire il faut rappeler la banalisation de la violence,(on tue à tour de bras lors des jeux vidéo) .

          L’enfant est devenu divin avec droit de juger, de sanctionner donc de tuer (pour son plaisir), de choisir sans contestation, il ne peut être pervers :la vérité sort de sa bouche ? Avant s’être pourri, il est mûr pour suivre le premier gourou venu lui annoncer que le jeunisme est la voix de l’avenir, que son plaisir est légitime, qu’il a des droits à faire respecter en passant sous silence les devoirs (on ne lui en plus au collège), la confiance pour contrat social et la trahison pour mode de fonctionnement. La sélection tant honnie, se transforme en safari ou l’élimination devient physique (les victimes sont souvent de bons élèves).

          En tant que parents, je me sens responsable de cet état, mais malgré mon combat, jusqu’à maintenant la pression de la société n’a jamais accordé une once d’oreille à mes objections.

 

 

 

 

  • Comme tous les com' auxquels j'adhère, franek, tes mots sont toujours des coup de pied dans une fourmilière. Il en résulte une belle analyse sur la vie que nous subissons maintenant, quand nous indignerons-nous?

    · Ago almost 7 years ·
    Moi

    Yvette Dujardin

  • J'avais oublié de mettre un CDC....!!

    · Ago almost 7 years ·
    10922201 10205502677102091 1480983158 n

    phil-29

  • bien vu vieux Frère, je m'y retrouve totalement; continuons à nous indigner
    faudra bien qu'un jour on se rencontre; j'ai une maison en Auvergne, beaucoup de place pour méditer, se baffrer, enfin vivre et chanter avec les notres dans le silence de mes bruyères amicalement JCB

    · Ago almost 7 years ·
    Dsc00330

    Jean Claude Blanc

  • oui je l'utilise aussi pour les épousailles( bien que marié deux fois et très heureux de ce coté là)

    · Ago almost 7 years ·
    Mariage marie   laudin  585  orig

    franek

  • "la confiance pour contrat social et la trahison pour mode de fonctionnement."
    C'est drôle, c'est exactement la réflexion que je me faisais l'autre jour à propos, notamment, (mais pas que), du mariage.

    · Ago almost 7 years ·
    Ryo88

    chevalier-neon

  • La violence (voire le meurtre) ont été non pas "banalisés", mais juste "banals" depuis toujours. En effet, furent des temps (qui sont encore en certaines régions du monde) où le droit de vie ou de mort sur sa femme et ses enfants étaient normal, ainsi que le viol.
    C'est juste l'expression de la violence qui change.
    La forme est différente mais le fond est le même depuis toujours.
    Quant à l'amour devenu possession, c'est plutôt la possession qui se couvre maintenant du voile de l'amour.

    En tout cas, 5 coeurs.

    · Ago almost 7 years ·
    Ryo88

    chevalier-neon

  • Non, non tu n'es pas ringard dans ton analyse que je partage. Car je me souviens (sans tomber dans la nostalgie...) que si j'en avais pris une avec le prof, j'avais intérêt de le cacher à mes parents qui m'en auraient donné une seconde. Aujourd'hui, les parents portent plainte contre les profs, alors ne nous étonnons pas que la violence soit rentrée dans les établissements scolaires...!

    · Ago almost 7 years ·
    10922201 10205502677102091 1480983158 n

    phil-29

Report this text