Mon havre de paix

Christophe Peroua

Texte pour le concours "votre logement parfait"

Quand le parfait se veut imparfait

J'ai enfin trouvé le logement parfait. Parfaitement Monsieur, avec ses imperfections qui lui donnent tout son charme. Je l'ai cherché longtemps et d'aventure en aventure, de train en train, de port en port, je voulais, je vous le jure, arriver à bon port. Je voulais trouver ce havre de paix où je pourrais enfin me réfugier, loin des tracasseries de la vie, du stress, du bruit et de la violence du monde actuel. Bref, je rêvais d'un monde à l'envers et pour cela, il me fallait trouver l'endroit pour vivre différemment.


Des années de chine dans les brocantes avaient fait de moi, le plus heureux des hommes parmi tous ces présents du passé. Alors l'appartement parfait devait pouvoir se conjuguer à l'imparfait. Nécessairement, il ne pouvait pas être récent. Entre mon goût pour la pierre et tous ces objets remplis de souvenirs, l'évidence était dans le bâtiment ancien où les pièces seraient de guingois. Et puis il me fallait une immense pièce pour mettre en scène tous ces objets. Ce fut à Blois, tout près de la Loire que je fis cette mise en « Seine ». Quoi, de plus naturel pour un havre de paix.

 

Ce futur appartement dont je ne peux déjà plus me « passé »

D'une rue pavée, parmi les maisons à colombages, la jeune fille de l'agence me conduisit vers le logement que je devais visiter.   « J'ai une surprise pour vous » me déclara-t-elle. Après avoir traversé un couloir de dix mètres qui menait à une cour intérieure, pavée elle aussi, j'aperçus un magnifique escalier de pierre qui menait à mon futur chez-moi. Quelle fut ma surprise en ouvrant la porte de cet appartement perché au troisième étage mais qui me fit atteindre le septième ciel. Devant mes yeux ébahis s'offrait à moi une vue splendide : un jardin fleuri visible depuis la baie vitrée de cette pièce immense que longtemps j'avais rêvée. Les murs vêtus de blanc pour des épousailles avec les poutres maîtresses de ces lieux amenaient beaucoup de clarté. Une cuisine délimitée par un bar était à deux pas du coin potager où bientôt j'allais patauger dans ce bonheur annoncé. Un vieil évier patiné par les années  était monté sur un meuble qui montrait sa fierté de ne pas ressembler à ces éléments impersonnels des cuisines aménagées qui sont synonymes de réussite dans ce monde que je fuis.

 

J'imaginais déjà mon salon de jardin du XIX ème occuper le centre de la pièce car évidemment je fais tout « allant vers » un monde de poésie. Quelques vieilles gargouilles et une fontaine d'intérieur viendrait parfaire ce décor qui ferait corps avec cet endroit magique.

 

Il ne me restait plus qu'à grimper l'escalier qui menait à la chambre sous mezzanine. Je découvris l'immense velux situé juste au-dessus de l'unique endroit où pouvait se loger un lit. Je voyais là, la promesse de futures nuits à la belle étoile. Une autre ouverture dans la salle de bain offrait une vue sur la Tour Beauvoir. Le silence qui régnait dans ce logement plus proche de la maison que de l'appartement me racontait déjà les belles histoires du temps passé et celles de cette nouvelle vie qui pour moi commençait.

 

Mon petit nid douillet aussi douillet que je peux l'être parfois, ce lieu parfait parce que justement imparfait, j'en parle aujourd'hui au passé recomposé. Je vous laisse imaginer l'atmosphère car ma petite maison, elle a une gueule d'atmosphère. De port en port, j'ai trouvé mon Hôtel du Nord qui a dans le cœur, cette chaleur que je ne trouve pas dehors.

  • Quel refuge une maison avec un coeur chaleureux

    · Ago over 3 years ·
    Default user

    Chantal Toune

  • Oui, c'est quand même bizarre c'est idée de mettre des gargouilles dans un appart lol

    · Ago over 3 years ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • En réalité mon appartement a été pensé de façon romantique. Fauteuils et table de jardin en métal hyper anciens à l'intérieur pour une déco atypique et des gargouilles très anciennes . Je suis un collectionneur de collections et un amoureux des objets qui ont du charme. Mon appart est un véritable musée vivant.

      · Ago over 3 years ·
      Photo d'identit%c3%a9

      Christophe Peroua

    • les gargouilles ça te fait pas un peu flipper la nuit lol

      · Ago over 3 years ·
      12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

      Maud Garnier

    • Pas du tout, ce n'est pas comme dans Quasimodo et elles sont petites.

      · Ago over 3 years ·
      Photo d'identit%c3%a9

      Christophe Peroua

    • ;-))

      · Ago over 3 years ·
      12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

      Maud Garnier

  • Je vote pour les grimaces des gargouilles ;-)))

    · Ago over 3 years ·
    Loin couleur

    julia-rolin

    • J'ai bien fait de les mettre, si je comprends bien. Merci pour cette lecture.

      · Ago over 3 years ·
      Photo d'identit%c3%a9

      Christophe Peroua

Report this text