naissance d'un nouveau jour

christinej

Alors que le jour touche du doigt le silence

Le soleil se retire en dessinant une révérence

Les nuages s’étirent dans la lassitude du soir

Palette d’oisiveté avant que le ciel ne vire au noir

Un vent farfadet invente un mirage crépusculaire

Quand des feux follets audacieux jouent les téméraires

Les ombres s’allongent en d’interminables silhouettes

Le gris s’est posé en voile sur la nature muette

Des gouttes résonnent au rythme d’une pluie passée

Derniers frissons sur les nervures de cette fin de journée

La nuit déroule son tapis d’étoiles solitaires

Un souffle de lune sur des ailes éphémères

L’encre du ciel s’égoutte sur le livre du monde

Plus qu’une journée c’est une nouvelle année qu’elle féconde

Report this text