Poilus

Patrick Gonzalez

Écrit en 2014, Republication, c'est le moment...

Quand je suis revenu, je n'ai su que me taire,

comment donc l'expliquer, comment donc raconter,

qui pourrait le comprendre, tout ce que j'ai dû faire,

tant de jours, tant de nuits à vous ressusciter.


Comment dire mille fois, remonter à l'assaut,

reprendre quelques mètres, courbé sous la mitraille,

porter ce camarade, trop lourd, sur mon dos,

pour m'écrouler aussi, au bruit de la bataille.


Nuit entière figé dans ce cratère d'obus,

dans la neige, le froid, sous le corps des mourants,

dans cette boue gelée, j'ai peur comme un enfant,

odeur de pourriture, de gangrène, de sang.


Aux lueurs de l'aube, unique survivant,

ramené par mes frères au réseau des tranchées.

Errant seul, hagard, au hurlement du vent,

dans quelques heures, je sais tout va recommencer.


Bu la gnôle, le vin, fumer pour oublier,

remonter au combat, fixer la baïonnette,

courir vers eux, hurlant, leur écraser la tête,

plein de haine, vibrant, tous les massacrer.


Ne plus compter les jours, pour vivre chaque instant,

les mois, et les années, cet enfer au présent.

La vermine, les rats, l'uniforme de crasse,

la nuit, les hurlements de la tranchée d'en face.


Vu tant de combattants, au sol, ventre ouvert,

retenant d'une main, les boyaux, les viscères.

Ces membres arrachés, gisant seuls à la terre,

têtes privées de corps, regardant vers l'enfer.


Même dieu avait fui, lui seul déserteur,

abandonné les hommes, à leurs noirs tourments.

Grande guerre saignante, se nourrit du malheur,

racontez aux enfants, c'était il y a cent ans.

  • J'ai passé le weekend dans un village du Tarn (sous la pluie) et le monument aux morts pour 14-18 cite 43 noms pour environ 250 habitants… une horreur humaine

    · Il y a 7 jours ·
    Avatar

    nyckie-alause

  • Très bel hommage que tu as bien fait de publier. J'avais entrepris des recherches sur des membres de ma famille. Ce que j'ai découvert m'a bouleversé à un point que je n'aurais jamais imaginé. Il m'a ainsi été donné d'aller à leur rencontre, de faire leur connaissance et surtout, d'éprouver une grande fierté et une grande reconnaissance à leur égard.

    · Il y a 7 jours ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • Quel traumatisme que cette grande guerre, pour ceux qui l'ont vécu et aussi dans la transmission.
    Mon arrière grand-père Jean-Louis est aussi mort dans les premiers jours de la guerre et deux grands-oncles dans les années suivantes. Leurs histoires ont traversé le 20ème siècle et poursuivent leur route.
    C'était il y a 100 ans!
    Merci.

    · Il y a 8 jours ·
    14955859 1222308831163932 8925325176790391396 n

    tantdebelleshistoires

  • cette guerre pour rien, on devrait réhabiliter enfin ceux qui avaient déserté avec Dieu

    · Il y a 8 jours ·
    Photo

    Susanne Dereve

  • Il s'appelait Antonin il n'a rien eu à raconter puisqu'il n'est pas rentré! Mort le 19 septembre 1914... cetait un simple soldat venant de la campagne, c'était mon arrière grand père !

    · Il y a 8 jours ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

Signaler ce texte