Poussières d'étoiles

Kevin Carlier

Ils me manquent mes poèmes, comme toi Père

Ce soir je ne vis pas... je danse

Une valse où 55 pas se perdent

Pour aller trinKer au comptoir de l'âme

Allez Chef' !! Un Sky' à ta santé... aux années

Là, le poète oubliera l'espace d'un instant

En regardant son étoile briller, en pleurant le temps

Le temps où le savoir lui a été transmis, tout c'qu'il sait, aujourd'hui

Son Père lui manque, la poésie en sera plus belle

Tant pis pour ce vide, demain il rigolera

En voyant, son Fils au réveil, demander les bras de son Père

Papy Jean-Luc ne sera plus qu'un rêve dans nos pensées

Report this text