Serial synonyms

Sy Lou

Qu'est-ce qu'un synonyme ?


Qu'est-ce qu'un synonyme ?

 

« Il s'agit d'un terme que l'on peut substituer à un autre dans un énoncé, sans changer le sens de celui-ci », annonce le docte Larousse.

 

D'accord… Mais alors, le mot « synonyme » lui-même possède-t-il un ou plusieurs synonymes ? Question aussi curieuse qu'insolite. Mais elle me taraude, me poursuit.

 

Le verdict tombe : oui…

 

Je n'imaginais pas le contraire, mais le dictionnaire, avec sa neutralité académique, s'est posé en arbitre. Je m'incline devant le maître… Il serait plus louable de les rechercher dans ma mémoire, mais celle-ci se veut paresseuse, joue la carte de la victime des fameux trous… de mémoire. Donc, j'abdique et ajuste les lunettes sur mon nez pour déchiffrer les petits caractères de la réponse. (Des lunettes qui ont mal vieilli, car moins performantes, semble-t-il, à en juger par la taille des lettres qui a encore diminué.)

 

Des termes s'animent sous mes yeux, tentent de s'aligner en bon ordre, puis choisissent de se précipiter pour revendiquer chacun son droit de Réponse qu'il estime, bien sûr, prioritaire. Ils jouent des coudes pour attirer mon attention. Quel panier de crabes ! On dirait des mots croisés… Ou le roi et sa cour de courtisans…

 

« Je me présente ! me crie l'un d'entre eux avec véhémence : Je suis Équivalent. Jugez-en par vous-même : «Équi» signifie égal et «valent», valeur. Je suis bien le frère de Synonyme, mieux : son frère jumeau. »

 

Surprise par tant d'audace, je dévisage Équivalent sous toutes les coutures. Oui, je ne peux nier les ressemblances qu'il revendique.

 

Je viens donc de faire connaissance avec le premier synonyme dont le sens s'approche le mieux de… lui-même.

 

« S'approche » ? Ai-je bien entendu ? Ne s'agit-il pas là d'un autre synonyme ? Il s'est glissé subrepticement dans mon filet à capturer les mots. D'ailleurs, il attend, me regarde, fier de son astuce, brandit son apostrophe au bout de laquelle il a accroché sa définition pour me convaincre du bien-fondé de sa démarche : « Je suis venu près de vous, je me suis avancé tout près. »

 

Un peu sceptique tout de même, j'analyse sa signification. Il a raison, il correspond lui aussi aux critères de ma recherche, mais son sens s'éloigne un peu. Un comble lorsqu'on prétend s'approcher ! Pour achever de me convaincre, il m'annonce fièrement être le cousin germain de Synonyme.

 

Je me penche sur la suite de la réponse fournie par le dictionnaire, où s'agitent encore d'autres synonymes. Ils se bousculent, s'emmêlent dans leurs hampes et leurs jambages, se neutralisent de leurs boucles qu'ils utilisent comme des lassos, lâchent des salves d'accents dont les graves percutent les aigus.

 

S'élève alors une corde semblant onduler pour tenter de s'extraire de cette cacophonie. Je m'en saisis : cette lettre est en train de se noyer dans le torrent de réponses. Et j'accroche, tout hirsute, « Similaire », ravi de s'en tirer à si bon compte. « Certes, me dit-il, encore tout essoufflé, je ne suis pas aussi proche que Équivalent, mais on m'appelle aussi Semblable. Et à ce titre-là, vous ne pouvez pas ignorer le fait que je suis un synonyme du votre mot qui vous pose question. »

 

Je soupèse son argument… Semblable, oui, c'est juste. On s'éloigne encore un peu plus du sens initial… Je réfléchis encore lorsque je l'entends plaider sa cause : « Je ne suis qu'un cousin éloigné, mais cousin malgré tout… » La cause est entendue. Ainsi ai-je maintenant trouvé trois « mots-réponses ». Satisfaite des résultats, je m'apprête à refermer le dictionnaire, mais un appel parvient jusqu'à moi :

 

« J'étais sûr d'être oublié ! Quel sort injuste ! »

Vite, retrouvons la bonne page : « Qui me parle ? »

« Remplaçant » s'avance en maugréant : « C'est toujours pareil à chaque fois, je remplace mais aussitôt mon travail terminé, on m'oublie. Je viens de le vérifier une fois encore à mes dépens».

 

Il y a de la concurrence dans l'air : un autre synonyme s'est glissé à son insu dans sa réponse : « Pareil ». Pareil se fait discret, un clin d'œil à mon attention pour me rallier à sa cause. Je ne dirai rien sur sa présence, chacun sait que les mots, parfois, dérapent et dépassent la pensée…

 

Revenons à Remplaçant qui fulmine. L'air faussement navré, je me confonds en excuses auprès de lui : « Croyez bien que je n'avais pas l'intention de vous ignorer, je suis trop respectueuse du travail que tout auteur, digne de ce nom, exige de vous, lorsqu'il crée une œuvre. J'ai agi avec précipitation… »

 

Il est tellement vexé que je n'ose pas lui faire remarquer combien son sens s'éloigne de celui de Synonyme, tels des cercles concentriques autour d'une pierre lancée dans l'eau calme.

 

« Vous avez besoin de si peu pour satisfaire votre curiosité ?  Vous vous contentez de l'À Peu Près ?» Décidément, me voilà encore interpelée. Euh… Je rechausse mes lunettes, me penche sur la page : oups ! Je ne suis pas allée jusqu'au bout de ma lecture !

 

« À Peu Près » me regarde d'un air courroucé qui n'admet aucune réponse de ma part. Je fais profil bas et le range dans mon escarcelle déjà bien remplie. J'achève ma moisson en faisant également main basse sur « Adéquat » que je n'avais pas vu, caché dans un endroit inadéquat : au verso de la page…

 

Je suis désormais en possession d'une belle famille de mots, avec chacun ses spécificités. Chacun porte en lui des nuances, comme une palette de couleurs. Chacun débouche sur d'autres horizons, d'autres vues de l'esprit. Au sens figuré, au sens propre, les mots se marient avec d'autres sens plus éloignés qui ouvrent sur de nouvelles perspectives, sur une arborescence s'étendant à l'infini. À moi de les écouter d'abord, pour jouer avec, les combiner entre eux et retirer la quintessence de leurs associations…


  • j'adore !!!! tout en finesse ;-) merci !!

    · Ago over 3 years ·
    20191005 094113 1

    Patrick Gonzalez

    • Merci... J'avais peur que ce texte paraisse naïf, mais les com. me mettent en confiance. Les mots sont un refuge pour moi, des tableaux dans lesquels je me promène.

      · Ago over 3 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • belle ballade ;-)

      · Ago over 3 years ·
      20191005 094113 1

      Patrick Gonzalez

    • Je vais faire une réponse concise : merci :)
      J'ai trop souvent tendance à vouloir me perdre en explications, mes réponses sont souvent longues, je suis une véritable pipelette ! Zut... Je recommence à écrire. Stoppp !!

      · Ago over 3 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Magnifique quête sémantique ! Pleine de vie, on se laisse prendre au jeu et on te suit tes pérégrinations linguistiques !

    · Ago over 3 years ·
    Caspar david friedrich 1818 le voyageur au dessus de la mer

    Sébastien Bouffault

    • J'adore les mots, ce sont des magiciens et je voudrais découvrir leurs formules magiques pour pouvoir m'en délecter autant que je le voudrais.

      · Ago over 3 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • À consommer sans modération :)

      · Ago over 3 years ·
      Caspar david friedrich 1818 le voyageur au dessus de la mer

      Sébastien Bouffault

    • D'où ma présence sur ce site et le plaisir renouvelé à découvrir des textes merveilleux :)

      · Ago over 3 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • exactement, beaucoup de talents sur ce site !

      · Ago over 3 years ·
      Caspar david friedrich 1818 le voyageur au dessus de la mer

      Sébastien Bouffault

  • C'est génial, je me suis drôlement bien amusée à te lire. personnifier les mots et leur donner un caractère, j'adore ! :)

    · Ago over 3 years ·
    Ananas

    carouille

    • Merci beaucoup, Carouille. Les mots sont pour moi des êtres vivants, c'est ainsi que je les ressens. Et excuse ma réponse tardive, mais je m'étais absentée pour aller pêcher le brochet (entre autres) :)

      · Ago over 3 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Pas de soucis :) mais pêcher le brochet ? :) ohhh, tu vas nous raconter ça j'espère ? ;)

      · Ago over 3 years ·
      Ananas

      carouille

    • Why not ? Quand je serai prête :)

      · Ago over 3 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Très original ! J'ai adoré !

    · Ago over 3 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • Merci beaucoup... Lou, Louve ont beaucoup de synonymes également : Nature, Vie, Sociabilité, Sensibilité et plus encore...

      · Ago over 3 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Mais oui, c'est nous ça !

      · Ago over 3 years ·
      Louve blanche

      Louve

    • Ah ! Tu t'es reconnue ! :) C'est tout-à-fait nous, oui... :)

      · Ago over 3 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • j'ai bien aimé, et surtout le dernier paragraphe qui ouvre une multitudes de perspectives littéraires. j'aime bien cette quête d'infini. justement par ce biais ça peut être un moyen de s'affranchir de toutes sortes de limites emprisonnantes...


    · Ago over 3 years ·
    33

    torpeur

    • Ben voilà ! Je t'ai apporté sans le vouloir et sans le savoir un exemple sur la façon de repousser ses limites. Tu ne t'en aperçois pas mais toi aussi tu repousses les tiennes. Sois autant observateur pour toi que tu l'es pour les autres :) Merci, surtout, pour ton commentaire encourageant, car moi aussi, je me sens prisonnière de mon style. Essaie-toi au haïku, cela oblige à changer de style, c'est un exercice intéressant. Frustrant parce qu'on ne peut pas tout exprimer, mais enrichissant parce qu'il fait appel à la concision et à la nécessité de changer d'écriture, condition sine qua non.

      · Ago over 3 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • oui, j'essaierai la haïku, mais là, j'ai pas d'inspi.
      c'est vrai que je suis beaucoup + observateur des autres que de moi même, alors j'ai un mal fou à parler de moi; toujours à demander des nouvelles des autres mais parfois je m'oublie complètement. (des fois ça vaut mieux, ne le cachons pas)

      oui pour porgresser dans l'écriture (ou autre domaine), "il faut" sortir de son domaine de prédilection et essayer des choses qu'on n'aurai jamais osé.

      mais bon, pour moi, avec le texte (nul) que j'ai écrit, je crois que ça vaut mieux pas. au passage, j'ai envie de le supprimer j'ai un peu honte.

      et j'attends que l'inspi & le moral reviennent pour mieux écrire, sinon c'est trop mauvais (ou genant)
      a bientot

      · Ago over 3 years ·
      33

      torpeur

    • D'abord ton texte n'est pas nul. Il serait nul si tu mettais seulement le titre et pas de texte. Et encore, cela pourrait aiguiser la curiosité des lecteurs ! :) Tiens ? Un titre et pas de texte ? :)
      N'aie pas peur de parler de toi, c'est toi qui dois être la priorité pour toi. On a trop tendance à s'oublier. Mais tu existes et tu dois exister ! Pour toi d'abord ! Fais-toi confiance ! Et même et surtout ! si tu n'as pas le moral, écris ! les mots sont les larmes de l'âme... Bises, je pars pour quelques jours...

      · Ago over 3 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • jolie plume et texte très amusant !

    · Ago over 3 years ·
    Tete alpaga

    campaspe

    • Merci beaucoup de ma part et de mes petits synonymes :)

      · Ago over 3 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

Report this text