Sonnet érotique

shalimar

Je dormais, le visage enfoui dans quelque rêve ;
De côté ; le bras gauche en guise d'oreiller,
L'autre perdu derrière ; un genou replié ;
Puis au creux de la main j'ai reçu comme un glaive.

Réflexe naturel ? Instinct de bonne élève ?
Mes doigts l'ont aussitôt retenu prisonnier.
Si ma paume d'abord l'enserrait tout entier,
Voilà que par à-coups il se gorge de sève,

Et s'enfle, et se raidit… Je l'empoigne plus fort,
Rien n'y fait, entre pouce et index il ressort.
Quant au poing qui l'étrangle, il me tire la langue !

Dans sa gangue, à présent, tel un lièvre au collet,
Le dard recule, en vain, s'affole ! Mon lit tangue…
L'instant d'après je dors. On vient d'éjaculer. 

Report this text