Stanley lubrique ?

daniel-m

« Eyes wide shut » fut son dernier film.

 

Inconditionnel de S. Kubrick, il me restait une de ses œuvres, que je n'avais pas vu. Il s'agit du film « Eyes Wide Shut », les « yeux grands fermés », la dernière de ce génie du cinéma, car il décéda un peu après la fin du tournage et juste avant la sortie officielle du film. J'ai adoré chacune de ses œuvres, même si « Barry Lindon » m'avait laissé sur ma faim pour le sujet traité. Les films de S. Kubrick, je les regarde comme d'autres lisent un livre, en m'imprégnant des sens, des images entre les images, des sous entendus, des dialogues et de chaque clin d'œil figurant dans les décors.

 

S. Kubrick était un perfectionniste maladif, qui portait à l'image ce qu'un écrivain porte dans ses lignes, … ses tripes. Il laissera au cinéma un immense héritage car chacun de ses films restera une référence. De nombreux cinéphiles disent qu'à notre époque de « grandes productions », (et oui, le cinéma n'est pas épargné) il vaut mieux aujourd'hui rater trois semaines de sorties en salles, plutôt que de n'avoir vu et étudié les films de Kubrick, et je suis d'accord avec cela. Le cinéma peut aussi être source de culture et de réflexion, tout comme la littérature, c'est juste une autre manière de lire. En cela, les œuvres de Kubrick sont exemplaires et nous interpellent à chaque fois, puisqu'il explore tout au long de sa filmographie de nombreux univers et y trouve systématiquement une manière très différente de traiter un sujet.

 

Eyes Wide Shut ressemble à une confession. À l'hiver de sa vie, le cinéaste nous révèle, et ce d'une bien jolie et troublante manière, les secrets de l'amour et de la persévérance amoureuse entre deux êtres. L'amour, la libido, les fantasmes, l'ennui, l'habitude, l'interdit, la jalousie, la tentation et toutes ces choses qui font que souvent le mariage ressemble à une prison car il sombre dans l'habitude... J'ai trouvé sa manière très freudienne de nous délivrer son message dans les trois dernières minutes du film, magistrale ! Sachant que c'était un homme presque mourant, j'ai trouvé cela très noble et simplement humain. … « Vous, qui vous aimez et avez choisi de vivre votre vie dans l'union et non dans le libertinage, échangez et communiez vous dans vos chairs !!! Bref, vivez chaque instant terrestre comme étant le votre et ne perdez pas votre temps en suspicions malsaines, en doutes et en habitudes. Aimez-vous et démontrez-le ! »

 

Inutile de vous dire qu'à pas loin de soixante ans et à plus de vingt cinq ans de vie commune avec ma partenaire (je préfère l'appeler ainsi), j'ai trouvé ce film grandiose et particulièrement touchant, même s'il peut parfois paraître un peu « simpliste » dans ce qu'il essaye de démontrer, mais y a-t-il en fait réellement quelque chose de compliqué à comprendre dans ce qui peut se passer entre deux êtres qui se sont unis. C'est une belle leçon de vie et je pense que ce film qui ne parlera pas probablement à un public jeune, fera réfléchir les « adultes » qui se sentent un peu amères dans leur position. Une certaine critique l'avait descendu, lui reprochant de faire l'apologie du puritanisme. Perso je trouve que ce film remet simplement les choses à leur bonne place avec beaucoup de réflexion et de démonstration, tout dépendant bien sûr des choix de vie que chacun et chacune est libre de faire.

 

Ce film est tiré du roman « La Nouvelle rêvée » (Traumnovelle, 1925) de l'écrivain autrichien Arthur Schnitzler, auquel S.K. a tenu à rester fidèle.

 

 

William Harford et sa femme Alice mènent la vie banale d'un jeune couple new-yorkais … Aussi, lorsque Alice révèle à son mari ses fantasmes adultères, William, dévoré par cette troublante confession, cède à la jalousie et au jeu de la tentation. Il entame alors un périple nocturne où ses obsessions le mènent en des lieux étranges et mystérieux …

 

Ce synopsis est celui que l'on peut lire sur la jaquette du DVD « Collection Stanley Kubrick »

 

Les acteurs et trices:

 

Tom Cruise (Docteur William 'Bill' Harford)Nicole Kidman (Alice Harford)Madison Eginton (Helena Harford)Jackie Sawiris (Roz)Sydney Pollack (Victor Ziegler)Marie Richardson (Marion)Leslie Lowe (Illona)Peter Benson (Bandleader)Vinessa Shaw (Domino)Rade Serbedzija (Mr. Milich)Leelee Sobieski (la fille de Milich)Sky Dumont (Sandor Szavost)Todd Field (Nick Nightingale)

 

Le film est long, presque deux heures trente.

 

La musique qui accompagne le film est tirée d'œuvres classiques de divers compositeurs comme, ... Jocelyn Pook, Dmitri Chostakovitch, György Ligeti, Franz Liszt, (Chris Isaak pour le générique de fin).

 

Mon grain de sel.

 

Il n'y a pas de bon ou de mauvais film de Stanley Kubrick ! Chacun de ses films est une découverte, une escapade vers un autre univers. Il aura exploré tous les recoins de la psychologie et des hommes à travers ses films. De la fresque historique à la science fiction, du film d'anticipation au film reportage jusqu'au film intimiste, S. Kubrick est allé chercher les choses là où elles sont, … en nous ! Cinéaste et également psychanalyste, il se cherchait probablement lui-même, comme chacun de nous.  Eyes wide shut, comme son titre l'indique est une quête de la vérité, celle de l'amour partagé, des promesses, de la fidélité. Ce contrat moral qu'est le mariage, la vie de couple. Cette petite chose, ce petit grain de sable que l'on pourrait s'octroyer par ennui et en secret sans presque en avoir mauvaise conscience, l'adultère, pour avoir l'impression de vivre un peu autre chose, un secret, un secret qui changerait notre vie, notre couple, nos promesses et nos vérités de ce fait, en une grotesque mascarade. Ne vous vivez pas les « yeux grands fermés » ! … mais vivez bon sang !!! Parlez, dialoguez, baisez, sans vous ‘trahir'… profitez de chaque instant que dieu vous donne, … sans détour, pour que tout cela ait un sens.

 

Eyes wide shut est également une critique sévère de cette « Jet set », décalée et défoncée à la cocaïne et aux barbituriques qui, trop gâtée s'ennui, car elle a simplement oublié la notion basique des valeurs. Avoir foi en quelque chose ou sombrer doucement dans la décadence etc. Le message de ce film peut paraitre très puritain et un brin déplacé aujourd'hui, je vous l'accorde, et de la part de S Kubrick, je dois avouer qu'il m'a franchement étonné, car nous vivons à une époque où il est presque de bon ton de se ‘défoncer', de se ‘déchirer la gueule' et de tromper son mari ou sa femme pour oublier notre sale quotidien monotone, cela en deviendrait presque normal! … Mais après mure réflexion, je pense que ce bougre de Stanley, qui parle ici en grand sage, a sacrément raison, comme d'habitude d'ailleurs ! La vie est faite de choix que nous faisons délibérément et d'une ligne que nous nous traçons, un fil d'Ariane que nous suivrons pour qu'à l'heure de notre mort nous puissions fermer les yeux, sans regrets, mais aussi sans remords. … La vie et l'amour sont des choses simples et ne sont finalement, comme tout le reste, que ce que nous en faisons.

 

J'ai particulièrement apprécié : J'ai déjà tout dit plus haut ! :o) Nicole Kidman est merveilleuse.

 

J'ai moins apprécié : Le choix des acteurs ! En effet, si le couple « Cruise – Kidman » fonctionne bien en tant que tel, Tom Cruise perdu dans les dédalles de ses fantasmes et de ses remords, fait parfois un peu jeune scout désœuvré et cela particulièrement dans certaines scènes fortes du film. Je vais peut être vous choquer, mais j'aurais préféré et de loin, un Nicolas Cage avec son air un peu abruti des mauvais jours et ses yeux de merlan frit dans ce rôle. Ce film, qui dure tout de même pas loin de deux heures trente, souffre de quelques longueurs. Celles-ci étant dues notamment, à mon avis et comme dit plus haut, au manque de crédibilité de l'acteur dans certaines scènes du film.

 

Filmographie de Stanley Kubrick.

 

Eyes Wide Shut (1999)

Full Metal Jacket (1987)

Shining (1980)

Barry Lyndon (1976)

Les Sentiers de la gloire (1975)

Orange mécanique (1972)

2001 : l'odyssée de l'espace (1968)

Docteur Folamour (1964)

Lolita (1962)

Le Baiser du tueur (1962)

Spartacus (1961)

L'Ultime razzia (1957)

Fear and desire (1953)

The Seafarers (1953)

Day of The Fight (1951)

Flying Padre (1951)

 

Conclusion :

 

Un film de Stanley Kubrick qu'il est utile de voir comme d'ailleurs toutes ses autres œuvres ! Pour ne simplement, pas mourir idiot. Epicétout !

 

Prenez soin de vous, vivez, baisez, fumez, déchirez vous la tronche, faites du sport, ce que vous voulez, mais …. Vivez avant d'être mourut !


  • Moi aussi je suis inconditionnel de Kubrick

    · Il y a 2 mois ·
    P1000170 195

    arthur-roubignolle

  • Très pertinent commentaire de Enzo. Rien d'autre à ajouter...

    · Il y a 2 mois ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • Très grand cinéaste en effet. La marque des géants est de filmer tout haut ce qui se passe tout bas.

    · Il y a 2 mois ·
    Img 20170623 234225

    enzogrimaldi7

  • Un cinéphile qui n’a pas vu S.K. est un marin qui n’a vu la mer. :o))

    · Il y a 2 mois ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • Pour la trouver, il faut une boussole marine qui indique la météo de Richter. :o))

      · Il y a 2 mois ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Toutafé ! ... Hips :o)

      · Il y a 2 mois ·
      Gaston

      daniel-m

  • On essaie, on essaie...merci Daniel pour cette très intéressante chronique.
    De Kubrick, je connais forcément "Orange mécanique", film qui a marqué son époque !

    · Il y a 2 mois ·
    Louve blanche

    Louve

    • ... Shining, L'odyssée de l'espace et Spartacus, forcément !

      · Il y a 2 mois ·
      Louve blanche

      Louve

    • Merci, je ne sais plus si j'ai orange mécanique dans ma besace, je vais voir :o)

      · Il y a 2 mois ·
      Gaston

      daniel-m

  • Merci de nous le refaire découvrir.
    J'ai adoré Nicole Kidman dans ce film, je l'aime dans tous ses films d'ailleurs, je l'ai découverte dans "Les autres".
    Je n'ai pas aimé le choix de Tom Cruise, mais bon je ne l'apprécie pas en tant qu'acteur à part dans Rain Man.
    J'ai trouvé votre critique excellente.
    Merci pour la liste.

    · Il y a 2 mois ·
    Sagittaire

    Etaine Eire

    • Merci à vous !

      · Il y a 2 mois ·
      Gaston

      daniel-m

Signaler ce texte