Ton petit dieu

Patrick Gonzalez

Peinture Malcom Lieptke

Tes ongles rouges, agrippés à ma nuque. Ton ventre doux en arabesques, ma bouche qui s'affole. Un petit dieu s'élance et tangue sous ma langue, Maitre de ton plaisir, ton seigneur se hérisse, devient vague magique, immense déferlante, ton corps où je chavire ma lumineuse amante.


Report this text