Vingt nuances de Grey.

poireaux

Les enceintes diffusaient toujours ce son mémorable. Celui qui estampillait mes journées triviales d'un je-ne-sais-quoi de jovial. Quand la chaleur estivale venait caresser ma joue, j'étais le petit garçon à la balançoire qui vivait dans ses songes. Mes va-et-vient se calquaient sur la mélodie. Dès les premières notes du premier disque, mes pieds quittaient le sol pour plonger dans le ciel. La guitare vibrait dans mes oreilles et le saxophone démangeait mes orteils. Et puis d'un coup, le deuxième disque. Du piano. Lent. Si lent. Ma tête quittait les nuages et mes pieds redescendaient sur terre. Je passais alors du tout au rien, de la légèreté à la gravité, du gris clair au gris foncé...

Maintenant, je comprends qu'une telle dichotomie déséquilibre la lecture de l'album. Qu'une production truffée d'effets peut être saupoudrée d'amertume. Qu'une conception minimaliste peut insuffler une dose d'ironie. Maintenant, je comprends qu'entre gris clair et gris foncé se trouvent vingt nuances. Celles de l'amour et de l'espoir. De la joie au déchirement, du déni au cynisme, de la mélancolie à la procrastination... L'album entier est une toile sur laquelle se marient les teintes d'une même couleur. Sur laquelle des émotions sont étalées et brassées en un coup de blues.

Les enceintes diffusent encore ce son mémorable. Son histoire se dénoue un peu plus à chaque écoute… Une histoire qui a transcendé les décennies. Car avec une seule couleur, Jean-Jacques Goldman en redonna de nombreuses à la chanson française. En elle restera de l'artiste comme une empreinte indélébile.


Entre gris clair et gris foncé - Jean-Jacques Goldman
5 novembre 1987 – Epic
  • tu sais que j'ai pensé à cet album la première fois que j'ai entendu parler des nuances de grey... Découvert tardivement, j'avais 14 ans, et j'étais amoureuse, forcément. une humble critique, aérienne quelque part, et nostalgique. je ne m'attendais pas à ça à la lecture du titre en tout cas ;)

    · Ago over 4 years ·
    248407193 78b215b423

    ellis

    • Moi aussi j'ai pensé à cet album quand on m'a parlé de ces fameuses nuances. Alors quand j'ai vu le concours, je me suis dit que je ne pouvais pas laisser passer cette occasion de parler des nuances de cet album :) Merci pour ton avis, tu sais mettre un sourire sur mes lèvres !

      · Ago over 4 years ·
      Lzqka8jl

      poireaux

  • Très bien écrit ! Moi aussi, je suis fan de Goldman. Ça peut t'intéresser de lire ce texte-hommage : http://welovewords.com/documents/je-marche-seule

    · Ago over 4 years ·
    Couv2

    veroniquethery

Report this text