Vogue ...

marivaudelle

vogue, ma bouteille! vogue, ma galère. Les hommes qui marquent notre vie ne sont pas nécessairement ceux qui y restent le plus longtemps…
Comme chaque soir ou presque
J'ai du mal à m'endormir. 
Une nouvelle nuit à passer seule dans mon lit
Seule mais pas tout à fait, je rêve avec lui. 
Je suis allongée les yeux rivés sur les bougies 
J'aime regarder leur flamme danser.
 
Je ne suis pas idiote.
Je dirais même, sans prétention, que je suis très compétente.
Et même appréciée dans mon milieu professionnel.
Sur le plan personnel, c'est une autre histoire.
Je me suis interrogée. Longuement.
Mes nuits d'insomnie n'y ont pas suffi.
 
Parvenue à une quarantaine plutôt épanouie, débarrassée d'un conjoint insipide, ayant connu quelques épisodes amoureux, certains furtifs, mais qui m'ont apporté une certaine satisfaction sexuelle, je ne comprends pas comment je me suis transformée à mon insu en une sorte de midinette découvrant une nouvelle dimension à ma sensualité.
 
Il m'a séduite. Par sa philosophie de la vie. Par sa culture. Par son calme. Apparent je pense.
Il m'a envoûtée par son érotisme sans barrière ni hypocrisie.
Je ne l'ai pas vraiment vu. Excepté grâce à quelques photos.
 
Je lui ai écrit. Beaucoup. Trop sans doute.
Il m'a répondu. Et ses lettres ont attisé le feu qui, déjà, m'envahissait.
Il m'a dit que, jamais, nous ne nous rencontrions, à cause de notre différence d'âge.
Il a 20 ans de plus que moi.
Et je m'en fous.
Je n'ai jamais recherché un étalon dans la force de l'âge.
Mais un amant sachant m'écouter et, surtout, sachant me faire écouter.
 
Il est là. Il pourrait être là.
J'ai tant rêver le provoquer.
Il serait là.
Rien que pour moi 
J'en ai tellement rêvé 
De sa peau sur la mienne
De son odeur exaltante 
De son souffle chaud dans mon dos
De son regard troublant 
De sa bouche gourmande
De ses mains sur mes seins.
Mon amant espéré,
Mon ami méconnu,
Mon maître reconnu. 
L'emporter dans un tourbillon de folie. 
L'étreindre jusqu'au bout de la nuit. 
Le savourer. 
Le déguster. 
L'enflammer par ma maîtrise de la langue. 
Je le vois. 
Je le sens.
Sa virilité est gorgée et déborde de désirs. 
Elle est belle, ferme et pleine 
Je l'imagine se glisser entre mes reins. 
Sa main s'empressant de descendre sur mes seins. 
J'en rêve tellement que j'en tremble.
Qu'il soit vilain et coquin. 
Je l'attends, je le sens derrière moi.
J'ai peur mais j'ai envie.
J'aime avoir peur.
Envie de lui offrir mes fesses. 
Qu'il s'empare de moi avec tendresse. 
Qu'il m'ouvre avec une douce rudesse. 
Que je le sente au plus profond de moi.
Je suis imprégnée, envahie d'images,
Je suis dans l'impatience absolue
De vous offrir … mon cul !!!
(Désolée si cela vous paraît vulgaire.)
 
Amère conclusion
Je lui poste cette bouteille,
Dans la mer de mes pensées…
La recueillera-t-il et l'ouvrira-t-il ?
  • je ne doute pas que votre amant ait recueilli votre bouteille

    · Il y a 2 mois ·
    Cavalier

    menestrel75

  • Des photos, comme pour moi alors...Courage Marie, c'est difficile de vivre cela, mais c'est un bonheur également.

    · Il y a 2 mois ·
    Louve blanche

    Louve

    • Le courage fait parfois défaut gentille Louve

      · Il y a 2 mois ·
      Mauve

      marivaudelle

    • Je le sais bien, nous sommes trop sentimentales...

      · Il y a 2 mois ·
      Louve blanche

      Louve

  • Je suis heureuse pour toi, même si cet homme te fait défaut pour l'instant, que tu puisses vivre une sexualité épanouie. Il y a tant de sensualite, tant de féminité en toi...

    · Il y a 2 mois ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • Ton commentaire me touche beaucoup, oui, je suis dans le manque, je suis épanouie dans mes attentes, mes désirs, mais je ne m'y retrouve que cérébralement... et dans les rêveries

      · Il y a 2 mois ·
      Mauve

      marivaudelle

    • Être trop cérébral n'aide pas tout le temps... Mais cela permet au moins de poser des mots et, à parie de là, d'avancer, aussi infime que puisse être la progression.

      · Il y a 2 mois ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Malheureusement trop vrai! Je ne sais trop si on avance ou si on recule, certes on est dans le mouvement! Le grand mouvement de la vie en générale, et de la vie amoureuse en particulier. Si elle n'est pas toujours amoureuse au moins l'est-elle dans notre sensualité. ou notre libido. Ou notre cérébralité. Ou notre érotisme. ou dans tout cela simultanément. Parfois alternativement. Je suis dans une période où mes sens sont exacerbés et lire certains textes et les relire n'arrange pas l'état de mon intimité!

      · Il y a 2 mois ·
      Mauve

      marivaudelle

    • Je comprends ce que tu écris. L'idée reste de parvenir à survivre pour ne pas mourir.

      · Il y a 2 mois ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Comme il est doux de vous lire. Par transfert je suis devenu l'espace d'un instant ce monsieur, et qu'il est dur d'en sortir. Merci.

    · Il y a 2 mois ·
    Vroubel 150

    Loxias

    • Ravie d'avoir contribué à ce transfert fugitif!

      · Il y a 2 mois ·
      Mauve

      marivaudelle

  • J'aime tellement la façon dont tu partages tes envies. Raison de mon coup de coeur

    · Il y a 2 mois ·
    Creersavie

    anna_lise

    • Merci infiniment Anna Lise, j'aime aussi tes textes et ta sensualité

      · Il y a 2 mois ·
      Mauve

      marivaudelle

Signaler ce texte