A cette fille d'une nuit

mat_lartnak

Elle, elle était de celle

A qui l'on fait l'amour.

Dans laquelle on se noie

en attendant le jour.


Partenaire de pénombre

que l'on embrasse le soir

quand la lumière décline

sur un bout de trottoir.


Elle, elle était de celle

que l'on baise sans retour.

Celle que l'on abandonne

quand vient le petit jour.


Celle que l'on croise aux heures

des lampes artificiels

et que jamais n'effleure

le jugement du ciel.


Avec qui on s'enivre,

qui n'fait pas de manière.

Celle qui se laisse séduire

et qu'on prend par derrière.


Celle pour qui on s'embrase

le temps d'un feu de paille

et qui finit en nage

au coeur de la bataille.


A la beauté fiévreuse

comme une soirée d'orage,

qui s'empare de vos lèvres,

vous possède de sa rage.


Elle était de ces filles

à l'ardeur qui vous brûle,

de celle qui vous consume

qui jamais ne recul'


C'est une fille de la nuit,

une de ces venimeuses

qui vous prend tout entier

de sa bouche pulpeuse.


Une femme qui se sent libre

d'écouter son plaisir,

qui use de votre chibre

comme d'un fruit a saisir.


C'est une fille de la nuit,

une fille d'une nuit.

C'est une fille de la nuit,

la fille de cette nuit,

une fille d'une nuit.

  • La musique ! Donne envie de sortir son... badge de la brigade des stupres. Excellent !

    · Ago almost 6 years ·
    Droopy bogie orig

    koss-ultane

  • Toute en sensualité et en érotisme. Je me sens voyeuse dans cette lecture; apportant ainsi une drôle de fascination. Merci pour ce moment ! Bravo.

    · Ago almost 6 years ·
    Img 3458

    mamzelle-plume

  • Décidément, j'adore tes poèmes ! Franchement bravo, encore une fois, j'ai aimé le rythme et la fluidité, l'originalité avec laquelle tu décrivais cette fille d'une nuit.

    · Ago almost 6 years ·
    Imageldd1

    ------

Report this text