A l’aube, la lumière…

Sy Lou

Quelle affaire ! Capturé par...

Quelle affaire ! Capturé par le faisceau d'un projecteur unique braqué sur lui ! Le voilà debout au milieu de ce cercle de lumière crue. A l'étroit comme dans un costume étriqué. Tout est noir au-delà. Du reste, où est-il ? Sur une scène de théâtre, vraisemblablement. Peut-être ?

Qui a osé s'emparer ainsi de lui ? Quel mauvais plaisantin se joue de lui en ce moment ? Un bond de côté, un pas en arrière, un plongeon en avant : impossible de s'échapper. Un poursuiteur invisible fait corps avec lui.

Quel tortionnaire l'emprisonne ? Il relève la tête : l'apercevoir, l'identifier ! Ne dit-on pas qu'il vaut mieux connaître son ennemi ? Mais ses yeux brûlent de mille étoiles aveuglantes.

Quand cela a-t-il commencé ? A quel moment l'a-t-on amené là ? Sa mémoire est cousue de silence.

« N'y a-t-il donc personne ? » sanglote-t-il, plus qu'il ne crie. A la vitesse de la lumière, la réponse l'assaille intempestivement : le vide.

Ne pas s'avouer vaincu. Vite, une idée pour sortir de là ! Il s'élance sur l'échelle spectrale de ce puits lumineux, grimpe aussi haut qu'il peut jusqu'à ce que le rayonnement froid glace ses os, son sang. Il retombe. A genoux. Se sent isolé plus que jamais dans ce rond trop blanc, trop parfait.

Le désespoir l'accable. Captif de cette île minuscule immatérielle, elle-même entourée de néant. La lumière, dépeinte pourtant comme source de vie, se comporte ici de façon intrusive. Elle s'impose sans laisser le choix. Elle est despotique.

« Pourquoi, mais pourquoi ? » se lamente-t-il. Tapie dans le noir, la panique attend patiemment son tour…

Il se met en boule pour offrir seulement son dos au pinceau cruel qui continue de le cerner, impassible. Fermer les yeux, se replier davantage, se recroqueviller... Réfléchir. Fouiller dans les tiroirs de son imagination pour fuir ! C'est cela : fuir à n'importe quel prix !

  • fuir à n'importe quel prix, oui, mais où? Pour revenir au même endroit?

    · Il y a 9 jours ·
    Mauve

    marivaudelle

    • Non, justement, c'est oser regarder ce qui fait peur pour le dépasser. C'est très difficile, mais pas impossible.

      · Il y a 8 jours ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • Tu vois ce que je veux dire ?

      · Il y a 8 jours ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Au début un artiste, clown peut être....et puis non finalement la tension monte aurour du captif de ce spot lumineux dont il ne peut s'évader se soustraire... mais si il s'eteignait... ce serait le noir complet plus effrayant encore

    · Il y a 12 jours ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • Oh ! Bien vu, excellente idée que le noir absolu ! Merci, Maud, pour ton analyse :)

      · Il y a 12 jours ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • ♡ bisous Sy

      · Il y a 12 jours ·
      12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

      Maud Garnier

  • En lisant, je pense à Alzheimer mais je peux me tromper. Y aura t il une suite ? :o)

    · Il y a 12 jours ·
    Gaston

    daniel-m

    • Oui, suite il y aura. J avais oublié de le préciser. Donc, il y a aussi un peu d'Alzheimer :(

      · Il y a 12 jours ·
      Coquelicots

      Sy Lou

    • :o)

      · Il y a 11 jours ·
      Gaston

      daniel-m

  • Peint par un artiste invisible...
    Qui est-il ? Tu nous écris la suite Sy Lou ??

    · Il y a 12 jours ·
    Louve blanche

    Louve

    • Oui, Louve, mais je suis une tête de linotte : j'ai oublié d'annoncer la suite. Merci, Louve :)

      · Il y a 12 jours ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • j'aime beaucoup

    · Il y a 12 jours ·
    Souris au coeur

    Catherine Dufresne

    • Merci, Catherine :)

      · Il y a 12 jours ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Quelle belle inspiration, cela ne peut pas s'arrêter là

    · Il y a 12 jours ·
    Cavalier

    menestrel75

    • Non, Menestrel, la suite prend fin :)
      Elle vous sera proposée sous peu...
      Merci !!

      · Il y a 12 jours ·
      Coquelicots

      Sy Lou

Signaler ce texte