[Concours transfuge] Intolérance

Léo Noël

Un jour, elle est venue m'apporter des fleurs. Au bureau, comme ça. Elle n'a jamais vraiment voulu me dire ce qui lui était passé par la tête. A 19 ans, on sait pas trop ce que l'on fait. J'étais plus vieux, je tenais des fleurs dans mes mains, je ne comprenais pas. Je suis allé chez elle, car c'était la porte à coté. Simple curiosité. J'ai trouvé un poil sur son carrelage, et on a rit.

Je lui ai dit un jour que je pensais constamment à quelqu'un, une "autre". Et je lui ai dit : "l'autre, c'est toi".

Je lui ai posé des sapins devant chez elle, une trentaine, à Noël. Elle a trompé son petit ami de l'époque, puis elle m'a trompé avec lui ensuite. C'était pas le meilleur départ quon aurait pu imaginer. J'ai l'âge que j'ai, je sais ce que le coeur parfois transporte. Amoureux, je lui ai pardonné.

Elle est tombée enceinte. Trop tôt. Evidemment. J'avais envie de tout lui donner pour que ce passage ne soit pas si dur. Mais elle ne pouvait plus mon odeur, elle ne pouvait plus parler, elle perdait son enfant, par manque de rigueur. J'ai été bête de ne rien vérifier. Un acte manqué...

C'était vraiment mal parti, c'est vrai. Mais l'amour !

C'était une fille jalouse, ça m'a plu. Elle tient à moi cette petite, c'est pas arrivé vraiment souvent. Moi, j'ai peur de la mort, j'ai un peu peur de la vie. Alors, dans ses bras, ben, ça allait mieux. Elle avait 20 ans.

Elle m'en voulait tout le temps. Parce que l'insouciance ne faisait plus parti de moi. Elle se sentait mal avec mes amis. Ma mère est rentrée directement en conflit avec elle. Je m'occupais bien d'elle, je suis un amoureux fidèle, et attaché. Je voulais qu'on se marie, et j'attendais le bon moment. Je voulais réparer son avortement, en lui donnant un enfant.

Les petites dont je m'occupe le mardi soir, elles nous aimaient à la folie. On était l'amour, la famille, le futur.

Frantz, mon meilleur ami, il avait des doutes sur moi, il me disait que j'étais pas clair. Sa femme, elle ne me parlait plus. Mes amis, c'était dur de les voir. Je suis rentré en conflit avec ma mère. Je travaille avec elle. Ce n'était pas facile.

J'ai appris que ma petite chérie disait beaucoup de choses à mon sujet, que sa jalousie maladive la poussait à voir en moi des attitudes inventées. J'étais un gros porc, immonde. Un salaud. Je n'ai pas compris. Je l'ai raconté à Frantz, et il n'était plus inquiet pour elle, mais pour moi.

Elle m'amenait voir sa famille, et on jouait au tennis, on a fait du bateau tous les deux, c'était super. On essayait de monter un spectacle, avec de la danse et puis mes textes. C'est difficile à mettre en scène, je n'y suis pas parvenu.

Ses sentiments pour moi étaient très forts, au point qu'elle en souffrait. Son sourire est tombé. Elle m'a regardé souvent, comme la source de tous les ennuis. Elle m'a détesté. Tendrement.

Aggresive. J'encaissais sa jeunesse, et son intolérance. Quand elle voulait faire des efforts, pour ne pas s'en prendre à moi, elle s'attaquait à d'autres. Sa colocataire. Une cliente à mon travail. Ma mère. Mes amis. Je prenais la défense de gens qui n'avaient rien fait, et que, parfois, je ne connaissais pas.

Je passais tout mon temps avec elle, et ce n'était pas assez. Je lui hurlais mon amour, et ce n'était pas assez. On criait souvent. Une fois, j'ai cassé un mur en frappant dedans avec ma tête. Elle a eu peur. Quand je montait sur scène, théatralement, pour me faire du mal, pour montrer comme j'étais triste, des fois, ça l'adoucissait.

J'ai pris un peu de recul, ça a été pire que tout. Elle a réfléchi, elle a accepté ses erreurs. Alors elle s'est dit que ça allait mieux de son coté. Du coup, c'était de nouveau moi le fautif. Une période de paix d'environ 15 jours.

Je reviens du café où elle m'a donné rendez-vous. Tu ne me comprends pas. C'est fini.

A travers mes larmes, maintenant, je jouis sans entrave.

  • La jouissance, vient de la liberté pour moi. Son histoire est triste, mais en même temps que cet amour, il a perdu ses entraves.

    · Ago almost 8 years ·
    Rat3 54

    Léo Noël

  • Génial ! Je tombe dessus "par hasard" et je trouve ça génial. L'idée est parfaite, l'écriture tout autant.

    · Ago almost 8 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • vraiment bien vu! bravo!

    · Ago almost 8 years ·
    Img 0052 orig

    Karine Géhin

  • Merci Eaven ! Mon avatar va conquérir le monde ! ^^

    · Ago almost 8 years ·
    Rat3 54

    Léo Noël

  • Ça s'appelle "Bienvenue et bon retour au pays du calme (+/-) et des gens qui gèrent un minimum. Il est bien ton texte, il va vite, il essouffle comme le personnage s'essouffle avec toutes ces péripéties. On ressort de là dans le même état que lui et on est content qu'il ait récupéré son quant à soi. J'ai jamais compris comment font les mecs super cortiqués pour se faire balader par des bi-polaires ou des border-line et j'en connais un paquet ! ;)
    (je résiste pas à ton avatar, chuis trop con ! :)

    · Ago almost 8 years ·
    Gants rouge gruauu 465

    eaven

Report this text