DÉESSE TRISTE DES HORRIBLES EXTINCTIONS

suemai

la princesse n'est qu'un titre qu'on m'a attribué. Mon île, je n'en suis pas le reine, qu'une fille qui partagent des relations avec Émilie et beaucoup de mes petits amis les animaux

un jour, la princesse affronta la machine infernale. Elle avançait à pas feutrés et on pouvait entendre ses cris de colère. La princesse lui sembla, tout à coup, si solitaire, si apeurée par ce monstre aux mille pouvoirs.

Parler de tout et de rien, elle se moulait à l'inconnu, toutes voiles repliées. Ses mots sonnaient l'aube perdue et pourtant catalyseur d'émotions multiples. Ce monde lui sembla, soudainement si faible, si dépourvue d'armes impossibles à  dénicher. Prudence hurlait certains joueurs de mots au fait de l'ascension du mal.

Nobles gestes ne tirent pas profits, ils manifestent de cette absence, de cette capitulation, payant ainsi son dû à cette machine intransigeante, voire mortelle.

Devant cette réalité, qui lui fut cruelle, elle retourna au royaume des insulaires, là où son petit monde lui offrait une si tendre passion, tendre mélancolie, pourtant fatale nourriture. Elle pleurait cette galère voguant à l'abandon.

Redevenir  princesse d'une île où ses sujets l'abordaient sans prétention, sans qu'une machine infernale apparaisse et dévore tout. 

Le vent soufflait de nouveau plein nord. Les mots magiques se givraient dans ces lieux aux sordides oublis - mots tendres et jolis - tous gelés, en retenue, en harmonie, broutant dans le pré du silence noir : celui d'un avenir étouffé se mourant sous la férule de l'extincteur.

  • Te voila , l’âme et le cœur au givre... respire ! ne te laisse pas emporter au chaos des mots.. regarde autour, au milieu du fracs , la vie et plein d'amour(s)

    · Ago over 1 year ·
    Img

    Patrick Gonzalez

    • fracas*

      · Ago over 1 year ·
      Img

      Patrick Gonzalez

    • et si le "chaos selon Sophie" n'était pas qu'une simulation. Les dépressifs ont droit à la souffrance. Les images m'envahissent me tressaillent, comme autant des virus insatiables. Je les sens me dévorer. Parler de la beauté… cette langue que, oui, je connais, mais qui active les mille supplices, lorsque je n'en souffle qu'un mot. Je m'ivre de beauté - moi âme gelée s'égarant au frimas. Mains tendues, l'espoir contenant son désespoir, je fige. Mes larmes en croutes me gonflent la joue, dès qu’une jolie et chaude pensée me frissonne l’œil en révolte

      · Ago over 1 year ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

  • Il n'y a jamais eu aucun extincteur sur ce site, tous à jamais nous y brulerons l'ennui comme une gloire ;0D

    · Ago over 1 year ·
    Facebook

    flodeau

    • alô Flodeau, j'aime bien ton écriture en dérision. WLW comme grosse guimauve... ouf^^ A+++

      · Ago over 1 year ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

    • de tout ramener au premier degré ou l'inverse au demeurant. Cynique à souhait. Magnifique écriture

      · Ago over 1 year ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

    • alô flodeau, ton comm est difficile à saisir extincteur dans mon texte n'est pas appliqué au site nécessairement - mais j'ai eu un comm sur un texte qui me parlait de (loups) - alors brûler l'ennui…, l'ennui ça peut changer c'est un peu l'idée dans un texte

      · Ago over 1 year ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

  • Côtoyer ses amis, ses petits animaux, se gorger de nature, voilà la vie rêvée pour une princesse ! Que demander de plus ! Surtout fuir la noirceur, s'enivrer de ciel bleu. Le bleu froid et pur du Canada.

    · Ago over 1 year ·
    Louve blanche

    Louve

    • alô (Martine notre Louve^^), bien, je ne voudrais pas m’exprimer en boucle, mais comme je le formule à Maud et Sylou, Oui notre ciel se bleuit l’hiver, souvent dans des froids et des vents extrêmes. Mais mon cœur en oublie sa couleur (ciel). Ne demeurent que vents et tempêtes, perdus sur une île en totale glaciation. Oui, parler aux animaux que j'aime bcp, Mais où sont donc les humains, ceux qui peuvent me donner plus. Avec une certaine douleur et un gros merci - gros +++

      · Ago over 1 year ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

  • coucou ma princesse de l'île... ne brule pas tes ailes à la machine infernale, tes mots tendres et jolis on en veut encore, avec la canicule qui règne en France, en soufflant un peu jusqu'à toi, ces mots ne seront plus gelés et tu pourras nous les délivrer et nous les cueilleront avec plaisir... Bisous

    · Ago over 1 year ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • alô Maude (sans e), bruler mes ailes sur quelles sombres bêtes? - la machine infernale, on la connait toutes et tous. Elle nous avale lentement et sûrement. C'est vrai, je pourrais explorer la beauté et respirer l'air d'une nature lumineuse, mais le grand œil me poursuit et ça, je n'y peux rien. Princesse, titre qui me déplait (t'as pas idée) - mais je comprends le sens de cette appellation et j'y entends sa gentillesse. Canicule aussi ici. Des températures de cingler mais je suis choyée de profiteur d’une "clim". De tout cœur XXX.

      · Ago over 1 year ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

  • Le dernier paragraphe est particulièrement terrible car il décrit un présent dévasté sans espoir et sans avenir que celui de la sclérose de la pensée.
    J'ose croire que ton île constitue un abri, un refuge bien gardé.

    · Ago over 1 year ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • alô Lou, oui, mais je ramollis sur l'île - ma tête noire se frotte à une beauté intrinsèque qui est ce refuge comme tu le dis. "Troisième paragraphe terrible" - oui pcq même ici, on ne peut changer les habitudes acquises. Nous sommes ramenés à une petite société en vase clos; pratiquement une secte. Relis, si le cœur t'en dis les commentaires sur mon premier communiqué. "Une société de poètes disparus"... j'ai peur de sombrer dans la routine - "belle gueule bon travail bon fric" - tout ça pour me sentir prisonnière partout, sans espoir d'une véritable communication. Je parle à des lièvres; imagine. Je comprends ce que tu me dis. Je suis peut-être désillusionnée - je vis sur l'île pour me soustraire à une vie (naïvement superficielle) J'aime bien la famille, mais ils sont un peu envahissant. Avec Émilie, ça se déroule dans une totale complicité. J'aime mon demi frère Swager et la bande Martin, Francis et les autres. seuls Mistrel et Émilie m'apportent un rythme de vie plus calme plus serin. Non, je m'éloigne beaucoup de ton commentaire . Je suis désolée pour sa noirceur. Tu sais, à 30 ans, les hormones nous jouent encore des tours^^. Merci de comprendre ce qui m'amène à cette réflexion. De tout cœur "femme en désertion"^^

      · Ago over 1 year ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

  • Je radote, mais je regrette cette époque révolue où l'on pouvait s'exprimer, parler au second degré avec humour sans craindre un procès ou le courroux d’une société bête et anonyme qui épanche sa soif de haine sur des réseaux dit sociaux.

    · Ago over 1 year ·
    Gaston

    daniel-m

    • alô Daniel, bien d'accord avec toi (à moins que mon texte te semble vide de sens ^^) - que sur des réseaux ? On me dit qu'une communauté de loups se promènent sur ce site qu'en dis-tu (ICI excluant notre amie Louve Martine)
      gros+++

      · Ago over 1 year ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

    • Je ne parlerais pas de loups, mais de gens égocentriques et jaloux (pour certains). En fait, je ne m'en préoccupe pas. Je viens ici en toute fin de journée pour me distraire un peu. Parfois je publie un petit truc, souvent non. Je lis deux ou trois "auteurs" que j'aime bien et qui me touchent. Je n'ai pas le temps de lire des textes longs, je n'ai pas ouvert un livre papier depuis ... Oh, au moins 45 ans ! Je suis un peu un ovni sans prétention sur ce site mais je ne m'en cache pas. Je n'ai pas de comptes à rendre ni à recevoir et cela me va très bien en fait. Ce qui me fait tiquer, c'est la frénésie de publier et l'avarice de lectures, donc échanges zéro et c'est dommage !

      · Ago over 1 year ·
      Gaston

      daniel-m

  • La férule, arme diabolique pour le dressage des écoliers. je connaissais la férule de l'instituteur, pas la férule de l'extincteur. :o))

    · Ago over 1 year ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • alors, maintenant la machette pourrai accomplir sa destinée et les profs se tenir à carreau...

      · Ago over 1 year ·
      6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

      suemai

Report this text