Du sourire aux larmes #26 - Les Moleskines - Dans Paris

dyonisos

Tu es beau quand tu souris mais comment t'appelles tu ?

Carnet de Voyage numéro vingt-six – Porte de Bagnolet – Du sourire aux larmes


Je crois qu'on s'est souri.


Un sourire mutuel. Je crois que c'est toi qui as commencé et je n'ai pu m'empêcher de te répondre. Vrombissement de la rame sur les rails, lumières intermittentes, c'était comme dans un film en noir et blanc. Une image de toi, le sourire aux lèvres, me regardant de tes grands yeux verts. Puis, la nuit… les lumières se sont éteintes et je devine à peine ta silhouette. J'ai envie de me rapprocher, envie de me rapprocher de tes lèvres charnues. Tu es beau quand tu souris mais comment t'appelles tu ?


Un sourire invitant. Se dessine sur ta bouche souriante comme une envie de me dire quelques mots. Surtout, ne dis rien. Tes lèvres parlent déjà aux miennes, elles n'ont pas besoin de mots pour s'envisager les unes contre les autres. Laissons faire le silence et continue de me sourire, je sens déjà des frissons me parcourir l'épaule. Tu es solaire quand tu souris mais dis-moi, d'où viens-tu ?


Un sourire sensuel. Tes yeux sont ancrés dans les miens pendant que la pointe de ta langue se fait la malle de ta bouche puis parcourt maintenant ta lèvre supérieure. Qu'il fait chaud dans cette rame de métro. Ce sourire, je le veux dans mon cou. Juste pour sentir un souffle chaud m'envelopper et attiser mes frissons. Tu es terriblement sensuel quand tu souris mais dis-moi, m'aimeras-tu ?


Un sourire.

Tu es beau, tu me plais mais dis-moi comment me baiseras-tu ?


Comment puis-je t'exprimer sans briser la magie

Mon envie de te voir sourire dans mon lit ?            

Puis-je poser un doigt sur ta bouche entrouverte,     

Pour t'écouter te taire et courir à ma perte.


Un sourire puis des larmes. Un début puis une fin.

Construire puis détruire et en venir aux mains.

Deux années à t'aimer, autant pour t'oublier,

Je ne sourirai plus à un homme sans pitié.



A suivre Carnet de Voyage numéro vingt-sept – Monge – Bouffée






  • Que c'est beau, tu fais d'une rencontre éphémère une histoire, avec une révélation finale. C'est surprenant, et efficace.

    · Ago over 5 years ·
    11084130 905760196112906 2153945578522772188 o

    Pierre Magne Comandu

    • Merci Pierre.

      · Ago about 5 years ·
      Mondrian cubo grande

      dyonisos

  • J'aime beaucoup cette série....

    · Ago over 5 years ·
    Tyt

    reverrance

    • merci Reverrance une nouvelle fois pour les commentaires laissés ça et là au fil de mes textes!

      · Ago about 5 years ·
      Mondrian cubo grande

      dyonisos

  • A chaque fois, les émotions sont au rendez-vous, un vrai plaisir de lecture

    · Ago over 5 years ·
    W

    marielesmots

    • Ravi que cela vous procure du plaisir!

      · Ago about 5 years ·
      Mondrian cubo grande

      dyonisos

  • Sensuel.

    · Ago over 5 years ·
    Gif hopper

    Marion B

  • Toujours cette écriture si belle, pour les frissons, pour l"émotion. Tes textes sont rares et cher, merci de les partager.

    · Ago over 5 years ·
    120x140 image01 droides 92

    bleuterre

    • Merci bleuterre. Tes commentaires le sont tout autant ;)

      · Ago about 5 years ·
      Mondrian cubo grande

      dyonisos

Report this text