Et pourtant, ils coulent

le-fox

De mémoire de gingko biloba (j’ai pris le truc le plus vieux qui me tombait sous la main ; ça existait déjà avant les dinosaures, ce machin-là, pensez qu’on la lui fait pas), on n’avait jamais vu ça. Du moins de mémoire de gingko qui se dore les racines aux alentours de Gênes, ayant donc pu assister au naufrage de ce gigantissime bateau italien dont le nom m’échappe, mais c’est pas grave, c’est plus le moment de réserver une place dessus. Une bourde du commandant, dit-on, qui peu soucieux de quitter le parfum des violettes pour celui de la haute mer aurait fait longer la côte d’un chouïa trop près. En effet, la thèse pourtant ingénieuse du voyou, tire-laine, torpilleur, pirate, sale individu ayant déplacé nuitamment un rocher pour le placer pile poil sur le chemin du navire n’a pas été retenue. Les adjectifs les plus divers – et les moins flatteurs – ayant déjà été utilisés sans parcimonie pour qualifier l’attitude de ce capitaine de bateau-lavoir, nous n’en rajouterons pas.

Laissons la parole à M. Saturnin qui, n’en loupant jamais une, était à bord de cette HLM flottante. (Ou « Palais flottant », si l’on en croit le dépliant de la compagnie).

« C’est à dire que j’ai pas vu grand chose, en fait. Comme j’avais chopé un ténia - le jambon de Parme, je sais pas -, j’avais pris de la santonine. L’effet secondaire et instantané du truc, c’est que ça vous fait y aller souvent. Un peu comme Sisyphe, vous voyez ? On pousse.  Bref, j’y étais, faisant gaffe à pas saloper mon tout beau costume d’organdi crème – c’est salissant -, quand j’ai été bousculé par un coup de frein. Merde, mon costume… Je me reculotte, je sors, et là que vois-je ? Le commandant qui se barre en chaloupe. Je lui fais tiens, vous nous quittez ? Il me répond oui, les bateaux finalement j’aime pas ça, je préfère l’élevage des coccinelles en altitude, démerdez-vous. A peu près, hein, je comprends pas l’italien. Sauf démerdez-vous, là je suis sûr, parce que c’est vrai qu’il fallait que je le fasse. Ensuite, on m’a piétiné, je me souviens plus très bien. »

Le bateau transportait quatre mille passagers. Le nombre de victimes n’est pas encore connu avec certitude. Non, messieurs les journalistes, ce ne sera pas le « Titanic ». Mais à propos du « Titanic », souvenons-nous que c’est suite à ce naufrage que des mesures de sécurité concernant l’évacuation éventuelle de tous les passagers sont devenues obligatoires. Et, pour la petite histoire, que le « save our souls », le fameux SOS lancé jusqu’au bout par le radio Jack Phillips, fut adopté comme signal de détresse international.

Ce qui fait frémir, c’est l’oubli, voire l’abandon de ces mesures. Bien sûr, les chaloupes sont en nombre suffisant ; l’ennui, c’est qu’il faut y accéder…

On a fait des simulations sur des paquebots encore plus gros que celui qui vient de couler : six mille passagers, et deux mille membres d’équipage. La population d’une ville de province. Pour évacuer, une seule solution : envoyer deux cents hélicoptères faire le boulot. Eh bien c’est impossible…

Or, sur les chantiers navals, on fabrique actuellement des mastodontes bientôt aptes à prendre la mer, prévus pour huit mille passager, sans compter l’équipage. Là, je pose la question : en cas de pépin, on fait quoi ?

D’accord, les gens assez brêles pour aller s’entasser sur ces promène-couillons, on devrait les noyer à la naissance, ce serait du temps gagné. N’empêche que pour Saturnin, c’est réglé : pas question de retourner se mouiller le cul sur ces engins-là.

Surtout qu’en plus, des fois, on y attrape le ténia… 

  • Hommage italien au centenaire du naufrage du Titanic, avec iceberg en granite.

    · Ago almost 8 years ·
    30ansagathe orig

    yl5

  • Bravo ! l'actu revisitée, le ténia (géant bien sur) en prime

    · Ago almost 8 years ·
    La main et la chaussure

    Stéphan Mary

  • je suis en train et pas en bateau ,trop dangereux de faire un truc sur ce sujet , je prends mon temps car je le veux encore plus humour noir, mais après celui-ci ça va pad être une sinécurz
    le tiens est super cdc

    · Ago almost 8 years ·
    Mariage marie   laudin  585  orig

    franek

  • Dans l'humour noir, tu es battu par le commandant qui parait-il aurait dit un an plus tôt :"Je n'aurais pas aimé être dans la peau du commandant du Titanic!", sans doute parce que celui-ci avait sombré avec son bateau? Excellent, cher Renard!

    · Ago almost 8 years ·
    Locq2

    Elsa Saint Hilaire

  • Sympathique adaptation de l'actualité ! Je ne me vois pas passer mes vacances sur un HLM flottant ou flottante ?
    mais chacun son truc ou son genre ...

    · Ago almost 8 years ·
    Flottins orig

    sophie-dulac

  • Je me demande comment on peu se sentir en vacances avec une telle promiscuité ! C'est heureux qu'il n'y ai pas eu plus de morts mais c'est déjà trop ! Ces passagers ont vécu l'horreur...

    · Ago almost 8 years ·
    Version 4

    nilo

  • J'ai beaucoup aimé Sisyphe. J'ai eu du mal à rentrer dans le texte au départ, une entrée en matière plus crescendo aurait aidé. Aussi, on découvre le coté chronique qu'à la fin, au début on ne sait pas si on a atterri dans une fiction ou dans un billet d'humour. J'adore tout de même le flot d'idée que l'on peut suivre une fois les première lignes passées.

    · Ago almost 8 years ·
    Rat3 54

    Léo Noël

Report this text