Faith

fionavanessa

Ruade, direct dans les brancards.

Ne m'en veuillez pas, soyez bons princes.

Le cinéma m'a fait son cinéma habituel, l'art a eu l'art et la manière d'entrer dans ma vie et de tout y remanier, j'ai dû faire au revoir de la main depuis les coulisses de notre petit théâtre de poche, concession passagère au temps qui s'en va mais ne s'en revient pas, j'ai cousu, repassé, lavé, bricolé, planté, écrit trois fois rien pour deux sous, mais par en-dessous, pas à côté.

Il m'a bien fallu vivre un peu. J'ai respiré, poussé des soupirs, pleuré et ri, consolé et câliné, et j'ai su que ce n'était pas en vain, je me suis rappelée, j'ai su qui était avec moi et qui de loin en loin, j'ai vérifié les adages, fait la traque aux menteurs de mauvaise facture, j'ai fait enfin la connaissance de ces artisans, de ceux qui travaillent de leurs mains et respectent l'effort et la qualité, j'ai admiré leurs gestes experts et c'est pourquoi je voulais tant avancer ma main tremblante et apprentie et me réclamer leur suivante, ne pas être hors jeu, et coller aux basques de ceux-là, qui ne mentent ni ne trichent, qui font de leurs mains des petits bonheurs de mots.

Ne vous étonnez pas que je perde pied et m'essouffle.

Les pieds, la lente avancée sensuelle et obsédante de l'alexandrin, ce bonbon de roi, n'est pas pour moi.

 Ne vous en déplaise, on me trouvera vraisemblablement avec les mendiants,  jouant pieds,  poings,  bec,  griffes,  sang et eau.  C'est ma famille, mon terroir, brasser les mots pour y chercher les pépites, et laisser retomber dans la fange les mensonges qui ne résistent pas à l'épreuve du tamis.  Comme tous ceux de mon espèce, les genoux dans la boue, je cherche l'or, probablement toute ma vie durant, comme un absolu qui se dérobe,  probablement que c'est peine perdue,  je l'imagine sans paillette, son éclat brut.

Et puis, n'est-ce pas le geste qui compte, et non sa résultante ?

 

  • trop bôôôquel style à la fois dentelle et glaive, des phrases tip top:Les pieds, la lente avancée sensuelle et obsédante de l'alexandrin, ce bonbon de roi, n'est pas pour moi. et aussi
    C'est ma famille, mon terroir, brasser les mots pour y chercher les pépites, et laisser retomber dans la fange les mensonges qui ne résistent pas à l'épreuve du tamis.
    bravo tjs chouette de te lire, toi avoir grosse cervelle bien remplie !

    · Ago over 2 years ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

    • Ah Christophe, merci pour ta lecture, la dentelle et le glaive, j'adore ta formule, et j'avoue, ton appréciation de mes textes est très espérée de ma part, pas tant tes adorables compliments que savoir comment tu l'as perçu à la lecture de ton œil attentif! So long, friend!

      · Ago over 2 years ·
      Mai2017 223

      fionavanessa

  • Pépites je ne sais pas mais tes mots sont surement des bijoux

    · Ago over 2 years ·
    Photo

    Susanne Dereve

    • C'est. vous. qui. me. les. mettez. au. cou. par. votre. lecture,. merci!

      · Ago over 2 years ·
      Mai2017 223

      fionavanessa

    • :))

      · Ago over 2 years ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • j'aime le cri de tes mots

    · Ago over 2 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

  • On la cherche tous cette pépite, encore faut-il savoir la nommer.

    · Ago over 2 years ·
    Capture d'e%cc%81cran 2019 01 05 18.40.31

    Marcus Volk

    • Merci d'être passé par là parmi vos lectures.

      · Ago over 2 years ·
      Mai2017 223

      fionavanessa

  • Un domaine où les faux-semblants n'ont pas leur place, je confirme c'est le geste qui compte, bravo Fiona

    · Ago over 2 years ·
    W

    marielesmots

Report this text