Grande comme le ciel

anton-ar-kamm

A mon étoile polaire, mon repère pour la vie.

L'autre jour, tu m'as dit que lorsque tu seras grande comme le ciel, tu te marieras avec moi. De prime abord, j'ai trouvé cela étrange, car le ciel, c'est vraiment très grand. Et, de mon côté, je ne suis pas sûr qu'un jour je puisse atteindre une telle taille.

Tu me regardais avec tes yeux bleus et ronds pleins d'éclats et d'innocence. Tu avais trouvé, soudain, une solution. Tu attendais que je réponde « oui » car cela résoudrait tous tes problèmes du moment, qu'un revers de manche effacerait tous tes tracas de l'instant. Mais désarçonné par l'importance que revêtait ce moment pour toi, je ne sus quoi dire.

Dehors, de sombres nuages s'empilaient et la pluie martelait les carreaux de la fenêtre. Tes sourcils se froncèrent. Tu étais inquiète.

J'aurais voulu te dire de ne pas t'en faire, que dans une vie, les bonnes ou mauvaises choses vont et viennent, que tout ceci n'est qu'un interminable flux, sans début ni fin, une sorte d'ordre anarchique, naturel et perpétuel où tout ce qui arrive n'est dû qu'à ce qui précède et n'a de sens qu'avec ce qui suit, et dont l'importance est d'être dans ce qui est. Que quand de bons et beaux moments surviennent, il faudrait que tu les accueilles avec le sourire sans chercher à les retenir à tout prix. Et quand ils te filent entre les doigts, laisse-les s'envoler, chérie leur souvenir et ait conscience du bonheur qu'ils t'ont procuré.

J'aurais voulu te dire que lorsque des sensations désagréables t'assaillent, mieux vaut les accepter avec bienveillance sans t'y résigner, leur faire une place juste dans ta vie, plutôt que de vouloir les cacher par quelques artifices instantanés. Qu'un évènement tragique ne doit pas faire de ta vie une tragédie.

J'aurais voulu te dire, enfin, que peu importe la taille que tu feras quand tu seras grande, ce qui importe, c'est que ton âme et ton cœur, eux, soient grands comme le ciel pour laisser passer tranquillement les nuages qui s'y amoncellent, et que ton horizon soit suffisamment vaste pour offrir tout ton amour à l'humanité entière.

Mais tu n'as que trois ans et demi.

Finalement, j'ai fini par te dire que je t'aimais énormément mais que c'était impossible car on ne se marie pas avec son papa, et que tu trouverais sûrement quelqu'un d'autre un jour pour partager ta vie. Ou pas, ce sera selon ton choix.

Sur le coup, tu m'as semblé déçue et je t'ai serrée dans mes bras pour un câlin grand comme le ciel.

Puis, tu es passé à autre chose, à d'autres jeux bien plus intéressants pour toi.

Comme les nuages qui vont et qui viennent.

  • J'ai beaucoup aimé. Ça m'a touché. Continue c'est bien ce que tu fais.

    · Ago almost 5 years ·
    Default user

    karl

    • Tu es gentil mon Karlito ! Content de te retrouver par ici !

      · Ago almost 5 years ·
      Images 500

      anton-ar-kamm

  • Tout ce que j'aime, c'est vraiment magnifique, touchant. Un moment de lecture suspendu dans le temps.
    Merci pour ça.
    Et un coup de cœur, un.

    · Ago almost 5 years ·
    Large

    elie

  • Magnifique...

    · Ago about 5 years ·
    1146667 10201420270402986 1411052312 n

    Marguerite De Branchus

  • C'est doux, touchant, attendrissant, subtile et empreint d'une certaine poésie. Très beau et agréable, comme un petit rayon de soleil dans ce grand ciel si justement décrit. J'adore :)

    · Ago about 5 years ·
    Vava wlw

    ella

  • Très beau texte, touchant.

    · Ago about 5 years ·
    P1060281

    camishka

  • J'sais pas vraiment quoi dire, mais j'voulais commenter... C'est juste sublime, touchant, émouvant, tout c'qu'on veut.. J'adore, donc, coup de cœur!

    · Ago about 5 years ·
    Cat

    dreamcatcher

    • Merci beaucoup. Mon artichaut de coeur vibre de tant de compliments.

      · Ago about 5 years ·
      Images 500

      anton-ar-kamm

  • Voila bien le Breton !! Nuages, pluie, ciel, horizon, une écriture trempée au climat mais dont l'arc-en-ciel est une passerelle d'amour.
    Trois ans et demi...Je pense, si je puis me permettre, que vous avez bien fait de ne pas lui dire tout ce que vous avez écrit sur cette page, mais je pense aussi qu'il faudra la lui faire lire, plus tard, à votre bretonnette.
    Je viens de terminer Les bretonsimes et vais entamer Ils sont fous ces Bretons; Que c'est drôle !!
    "Finalement, rien ne ressemble plus à un Breton qu'un artichaut ! Hérissé et coriace à l'extérieur, tendre et savoureux à l'intérieur".

    · Ago about 5 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

    • J'avoue une marotte obsessionnelle et contemplative pour la grande coupole qui nous surplombe.
      Ajoutez un peu de vinaigrette à l'artichaut, vous verrez, c'est succulent !

      · Ago about 5 years ·
      Images 500

      anton-ar-kamm

Report this text