Hommage à la sagesse africaine

Véronique Maitressfemme

HOMMAGE A LA SAGESSE AFRICAINE

 

 

Qui avale tout rond une noix de coco fait confiance à son anus

Quand les éléphants se battent c'est toujours l'herbe qui est écrasée...

Le lézard fait beaucoup de pompes, mais il n'a jamais eu des biceps.

Ne regarde pas l'endroit où tu es tombé, regarde plutôt l'endroit où tu t'es cogné

Mieux vaut aujourd'hui un caleçon que demain un pantalon.

Pour qu'un enfant grandisse, il faut tout un village.

A courir, on ne diminue pas la distance

Une visite fait toujours plaisir. Si ce n'est pas à l'arrivée, c'est au moins au départ !

Celui qui est impatient d'avoir un enfant épouse une femme enceinte.

Ne vous allongez pas en boa, contentez-vous d'être vipère.

Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits.

Traverse la rivière avant d'insulter le crocodile

Si vous aimez le chien, il faut bien supporter ses puces.

Le mensonge, en route depuis dix ans, la vérité le rejoint en une matinée de marche.

On n'est pas orphelin d'avoir perdu père et mère, mais d'avoir perdu l'espoir.

Si tu peux marcher, tu peux danser. Si tu peux parler, tu peux chanter...

Un grain de maïs a toujours tort devant une poule.

Le lion en chasse ne rugit pas

Le malheur vient sans rendez-vous.

Se mettre en travers du soleil ne l'empêche pas d'aller se coucher.

Si l'égalité n'est pas agréable, la supériorité l'est encore moins.

Quelle que soit la maigreur de l'éléphant, ses couilles suffisent toujours à remplir la marmite

Si l'arbre connaissait le sort que lui réserve la Hache, jamais il ne lui fournirait le manche.

Report this text