La boulangère.

Lukas Lambert

Une boulangère a été tuée, mais c'est pas trop grave.

T'as tué la boulangère du coin, et personne d'autre que moi ne le sait, et qu'est-ce que je pourrais dire ? Et qu'est-ce que je pourrais faire ? Ici-bas, on s'en moque bien des boulangères, des grosses dames briochées, derrière leur comptoir, étranglées par la mie, et la levure, la farine sur leurs joues rebondies, et le sang, qui soudain, asperge le pain, les baguettes, et même les croissants qu'on mange au petit matin. Y'a même les viscères, qui baignent par terre, et l'abdomen que t'as ouvert, grâce à un grand couteau.

Moi j'voulais te dire Roxy que ce n'était pas grave que tu l'aies tué, la boulangère, à dire vrai, je ne l'aimais guère, enfin, c'est triste un peu quand même, quand on pense que tu as passé des heures à laver tes mains, et ta jolie robe à fleurs. Quand t'es venue vers moi, et que tu m'as dit que tu l'avais tuée, la boulangère, je n'ai pas su quoi te dire, ma chère, peut-être n'y avait-il rien à dire et où as-tu caché le gros corps de la boulangère, Roxy ? Il faudrait éviter qu'on s'aperçoive que t'as taché ta jolie robe à fleurs, et tu pleures, maintenant, parce qu'en plus, t'as oublié de ramener du pain, et on mangera celui qui est rassis, Roxy, ce n'est pas bien grave, y'a plus important dans la vie.

Tout le monde l'aimait bien la grosse boulangère, même si elle était un peu conne, et les prix un peu chers, c'était la seule du quartier, c'est vrai, avec l'épicier, et la serveuse du bar d'à côté, les seuls commerçants à s'y être terré, c'est dommage, je pense, aux habitants qui vont la regretter, et pendant quelque temps, on va tous manger de la croûte, et du gluten moisi, de l'amidon dur, et des chocolatines périmées afin d'éviter de faire quelques kilomètres en plus, et de bouger.

C'est dommage que tu l'aies tuée, seulement parce que ça va te hanter, je le sais, et c'est moi qui vais devoir te dire de te calmer, et que ce qui est fait est fait, mais à part ça, je t'assure, ma Roxy, on connaîtra pire dans la vie. On n'imagine pas que c'est un métier risqué, boulangère, mais faut voir à quel point c'est dangereux, de servir les clients, et les sourires accrochés à ses lèvres pleines de beurre, ça peut user - surtout par ici, on est pas très connu pour être une population calme, des fois même la nuit, on entend tes coups de feu, quand t'en as marre de la musique des voisins, et que tu vises les murs, à en faire pleins de trous dessus. T'es pas très équilibrée, c'est bien pour ça que tu l'as tuée, et pas parce qu'elle t'avait mal servi, ou qu'elle n'était pas sincère, comme tu me l'as dit, comme si j'avais besoin d'une justification, mais as-t-on forcément besoin d'un mobile, et ma Roxy, moi je m'en moque des coups de fusil, et des meurtres que t'as commis, moi je m'en moque de tout ça, je suis là, et voilà.

Ah la boulangère, maintenant elle est morte, ils vont la pleurer, parce qu'il le faut bien, et bientôt ils vont te chercher, et va falloir fuir et le quartier et le fantôme de la boulangère, une sacrément moche fantôme, sans doute, avec ses viscères pendantes, et les flics aux couilles dans le même état.

En attendant, ma douce Roxy meurtrière, tu devrais sécher tes larmes,

 

 

et je devrais me taire

  • J'aime beaucoup ton texte, son côté lunaire. Sa petite musique aussi, c'est clair.

    · Ago over 5 years ·
    Vintage headless man by hauntingvisionsstock 1

    Yannick Darbellay

  • Superbe et ingénieux

    · Ago over 5 years ·
    318986 10151296736193829 1321128920 n

    jasy-santo

  • J'aime beaucoup, surtout certaines images très fortes dont je raffole. ("et le sang, qui soudain, asperge le pain, les baguettes, et même les croissants qu'on mange au petit matin.") Le genre de texte que je lirais toute la journée, merci :)

    · Ago over 5 years ·
    Zt245dd

    redstars

    • Et bien merci à toi, et attention si tu manges des croissants le matin, ça peut être sale.

      · Ago over 5 years ·
      1934473 1125273670836178 3203762500269690531 n

      Lukas Lambert

  • étonnant comment on arrive à traiter un sujet pareil? Cela ne me passerait jamais par le cerveau. Mais question littérature, le style est parfait. Les réflexions intéressantes, entre sensées et insensées d'ailleurs, et c'est ça qui donne le ton inclassable à ce texte. Moi j'ai vécu une histoire avec ma boulangère. J'ai cessé de la voir alors qu'elle était adorable avec moi, mais j'ai jamais su lui expliquer que j'adorais ses croissants mais que je mangeais plus du tout son pain, mais un jour j'ai gouté des croissants préchauffés au bar où j'allais, et je ne suis plus allée ailleurs. Et ça je ne pouvais pas lui expliquer et elle a été triste. Elle m'a dit je me suis senti abandonnée. Voilà donc une autre histoire moins tragique que la vôtre.

    · Ago over 5 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

    • Je trouvais qu'on ne tuait pas assez les boulangères. J'ai rien contre elles, enfin, si mais ça s'rait une autre histoire, et non une réponse à votre commentaire. Merci, d'ailleurs, et pour ça, et pour votre histoire sur votre boulangère, on ne parle vraiment pas assez d'elles.

      · Ago over 5 years ·
      1934473 1125273670836178 3203762500269690531 n

      Lukas Lambert

  • Très spécial, mais dans le bons sens! J'ai bien aimé :)

    · Ago over 5 years ·
    Cat

    dreamcatcher

    • Oh, c'est bien ça, d'être spécial dans le bon sens, de le pas l'être dans le mauvais (je le suis, aussi), merci bien-bien !

      · Ago over 5 years ·
      1934473 1125273670836178 3203762500269690531 n

      Lukas Lambert

  • Très beau texte. J'adore la structure et je te félicite.

    · Ago over 5 years ·
    Bibliotheque

    Uneasy

  • J'adore.

    · Ago over 5 years ·
    Gif hopper

    Marion B

Report this text