La Grande A

odess

A nos chers êtres alphabétiques


"Figurez-vous qu'il existe dans cet univers un monde parallèle ! Un monde qui vous est très familier, un monde extraordinaire qui possède ses propres dimensions et captive votre imagination.  Et si vous l'avez toujours considéré comme un monde de poche, il vous permettra de réinitialiser votre vie. Ce peuple paisible que vous côtoyez quotidiennement est dirigé par la majestueuse grande A.

Et autour de la grande A vivent les êtres alphabétiques. 

Pendant que le monde entier se pose la question fondamentale :

"Qui de l'oeuf ou de la poule est arrivé en premier, les êtres alphabétiques se posent la même question. Qui des chiffres ou des lettres étaient là auparavant ?" 

Nous sommes tous d'illustres illettrés.


Une voix hurle .

"Qu'on sonne les voyelles !"

Le bruit cinglant d'une cloche retentit rythmé par des pas lourds.

Soudain apparaît un être affublé d'une tunique noire sur laquelle est incrustée recto verso en blanc la lettre a

- Ahhhhhhh ??? (ton interrogatif)

- Ahhhhhhh !!! (ton rassuré)

-Ahhhhhhh !!! (ton confiant)

Puis il éclate de rire.

Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Je vous ai bien eus hein ! Je finis toujours par en rire ! Comme vous en ce moment.

Il est soudain interrompu par un autre personnage vêtu du même accoutrement mais avec la lettre e. Le e s'avance puis répond :

- Euhhhhh ? Euhhhhhh !!!!! Heuuuuuuu ????

Le e se gratte fortement la tête. Il désigne du doigt son front et s'interroge tout haut :

- Eux ? Oui c'est bien eux !

Il est violemment devancé par le i qui lui vole la vedette.

- Non ce n'est pas lui le symbole du rire, c'est moi le et preuve en est : hi hi hi hi hi hi !!!! 

Pendant son rire continu, apparaît le personnage o. Il est offusqué et s'exclame colérique.

- Ohhhhh ! Ohhhhh ! C'est bon là ! Moi aussi je suis capable de rire et de faire rire. (Il se lance dans un fou rire interminable)

- Ohhhh ! Ohhhh ! Ohhhh ! Ohhhhhh ! Ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhohhhhhhhh !

Le u pousse ses camarades et se met à courir, traînant entre les jambes un grand crayon de bois imitant ainsi un cavalier sur son cheval.

- Huuueeeee ! Huuuueeeeee ! Hueeeeeee !  C'est moi le meilleur. Qui ne connait pas le rire du cheval ? Je peux même faire valkyrie avec le ch'val qui rit ! Hu, hu, hu, hu !!!

Suit le dernier personnage des voyelles qui piétine à pas feutrés, rasant le mur. Il s'avance doucement quand il est interpellé par le i manifestement agacé. 

- Pourquoi as-tu la même lettre que moi le i ? Tu es censé être le y !

- Oui en effet, je suis le y

- Oui mais pourquoi il est inscrit le i sur ton buste alors que c'est moi le i.

- Non regarde ! Je suis bien le y.

Il se tourne dos face à ses camarades qui découvrent le mot "grec" inscrit en toutes lettres. 

- Mais alors tu es i de face et grec de dos. Je ne comprends pas bien. Ne te débine pas, ne bouge pas d'un iota et explique-toi !

- Ce n'est pas de ma faute si tu ne sais pas lire ! Mon grand père était allé en Grèce et avait acheté cette tunique noire. Il avait  demandé à l'imprimeur d'inscrire la lettre y recto verso, et voilà ! (s'adressant aux sonneurs de cloches )

- Alors ? Vous ne me trouvez pas beau comme ça ? 

Le a s'écrie :

-  Ha ha ha ! Je crois que le i grec vient de décrocher la Palme Acadermique du rire !!!! 

 

Dans ce brouhaha spectaculaire, la cloche retentit de nouveau annonçant l'arrivée de la grande A. Un silence enveloppe la pièce. 

Dans une somptueuse cape violine, elle apparaît divine, arborant une interminable chevelure de la couleur de la lune rousse. Sa bouche voluptueuse en forme de A esquisse un sourire permanent. 

- Allons du calme maintenant ! Je vous ai réunis précipitamment et je vous conseille d'écouter attentivement ce que j'ai à vous dire. Et ce que je vais vous dévoiler ne relève plus de la bouffonnerie. Nous ne sommes pas seuls dans cet univers. Nous avons reçu un message d'individus qui se revendiquent être le peuple des chiffres. Ils ont établi le contact avec nous afin de nous dévoiler un message important.

le i grec lui répond :

- En mon humble avis, bien entendu sans offenser ceux d'entre vous qui auront une opinion différente de la mienne et en examinant cette affaire sous divers angles, surtout sans vouloir condamner le point de vue de la grande A, tout en essayant de me rendre objectif, je crois que je dois admettre que moi-même, tout comme vous, je ne sais pas ce que je suis en train d'essayer de vous dire.

le i, toujours vexé que le y ait usurpé son identité en profite pour se venger.

- Encore un qui parle pour ne rien dire hihihihi ! Qu'est-ce que ça doit être quand il écrit ! 

La grande A :

- Silence les minuscules ! Nous avons convié les chiffres et nous devons leur montrer que nous sommes un peuple pacifique, exemplaire. A partir d'aujourd'hui, je vous charge d'une mission importante, organiser pour demain la soirée en l'honneur de nos convives au théâtre du K Barré. Chacun d'entre vous dévoilera son talent et se donnera en spectacle. Je veux une soirée festive mémorable.

 Le u s'écrie 

-  Huuurrahhhh ! Enfin une grande fête ! Je sens qu'on va bien s'amuser ! On va leur en mettre plein la vue à ces extraterrestres, à ces chiffres sortis de nulle part !

Le o

- Qui nous garantit que ce ne sont pas nos ennemis ? Vous pensez vraiment qu'on peut compter sur les chiffres ?

La Grande 

Allons, allons ! Pas de temps à perdre! En répétition ! Et n'oubliez pas que les œuvres que vous allez présenter à nos convives doivent émaner de nos racines.

 

 Répétitions de la troupe complète au théâtre du K Barré. Sur les murs sont accrochés des tableaux indiquant le règlement intérieur :

Interdit aux Minuscules 

La Police de caractère refusera le droit d'entrée à tout individu ayant le comportement d'un état de coma italique


Le B  s'avance, se saisit du micro. (un roulement de cloches se fait entendre)

-  Voici le titre du texte que je vais présenter

Quand l'esprit par en thèse 

"Ce n'est pas parce que l'on n'a plus rien à lire qu'il ne faut pas écrire. Agrippez-vous aux mots lierres....."

(les autres)

- C'est tout ? C'est déjà fini ?

Le B :

- Oui, on va dire que c'est une petite inspiration !

Des applaudissements jaillissent pour féliciter le qui bombe le torse. Et de son index dressé comme un i qu'il pointe sur son gros ventre en traçant des cercles, il s'écrie :

-  Eh oui, c'est grâce à mon plan B, mon gros bidon que je trouve mon inspiration !

 

Le C est prié d'annoncer son œuvre.

Le C :

- J'ai pensé réciter une recette de cuisine originale que je gardais secrète. Désormais, elle ne le sera plus. 


    Facilité : C'est du gâteau

   Temps : Variable

   Recommandation : A suivre à la lettre

Il vous faudra :

-       Un bouquet de consonnes

-       Une pincée de voyelles

-       Un soupçon d'accent

-       Une pointe d'humour

-       2 yeux du jour bien écarquillés

-       Un grain de folie, un grain de votre sel

-       Un dé de légèreté

-       Un nuage d'imagination

-       Une grosse bouche bée    

-       Préchauffer votre palais.

-       Il va vous en cuire (vous m'en direz des nouvelles !) 

-      Pétrir vos lettres en formant une boule homogène, l'étaler    dans votre esprit clair. Laisser macérer jusqu'à  imprégnation totale. Incorporer le reste en exagérant les doses. Saupoudrez de poudre aux yeux. Faire la liaison.

-       Agrémentez de ponctuation

-       Faire macérer à 100 000 degrés

-       Fermez vos paupières, ouvrez vos yeux

-       Dégustez à la renverse sur le « Q »


Le Q se précipite face au C.

-   Tu as parlé de moi dans ta recette ?

-   Non pas du tout

Vous avez tous entendu comme moi non ? Il a prononcé n'est-ce pas ? 

- Laisse tomber et montre nous ce que tu as préparé l'intellectuel du groupe !

Le Q :

Quand un alphabet réplique

C'est toujours en général

Pour sauver l'orthographe

Pour sauver l'ordre verbal

On sait comment il opère

Pour glorifier la grammaire


Quand un alphabet rapplique

Dans l'exercice de ses fonctions

Il se pourrait qu'on l'implique

Dans une correction de style


Quand l'alphabet vous implique

Dans ses méthodes dictées

Vous en ferez des amis sympathiques 

Dans ces moments honorifiques


Quand l'alphabet duplique

De façon académique

Droit comme un i,  képi en italique

La littérature revendique

une police autographique

A coup de signes mimiques


Le Q est violemment interrompu par le D qui pose une question fondamentale.

- Mais au fait mes amis, à quoi servent les chiffres ?

Le

- Ils servent à mesurer ! Mais rassurez vous, nous savons le faire également.

Le S

- Mais comment pourrions nous mesurer sans ces fameux chiffres ?

Le M

- Eh bien nous, nous savons mesurer nos paroles et je dirais même que nous le faisons sans retenues. C'est une seconde nature voyez vous ? Nous pouvons effectuer des exercices sans l'aide de ces satanés chiffres.  Nous allons donc leur prouver que nous sommes une espèce en voie d'écriture.

Le E semble dire quelque chose mais s'étouffe.

Le M

- Tu avais un mot à formuler ?

Le E

- Pardon j'ai avalé ma répartie, elle est donc repartie. Je resterai donc muet à ce sujet !

- Mais au fait où donc est passé le X  demande le Q ?

- Je suis là. Je sais ce que vous allez me demander. Si j'ai quelque chose à présenter. J'ai bien une petite oeuvre de mon cru mais vous allez encore me dire que c'est osé, que ce n'est pas digne de nos invités.


(à suivre)

copyright  © Odess 2019


  • Bien vu! J'aime beaucoup votre plûme fine sur une touche d'humour bien fat comme j'aime ! Bravo
    Merci

    · Ago about 1 month ·
    Fight club

    leto

    • merci, contente que cela vous plaise

      · Ago about 1 month ·
      Moi

      odess

  • Avec les chiffres ils formeront un couple ce sera de l'algèbre j'ai passé un bon moment de lecture merci

    · Ago 10 months ·
    Gribouille logo

    Norisk

    • C'est moi qui vous remercie Mohamed

      · Ago 10 months ·
      Moi

      odess

  • Superbe !!! Bravo ! L'Orthographe s'incline devant votre plume (d'oie ? De cygne ?) La-suite, la-suite !!!

    · Ago 10 months ·
    Oiseau... 300

    astrov

    • J'y pense fortement astrov. Plume phanère

      · Ago 10 months ·
      Moi

      odess

  • Bravo, j'ai bien aimé et vivement la suite !

    · Ago 10 months ·
    30ansagathe orig

    yl5

    • Avec plaisir yl5

      · Ago 10 months ·
      Moi

      odess

  • https://youtu.be/vvFOkDIRHX0

    · Ago 10 months ·
    Chainon manquant

    dechainons-nous

    • Je m'en souviens très bien, et j'étais scotchée devant l'écran. Nostalgie ! Merci

      · Ago 10 months ·
      Moi

      odess

    • :)

      · Ago 10 months ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

  • Digression Aristotélicienne !

    · Ago 10 months ·
    Chainon manquant

    dechainons-nous

    • oui complètement endoctrinée !

      · Ago 10 months ·
      Moi

      odess

  • Superbe, mais je n'ai pas trouvé le R.
    J'aime bien le mot de la fin !

    · Ago 10 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • Coucou Louve, il faudra attendre la suite, merci d'être passée ici

      · Ago 10 months ·
      Moi

      odess

    • OK !!

      · Ago 10 months ·
      Louve blanche

      Louve

  • "coma italique", joli!

    · Ago 10 months ·
    Default user

    koolpafelix

    • merci

      · Ago 10 months ·
      Moi

      odess

  • Quand l'imagination fait des étincelles, J'Adore.

    · Ago 10 months ·
    Visage etaine eire capture %c3%a9cran

    Etaine Eire

    • merci Etaine, passionnant à écrire....

      · Ago 10 months ·
      Moi

      odess

Report this text