Laurent Delhourme, le monde est sa toile, l’objectif est son cadre.

Christophe Paris

L’instant, les autres, l’ailleurs. Trois mots qui synthétisent la talentueuse production de laurent Delhourme, photographe à l’œil pas comme les autres.

Un regard original c'est déjà pas mal certes, mais ça ne suffit pas à faire de vous un photographe d'exception. Une autre variable incontournable est tout aussi vitale, celle du moment. L'instantané. Cette suspension poétique du temps et du sens, quand un inconnu devient star picturale avec son tuyau d'arrosage ou lorsqu'une célèbre actrice libère un regard sans fard pourtant maculé de cosmétiques de luxe. C'est la magie de Delhourme, sa capacité à maîtriser Chronos. Cette insondable connexion avec l'instant où la pensée n'est plus, devenue outil émotionnel comme un pinceau guide le peintre, déclenchant la prise en une fulgurance de l'index, baguette magique du cliché parfait qui révèle l'invisible. 

Du rire aux belles d'amour, du quidam à l'insolite, le photographe sait se perdre car le mollet aussi joue son rôle. Celui de la déambulation, qui l'emmène et le traîne de ruelles en cafés, y croisant des vioques, des mômes, des cassés de la vie ou d'improbables scènes du quotidien.

Delhourme condense tout ce que le monde produit autour de nous, parfois devenus aveugles et insensibles à cette beauté de vie qui nous enlace malgré tout, malgré les souffrances, malgré les injustices. Le preneur d'instants ne broie pas du noir, il le sublime de blanc et de gris, comme la couleur, qu'il utilise en révélateur et non en clinquant fixateur. Il ressort de ses clichés emplis de sens, une diversité foisonnante de tendresse, d'authenticité, de force et d'humour.

Laurent aime l'autour et ceux qui y gravitent avec ou sans rides, sillons de destins qu'il magnifie de son reflex avec maestria. Un photographe qui donne goût à la vie, aux autres, un vampire du moment vrai, instant du non contrôle qu'il saisit à merveille, comme votre regard d'ailleurs, souvent longuement posé sur un cliché. Delhourme est un maître du temps qu'il voit défiler comme nul autre, figeant à jamais dans son boîtier mangeur de lumière l'instant éphémère déjà évanoui.

Découvrez l'artiste, vos petits n'yeux fatigués de travail vous diront merci.


En précisant que je n'ai ni lien commercial ou privé avec l'artiste, article écrit pour le fun uniquement, je vous mets en lien son nouvel ouvrage et son portfolio sur le net. Et juste comme ça je trouve qu'il vaut mieux soutenir un artiste plutôt qu'un éditeur gourmand :) un cadeau engagé en quelque sorte vu que c'est Noyeux Joël en ce moment ! 


https://www.laurent-delhourme.com/paname


https://hemeria.com/produit/macadam-paname-laurent-delhourme/?v=11aedd0e4327

  • coucou kissous

    · Ago about 2 months ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

  • Une belle découverte que ce "macadam paname" ! Les gens tels qu'ils sont dans la vie, sans fards, criants de vérité et ce Paris à la fois insolite et superbe !
    Un artiste, vraiment, que ce Laurent Delhourme, merci à toi !

    · Ago 3 months ·
    Louve blanche

    Louve

  • Si tu savais à quel point je comprends ce partage, et tu décris fort bien les ressentis de ces artistes ...chaque photographe possède , sans aucun jeu de mots, une sensibilité qui lui est propre, un regard affuté sur des choses ou des éléments qui souvent nous échappent, merci à toi Christophe de lui rendre hommage






    une sensibilité, un regard affuté...

    · Ago 3 months ·
    W

    marielesmots

  • Que j'aime te retrouver. Ton style me captive et me donne envie. Très bel article dont j'ai suivi les liens...Les clichés de la vie... Vus...

    · Ago 3 months ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

  • Effectivement tout l art du photographe est dans l instant saisi.
    Merci pour ce partage.

    · Ago 3 months ·
    20170505 135341 1

    dentelles-rebelles

Report this text