Le café des gens

Rodolphe Gayrard

Le café des gens

Un soir d’ivresse honteuse

Echoué sur un banc

Je cherchais dans la lune

Un éclat consolant

Quand je vis la faucheuse

Qui m’promit la fortune

Si j’allais boire le der

Dans le café des gens

C’est un p’tit bar discret

Une légende de la rue

Un endroit pas très clair

Où l’on vient en secret

Avaler la ciguë

D’une vie à l’envers

C’est là qu’on boit le der

Dans le café des gens

On y croise le monde

Qui naufrage en silence

A l’aut’bout de la nuit

De Gavroches à la Blonde

Ca chaloupe et ça danse

Sur l’océan d’ennui

Qu’on boit et qu’on boira

Dans le café des gens

Aux damnés de la terre

J’ai payé ma tournée

Pour partager la lie

Et les joies de misère

D’une vie prédestinée

A la mélancolie

C’est là qu’j’ai bu le der

Dans le café des gens

Puis la fièvre à la tête

Au comptoir des brav’gens

Les poètes ont chanté

Et mon âme à la fête

A flambé pour mille ans

D’une étrange clarté

Et puis j’ai bu le der

Dans le café des gens

C’est le chant d’un moineau

Qui m’a rapp’lé au jour

La mort était partie

J’levais la têt’ bien haut

Et reprenais mon tour

Dans l’manèg’ de la vie

J’oublierai pas ce der

Dans le café des gens

Ref :

Dans le café des gens, chacun vide son histoire

Dans le café des gens, à crédit au comptoir

On boit à coeur ouvert

L'un dans les bras de l'autre

Et on emmerde la mort

Dans le café des gens

Rod

Report this text