Le RV parents-profs: mode d'emploi.

@ Linoacity

Parler avec son prof, ça peut être tout à fait productif, limite agréable. Tout dépend de la méthode. Conseils.

Les salutations:

Je ne commence pas par: « Je voulais vous voir pour mettre les choses au point. »

Je dis plutôt: « Bonjour, merci de m’accorder du temps,  j’apprécie l’attention portée à mon enfant. »


Les doléances:


Je ne dis pas: « Ca ne va pas être possible, des notes comme ça, parce que vous comprenez, je suis avocate fiscaliste, dans ma famille on va à Henri IV. »

Mais plutôt: « Pourriez-vous m’expliquer quelles parties du programme mon enfant doit réviser afin de progresser? »

Je ne dis pas non plus: « J’espère que vous avez remarqué qu’il a fait des progrès. »

Je tente: « Avez vous ses dernières notes, qu’on voie où ça en est? »


Je bannis à jamais: « Avec mon mari/ma femme on a beaucoup réfléchi, on pense que le mieux c’est que vous lui mettiez la moyenne de la classe, pour que ça reflète vraiment ses capacités. »


Les jugements péremptoires:


Je ne dis pas: « C’est toujours la même chose avec vous les profs, dès qu’on demande un service, y’a jamais personne. »

Mais plutôt: « Je sais que vous avez aussi 137 autres élèves, dont 12 dyslexiques, 7 dyspraxiques, et 5 dysorthographiques pour lesquels la Maison Des Personnes Handicapées vous demande un suivi personnalisé, que vous devez encore remplir le cahier de texte en ligne de vos trois classes du jour et corriger 45 copies, mais pourriez-vous tout de même lui faire une photocopie de la leçon où il avait mal à la tête et n’a pas eu la force d’écrire? »

Les grands chevaux:


Je me méfie de: « Je fais confiance à mon enfant, ce n’est pas un menteur, s’il dit qu’il écoute en cours, c’est qu’il écoute. » Je garde en mémoire que le prof qui m’entend est mort de rire intérieurement si je suis amené(e) à prononcer cette phrase en parlant d’un ado, et que j’aurai l’air malin(e) le jour où il lui confisquera la création ci-contre.

Je me méfie aussi de « Il s’ennuie en classe, vous comprenez, il a des facilités » prononcé d’un air entendu. Quand bien même ce serait vrai, ça ne l’autorise pas à planter son crayon à papier dans la fesse de la voisine de devant quand elle se rassoit.

Je dis: « Quand j’ai lu votre mot, nous avons eu une petite explication. »

Je manie prudemment: « Puisque c’est comme ça, je vais le mettre dans le privé, là au moins ce sera sérieux. » On a déjà vu des familles revenir la queue entre le jambes suite à un refus d’inscription à Sainte Marie de La Croix Bénie.

Je préfère: « Nous allons peut-être déménager. »


J’évite totalement: « De toutes façons, vous ne l’aimez pas. » Car sinon je confonds instruction et affection. C’est moi qui dois aimer mon enfant. Le professeur doit le respecter. Oui, c’est différent.

Le départ:


Quand j’en suis à l’histoire du jour où il avait perdu ses lunettes que j’avais dû appeler la maîtresse pour demander à ce qu’on l’assoie devant parce que vous comprenez… je me dis qu’il est temps de prendre congé. Je dis « Au revoir, merci. » Je ne donne pas de gifle, c’est 30 000 euros d’amende.

Citations recueillies durant l’année 2011-2012. Toute ressemblance avec des personnes réelles serait donc normale.

Vous avez ri? Un "j'aime sur ma page me fera le plus grand plaisir!

www.facebook.com/zeblogdemoi

Twitter @Linoacity

www.zeblogdemoi.fr

  • Amen !

    · Ago about 10 years ·
    Droopy bogie orig

    koss-ultane

  • Ouiii et donc, le rapport avec les professeurs? Il faut comprendre que c'est tous des gros nazes? Moi pas comprendre, moi idiote, bonne pour finir prof!

    · Ago about 10 years ·
    Princesselune essai2jpg orig

    @ Linoacity

  • Je crois que pour réussir à faire chiant avec le français ou l'histoire il faut être des dieux sur terre.

    · Ago about 10 years ·
    Droopy bogie orig

    koss-ultane

  • @Koss Enseigner à des collégiens, c'est plutôt de l'action je crois. Il me semble que la transmission d'un savoir dans un esprit encore immature requiert beaucoup d'intelligence et de psychologie... Preuve en est: tous les gens qu'on recrute au pôle emploi actuellement pour faire des remplacements sous prétexte qu'ils "parlent un peu anglais", ou ont "bac +5 en maths" démissionnent très vite.

    · Ago about 10 years ·
    Princesselune essai2jpg orig

    @ Linoacity

  • Et encore, il y a bien pire, il y a le cancre qui a de bonnes notes mais ne les signale jamais ou le bon élève totalement idiot qui finira prof. Qui peut agit, qui ne peut pas enseigne. Bien vu !

    · Ago about 10 years ·
    Droopy bogie orig

    koss-ultane

  • Moi j'emmenais ma mère voir la prof de physique. J'avais pas de problème mais elle faisait peur à ma mère...c'était très drôle !

    · Ago about 10 years ·
    Sdc12751

    Mathieu Jaegert

  • Lol...déjà hier soir, j'ai souri en lisant...
    et ce matin ca m'a rappelé pourquoi c'est moi qui allait à la place de mes parents voir les profs...parce que mon père ouch c'etait le désastre assuré!

    · Ago about 10 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

  • C'est bien écrit, cela m'amuse... mais il y a un tel malaise dans l'EN que je n'en finis pas de me lamenter

    · Ago about 10 years ·
    Lisbonne 27 29 juillet 2010 028

    Frédéric Cogno

  • Tout à fait d'accord, ce n'est qu'une question de méthode !!
    C'est du vécu, le "Je voulais vous voir pour mettre les choses au point" est... comment dire... suicidaire !

    · Ago about 10 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

Report this text